Appli préférée du premier hiver

Oui les températures commencent à chuter et l’été indien (ou l’été des indiens comme on dit icitte) se retire pour faire place à l’avant-hiver. Il n’y a que 2 saisons apparement d’après les dires au Québec : l’été qui dure généralement 2 mois et l’hiver (se décomposant en avant-hiver, hiver et après-hiver) qui dure le reste de l’année !

Bien entendu, n’ayant pas eu de neige devant chez moi depuis plus de trois ans,  je n’ai qu’une hâte : voir les premiers flocons arrivés ! Personne n’aime l’hiver ici et pour cause « la première tombée de neige tu l’adores, la pelleter devant chez toi ou déneiger ton auto, beaucoup moins… » Un homme averti en vaut deux ! J’ai mis une alerte sur mon cellulaire pour savoir quand elle viendra cette première neige, son utilité par la suite sera sûrement pour mettre le réveil beaucoup plus tôt qu’à l’accoutumé 😉

img_0068

Ensuite je commencerai à sacrer comme un bon vieux québécois. Isabelle,  ma secrétaire attitrée m’a montré cette vidéo en me conseillant de l’apprendre par coeur et de bien penser à elle lorsque je serai armé de ma pelle à neige face à ma première tempête de neige.

En supplément deux épisodes des têtes à  claque.

R.

Minute d’éducation verbale

Amis français, lorsque vous rencontrez un québécois ou bien lorsque vous rencontrez quelqu’un qui vit au Québec, la première chose qui vous vient à la bouche (dans 98% des cas) c’est :

-« Ooooh, tu viens du Québec ? (prendre un mauvais accent québécois bien entendu) Tabernacle  d’Ostie, il fait quel temps là bas en ce moment ? (oui la météo québécoise est une grosse grosse source d’inquiétude pour les habitants du vieux continent) »

Et bien ARRETEZ tout de suite par pitié !

Imaginez : vous êtes en vacances à l’étranger, en train de boire un cocktail sur la plage; sable blanc, bise légère sur le visage, sable chaud entre les doigts de pied. Votre voisin de serviette vous entend parler et s’adresse à vous :

« Ooooh, tu viens de France ?  Putain de bordel de merde de fils de ###, comment ça va ? »

Oui, les sacres sont très très très vulgaires. En France, les insultes ont beaucoup de rapport avec la prostitution ou ce qui se passe sous la ceinture. Icitte ils sont en rapport avec des objets religieux. Donc tenez votre langue et réfléchissez deux fois (voir trois) avant de sortir un « Tab### »

Allez,  sans rancune 😉

R.

Ma première Automobile

Mission char (pour info le mot « char » s’apparente au mot « bagnole » ou « caisse », il est plus poli de parler d’auto ou d’automobile pour une voiture)

Depuis mon arrivée je me déplace grâce à une voiture de location (Hertz) que j’ai pris à l’agence de l’aéroport. Une première location lors de ma première quinzaine et une deuxième lors de mon retour de mariage express jusqu’à avant-hier. Cela me laissait un mois pour me décider : location, pas de véhicule ou achat. J’ai pris presque un mois de réflexion (aussi parce qu’il y avait tant de choses à faire que l’auto passait en second plan)

Au final, la décision d’acheter a été une évidence : nous serons tous au Québec l’été prochain, nous aurons besoin de deux autos et commencer par en avoir une n’est pas de la folie. Alors c’est parti pour magasiner une auto grand format ! Oui la patronne et les marmots vont venir passer les fêtes de fin d’années au Québec donc plutôt que de devoir louer un gros char pour l’occasion, autant en avoir un direct !
On oublie les marques européennes et françaises ! Il y en a quelques unes (surtout les allemandes) mais elles sont hors de prix et le prix des pièces sont proches de celui de la truffe noire sur le continent asiatique.
Les asiatiques (tiens parlons-en) ont très bonne réputation (Honda, Hyundai, Nissan, Toyota) et restent très abordables.
Mon choix s’est porté sur une américaine, Ford a moyennement la côte dans l’esprit des québécois par contre Chevrolet et Dodge reste bien vue. J’ai jeté mon dévolu sur une Dodge Grand Caravan usagée (aka d’occasion) et oui comble du luxe, il y a un lecteur DVD intégré dans le plafond (donc pas de toit ouvrant). Les enfants sont déjà fans du tank, reste à essayer de pas la bousiller lors de mon premier hiver. Il faut se dire que ce format de véhicule est moyen, voir moyen-petit : tout est sur-dimensionné sur le continent américain (imagination no-limit !)

Le temps de rapatrier des fonds sur mon compte québécois et d’aller me faire un chèque de banque, la concession m’aura fait mes plaques et mis la voiture à mon nom (300$ environ par année). Début de semaine prochaine normalement ! Détail qui a son importance : la  cotisation des plaques inclue une cotisation assurance dégâts corporels. L’assurance materiel n’est pas obligatoire, mais fortement conseillée.  Je passerai par ma banque pour m’assurer au niveau dégâts materiel.

Vendredi la mission « rendre-la-voiture-de-location » a été rondement menée. Aller jusqu’à l’aéroport Trudeau, prendre un car Greyhound pour retourner à Ottawa, prendre un taxi à 30$ de la gare routière à mon-chez-moi. Check.
D’ailleurs sur la route les forêts changent. Que c’est joli !

Désormais reste plus qu’à espérer que le virement ne mette pas 15 jours à venir, car je suis piéton pour l’instant et le temps est clément… pour l’instant 😉
Une dernière photo prise lorsque je revenais de l’essai du Dodge la semaine passée. Enjoy

R.

fullsizerender-2

La vie à crédit…

J’ai reçu voilà presque plus de 10 jours ma carte de crédit Mastercard. Facile à activer et à configurer afin de pouvoir l’utiliser facilement.
Il ne nous est pas facile de penser à vivre en crédit, nous avons plus l’habitude de tout payer comptant et aimons (comme de nombreux bons maudits français) ne pas avoir de dettes qui trainent quelque part.

Icitte il faut penser différemment : le marché de l’emploi est très dynamique et un poste à durée indéterminée ne protège pas d’une baisse de salaire (les entreprises ont le droit de diminuer comme  elle le souhaite votre temps de travail hebdomadaire) voir même d’un licenciement rapide (8 semaines de préavis pour un contrat de plus de 10 ans, 2 pour 5 ans avec des indemnités à  raz les pâquerettes !). Un emploi ne garantit pas une bonne situation de perdurer, les banques se servent donc de  l’historique  de crédit afin de déterminer si oui  ou non vous êtes sérieux avec vos comptes et vos dettes. En gros quelque soit votre situation, vous devez être en mesure de tenir vos comptes et régler vos crédits en temps  et en heure.
La carte de crédit  s’utilise  comme toutes cartes (bleues pour les français), dans votre banque vous avez 2 comptes qui apparaissent : votre compte courant et votre compte crédit. Il suffit de payer vos crédits en faisant un virement du compte courant vers le compte de la Mastercard. Assez simple d’utilisation, pour l’instant j’ai un plafond à 1000$ sur mon crédit, donc je paye tout avec (courses, essence, vie courante…)  et rembourse sur le champ… toujours stressé d’avoir des dettes 😉 Mon historique de crédit devrait être bon en payant tout de suite, après il parait que les sociétés qui donnent les cotes de crédit aiment quand on a plusieurs cartes… à voir déjà comment je m’en sors  avec une !

Le travail  se passe bien, je m’en sors de mieux en mieux avec le logiciel et suis relativement efficace grâce au travail quatre mains (mon assistante dit que je suis une machine). Il y a énormément d’enfants qui se font soigner dans la clinique car c’est la seule à avoir le gaz hilarant (NB pour les dentistes : ici on dit gaz et non meopa car la concentration peut varier de 5% à 70% de protoxyde d’azote !). Je suis très à l’aise avec les enfants, donc ça va c’est l’éclate !

Pour l’instant l’été indien n’a pas encore été amorcé dans l’Outaouais, contrairement à beaucoup d’autres régions ici. Donc j’attends comme un gamin que les couleurs changent et se parent en feu. La découverte du parc continue lors des temps libres. Il y a une grotte de marbre, le Lusk. J’y suis descendu au premier tier (elle fait environ 100 mètres de long) mais n’ayant pas de changes (chaussures et pantalon) et avec des passages dans un mètre d’eau j’ai arrêté  ma descente …en plus j’étais seul, donc si il m’arrivait un pépin, c’était la loose ;). J’y retournerai pour la faire en entier !

wp-1474755828007.jpg

la  vallée de l’Outaouais, sentier Champlain.

wp-1474755623191.jpg

Le sentier des loups

wp-1474755717824.jpg

le sentier des loups bis

wp-1474755662269.jpg

le sentier des loups ter

Certaines promenades n’offrent pas de point de vue sur la vallée, « juste » une balade au milieu des bois. Tranquille et confortable.
De là, l’idée d’un jeu vient : le jeu s’appelle « Miam ou Pas-Miam », amis mycologues, faites vous plaisir !

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.