Container or not container…

Je vais commencer quelques billets sur nos réflexions sur une éventuelle expatriation. Oui, on ne part pas la fleur au fusil et l’improvisation reste, je pense, de très mauvais goût et risqué ! Du coup aujourd’hui, un post-réflexion sur comment déménager.

Quand vous déménagez, vous triez, jetez, donnez, vendez, gardez dans des cartons des tonnes et des tonnes d’objets.

Deux tendances se distinguent :
– les « je-pars-de-zero » : ils vendent tout, tout, tout (voitures, meubles, jouets, tableaux, vaisselle…) et ne partent qu’avec un sac de 20kg par personne. Cela permet d’avoir l’impression de vraiment recommencer sa vie, larguer les amarres sans se retourner. Ces personnes se retrouvent avec une enveloppe pour pouvoir tout racheter dès le premier jour où ils posent le pied sur leur nouveau territoire. Le gros inconvénient est qu’il faut TOUT racheter. Et cela prend du temps et de l’énergie.

-les « je-prends-tout » : difficile de se séparer de ses biens, ceux là conservent un max, emballent avec du papier-bulle et du polystyrène tous les objets de valeur (financière et sentimentale). Par contre cela fait du volume à amener, et le volume ça se paye… très cher !

Avec Madame, je pense que nous aurions tendance à nous classer dans la seconde catégorie. Nous en avons pas mal parlé avec Madame et pesé les pour et les contre :
Le père de Madame fait un peu de menuiserie donc il a fabriqué un paquet de meuble (lit, table basse, meuble à chaussures etc etc) donc difficile d’estimer un prix, voir de donner des meubles qui ont une forte valeur sentimentale.
Mon Oncle est vendeur de meuble et nous avons acheté des meubles de très grande qualité à des prix d’usine, donc nous ne retrouverons jamais cela : du très haut de gamme au prix Ikea.

Donc nous allons nous orienter vers une solution que peu de personnes choisissent, le container ! En gros il faut compter 2-3 mois de voyages, avec aucune garantie sur l’état des objets à l’arrivée… nous prendrons sûrement ce risque.

Tout d’abord nous devons faire une estimation pour avoir une fourchette de prix : en recherchant sur internet, nous avons trouvé la grosse boite qui peut gérer cela : Gallieni

voici leurs tarifs

container

le groupage consiste à mutualiser un container avec d’autres personnes et les affaires partent quand c’est rempli. L’avantage du container personnel est qu’il part directement après avoir chargé ses affaires. Donc du coup oui c’est un sacré budget, plusieurs milliers d’euros pour apporter des meubles ! La première difficulté va être donc d’économiser plusieurs milliers d’euros pour s’envoyer nos souvenirs !

Deuxième grosse difficulté : nous devons estimer notre volume d’objet… pas facile ! Que représente 30 mètres cube ? bonne question !
Pour cela j’ai trouvé des sites plutôt rigolos qui propose en fait de vendre des containers pour en faire des habitations.

pour se faire une idée d’un container voici un 30m³
20_foot_container

et voici un 60m³
40_High_Cube_container

mais les plans sont beaucoup plus parlant : (30m³)
HuntingCabingShippingContainer

ou bien une photo d’un 60m³
container-house-40-pieds

Voilà donc le fruit de nos recherches sur le mode de déménagement, ensuite il faut bien garder en tête qu’il existe des locations meublées à la semaine, il est donc possible d’envoyer son container en même temps que son départ du pays, cela laissera plusieurs semaine afin de visiter des maisons, avant d’avoir le gros des affaires qui arrive !

R.

4 réflexions sur “Container or not container…

  1. Planifier au mieux son déménagement c’est très bien mais se garder une porte de sortie au cas où les choses ne seraient pas comme on le souhaite, çà, c’est beaucoup mieux !

    Et c’est d’autant plus justifié car un grand pourcentage de français (au moins 50%) sont déçus (à tort ou à raison) et retournent en france après seulement quelques années au québec.

    Ma meilleure suggestion est donc:

    1- t’installer au québec dans un logement ou une maison louée pendant au moins 6 mois (idéalement une année) pour voir comment va la vie en général (social, travail, loisirs) et si tu es capable de vivre avec la culture québécoise, l’hiver et bien d’autres choses (beaucoup de français en sont incapables).

    2- ne pas vendre ta maison en france si tu en as une. Tu peux la louer ou encore mieux, tu peux l’échanger temporairement avec celle d’une famille québécoise intéressée à aller vivre en france pendant 6 à 12 mois. De cette façon, tes biens resteraient en france sans aucun frais, ta maison serait surveillée sans frais et tu disposerais d’une maison meublée au québec sans aucun frais. Il y a des agences spécialisées pour « matcher » les familles mais j’ignore leur nom.

    Sinon, tu peux carrément entreposer tes biens en france pendant disons une année (ou les laisser dans ta maison pour la louer plus facilement).

    3- Amener avec toi que l’essentiel (selon ton style de vie et la grosseur de ta famille) en choisissant quoi amener avec toi en fonction du type de logement ou maison que tu loueras (ou échangeras). Il y a des logements meublés ici mais c’est pas la norme.

    4- Après cette première année au québec en vivant avec l’essentiel, tu pourras alors faire le grand saut (si tu aimes toujours le québec) ou sinon retourner en france à un minimum de frais dans le cas contraire.

    J'aime

    • Pour l’automobile (que j’ai oubliée), tu devrais la vendre avant de partir (si elle est déjà âgée) ou sinon, attendre une année avant de la vendre (si elle est récente)… au cas où tu déciderais de retourner en france après une année.

      J'aime

    • Oui la porte de sortie doit être pensée également ! Pas facile de se projeter aussi loin et à 4 coups d’avance (tel une partie d’échec !)
      Le problème de laisser la maison et de ne pas la vendre est que si on s’y plait, il faudra gérer la vente à distance… et là c’est le début des ennuis également…
      Beaucoup de solutions et d’éventualités, donc c’est pour cela que je vais les partager pour vous faire suivre notre cheminement …

      J'aime

      • Tous les gens ne sont pas du même type et n’ont pas les mêmes moyens financier alors il y a autant de solutions pour satisfaire chacun d’eux.

        Ce qui est certain par contre c’est qu’il y a des risques et des frais dans les deux cas (tout vendre ou déménager VS attendre 1 an avant de procéder) et le choix dépend beaucoup de ta situation personnelle et financière que je ne connais pas.

        Si tu es très riche alors ne te casses pas la tête et fais ce qu’il faut pour avoir une vie confortable dès ton arrivée (cela aidera sans doute ton appréciation du québec) et dans le cas contraire alors tu ne perdras que de l’argent dont tu as amplement.

        Regardes tout de même ces divers sites d’échange de maison…

        https://www.google.ca/search?q=%C3%A9change+maison&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=zU-mVcuLL4S_eK2In8gM

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s