La vie à la québécoise

wp-1471179818145.jpg

Une semaine que nous avons mis le pied dans la belle province. Nous sommes arrivés mardi 02 août à 14h30. Nos hôtes sont venus nous chercher avec la Dodge de leurs voisins (petit véhicule nord-américain) et  nous avons passé 3 jours ensembles (à 10 dans la maison).

3 jours pour se remettre  du décalage horaire et prendre doucement nos marques dans notre chez-nous d’intérim. Nous restons conscients que la demeure dans laquelle nous séjournons n’est pas complètement représentative des maisons ici (prononcé « icitte » pour faire réellement québécois) : nous vivons dans un palace !
Ponton avec accès privé au lac, bateau pour ski nautique, pédalo,  4 terrasses etc.

wp-1470748867512.jpgVue  de la première terrasse
wp-1470748905476.jpg

Vue de la troisième terrasse
wp-1470748892162.jpg

Vue du ponton
wp-1470748879143.jpg

Pour l’instant nous sommes chanceux, le temps est au beau-fixe. Les enfants sont aux anges, pédalo et pêche, je pense que nous avons fini de les convaincre de venir reconstruire notre vie icitte.  Le meilleur a été le moment où Luc (le patriarche) a proposé de faire de la bouée accrochée au bateau ! L’aîné avait une coiffure digne d’un défilé de Jean-Paul Gaultier.

Les premières courses ont été assez longues, car nous perdons 70% de nos repères et en plus nous flânons pour regarder le moindre article. Les quantités paraissent énormes et nous comprenons pourquoi les frigos ici sont gigantesques !
La conduite automobile est déroutante également : pas de rond-points, quelques feux (situés APRÈS l’intersection), du « tourne-à-droite » au feu, des STOP (icitte appelé ARRÊT) un peu partout (la règle dit premier arrivé, premier passé),  pas de priorité à droite… et de la courtoisie au volant : ça change de Paris !

Lundi, nous avons été à Montréal. Plusieurs rendez-vous s’enchaînaient. D’abord avec un avocat spécialisé dans l’immigration. Quelques bouchons plus tard pour entrer à Montréal  (sans Waze, c’est moins évident pour trouver le chemin le plus rapide), nous prenons un stationnement payant/privé : 17$ pour la journée,  au moins nous serons tranquilles pour la voiture.
Nous discuterons une heure avec l’avocat pour faire le bilan de notre situation et là nous comprenons quelque chose d’énorme : le permis de travail temporaire que j’ai obtenu avec  le programme de mobilité internationale jeune travailleur nous permettrait de partir en famille au Québec et de donner à la Patronne un permis de travail ouvert. En effet, lorsqu’un permis de travail temporaire de plus de 6 mois est délivré, le conjoint peut prétendre à un permis de travail ouvert !
C’est cool ! En gros nous pouvons déménager  au Québec entre maintenant et quand nous le voudrons, car nous pourrons déposer une DCSQ dès septembre (tout en tentant d’avoir une place pour l’ouverture des quotas, le 16 août prochain). Un gros poids vient de disparaître : nous n’avons plus d’incertitudes sur la possibilité de partir et donc nous pouvons nous organiser pour un départ sans spéculer sur une éventuelle autorisation du ministère de l’immigration ou sur un probable retard dans les démarches. Nous aurons 24 mois pour venir avec mon PTT et ensuite nous aurons probablement la résidence permanente, donc nous partirons quand nous le souhaiterons. Il ne nous  reste qu’à régler nos affaires en France et nous partirons probablement dans la foulée.

Nous partirons lorsque nous le voudrons : Pas d’urgences ! Pas de précipitations ! Pas de cabinet dentaire bradé car nous serons au pied du mur ! Nous partirons lorsque les meilleurs conditions seront réunies ! Et cela il va falloir que certaines personnes de notre entourage se mettent cette idée dans la tête : nous ne sommes pas des marchands de tapis et nos biens ne seront pas bradés :p

Le second rendez-vous était avec l’Ordre des Dentistes du Québec : une réunion informelle pour expliquer le déroulement du stage et remplir un peu de paperasserie. La responsable est une personne très sympathique et souriante… comme tous les québécois !

wp-1470748685445.jpg

Ensuite nous nous sommes promenés dans les rues de Montréal avec les enfants qui ont marché un marathon ! Le final de la journée a été un tour en amphibus : petite balade dans le vieux Montréal pour finir dans le port et voir la partie verso de Montréal vue du Saint-Laurent. Les enfants et les parents ont adorés.

wp-1471180012434.jpg

Mardi a été également une grosse journée car c’était l’anniversaire du second : 5 ans ! Nous avons passé une grosse partie de la journée dans un parc aquatique, avec gonflables, mini-ferme et piquenique. Et pour finir un restaurant exceptionnel : un resto à poutine ! Miam ! Quoi de mieux qu’un plat à 1600kCal en plein mois d’août avec des journées à 30°C ?

Nous vivons notre vie ici au jour le jour. Une vie à la québécoise.

R.

Une réflexion sur “La vie à la québécoise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s