Une nuit à Toronto…

Il y a quinze jour, j’ai fait un aller/retour à Toronto. À 4h30 d’Ottawa en voiture, il aurait dommage de ne pas aller y faire un tour.
L’aller fut simple et effectué d’une traite : un arrêt tout de même pour remettre du lave vitre… souvenez vous : toujours avoir 2 bidons de secours dans la valise (le coffre).

Petit passage éclair et dîner (déjeuner) chez la MonstroFamily. Un merci particulier à l’Asticot pour sa pile de dessin que je donnerai à mes enfants lors de mon retour en France. C’est cela aussi l’immigration, faire de nouvelles rencontres par la biais des forums numériques et se retrouver en analogique dès que nous le pouvons pour partager et discuter.

Ensuite j’ai filé à mon hôtel au centre de Toronto. Une balade dans la ville plus tard et me voilà dans une petite salle de concert, pour écouter des groupes que je ne connais absolument pas : ça c’est mon petit plaisir. Toronto fourmille, grouille, ronronne. Un mini New-York à taille plus humaine.

img_2331-1img_2350-2

Le lendemain matin, pleins de choses à faire dont la fameuse visite de la CN Tower, emblème de la ville. Sauf que c’était sans compter sur l’une des probables dernières tempêtes de neige de l’hiver. La tour avait la tête complètement dans les nuages, donc impossible de profiter du panorama qu’elle offre. Pas grave, cela donnera une occasion de revenir.

La tempête gronde et les rues sont vides, retour donc au bercail, sauf qu’avec presque 40cm qui tombe dans la journée, les routes sont envahies par les deneigeuses et les saleuses. Mon GPS a la brillante idée de me faire sortir de l’autoroute pour passer par des chemins de traverses. Admirez le paysage, tout en restant vigilant envers les sorties de routes, toute une aventure.  Le retour se fera sans encombre, juste avec 3 heures de retard.

R.

 

150 ans du Canada

img_2254Pour fêter le 150ème anniversaire du Canada, Parc Canada offre un pass gratuit qui permet d’accéder à 150 parcs nationaux au Canada. 26 sont situés au Québec, 21 en Ontario et 7 au Nouveau-Brunswick.

J’ai commandé le pass début janvier et il a mis environ 3-4 semaines à arriver dans ma boite aux lettres. Sur la photo il y a 5 pass car au début, ils n’avaient pas précisé qu’il fallait un pass par véhicule (donc par famille) donc j’en ai commandé 5… normal, la dernière peut avoir envie de venir toute seule avec son vélo à roulette !

Il faut savoir que ce pass est commandable partout dans le monde, il suffit de mettre son adresse et il devrait arriver quelques semaines plus tard directement chez toi.
Pour le commander, il suffit d’aller ici : http://www.pc.gc.ca/fra/voyage-travel/admission.aspx

Donc si tu comptes venir passer tes vacances ici, fais le maintenant pour être tranquille !
Enjoy

R.

 

 

Médecin de Famille

C’est pas un réflexe pour nous d’essayer de trouver un médecin de famille : maman étant médecin généraliste, la consultation médicale en cas de petites maladies se faisait entre 2 portes à la maison. Depuis nous avons gardé l’habitude d’ausculter nous même les enfants et de demander conseil à maman pour savoir quoi prescrire.

Ici le fonctionnement de fainéants que nous avions ne pourra pas être mis en oeuvre pour la simple raison que contrairement en France le dentiste ne peut pas tout prescrire pour soi-même (enfin presque tout bien entendu). Et les ordres traquent la moindre prescription de complaisance.

Donc il faut absolument trouver un médecin de famille si nous ne voulons pas passer par la case « urgences » avec ses 17 heures d’attente en moyenne (et ce n’est même pas une exagérations de ma part) au moindre bobo ou petit problème de santé.

Ainsi dès que la carte soleil est éditée et reçue, il faut foncer (et non pas attendre 4 mois comme je l’ai fait) sur le site http://sante.gouv.qc.ca/programmes-et-mesures-daide/inscription-aupres-d-un-medecin-de-famille/

capture-decran-2017-02-01-a-09-07-14

Ici vous vous inscrivez et vous dites si vous avez besoin d’un médecin rapidement ou non (maladie chronique ou non). Tout va bien jusqu’ici, donc non, le temps c’est bon…

Capture d’écran 2017-02-01 à 09.07.23.png

Capture d’écran 2017-02-01 à 09.07.30.png

Et là… roulement de tambour… le délai sort 🙂

Capture d’écran 2017-02-01 à 09.06.57.png

…presque 2 ans d’attente ! hahaha, pourvu que je ne tombe pas malade entre temps :p

R.

Presque 6 mois sont passés…

6 mois, c’est long… 6 mois c’est court. Tant de choses dans ma Bucket-List il y a 6 mois (Choses à faire). Une grosse partie a été faite, mais plus j’en faisais, plus il y en avait de nouvelles qui venaient s’ajouter. Nouvelle vie qui se déplie, nouvelles attentes, nouvelles envies.

6 mois loin des 4 êtres que j’aime le plus au monde, c’est long. Ça a été le plus dur, le travail et l’accueil des québécois m’ont aidé à passer cette étape en douceur. Les aller-retours rapides ont permis de combler un minimum ce manque également. Madame mérite un médaille pour avoir réussi à s’occuper seule des 3 enfants et de gérer nos 2 cabinets dentaires (en travaillant à temps quasi-plein par dessus cela). Il me tarde de vous retrouver vous 4.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le travail est très plaisant, l’intégration s’est bien passée. Une seule règle est à suivre : non, ce n’est pas la France, les relations avec les employés ne sont pas les mêmes, la hiérarchie, les techniques et les protocoles non plus… donc pas besoin de s’enfermer dans un cycle régressif qui consiste à tout comparer ! Les Québécois savent que le Québec n’est pas la France, pourquoi diable les Français ont tant de mal à se dire qu’ils ne sont plus en France. Rien n’empêche de penser ce que l’on veut mais ces pensées peuvent rester silencieuses.
Un poste m’est proposé, donc je suis attendu après la validation de stage d’équivalence.

Bonne nouvelle, car il faut rentrer en France pour boucler notre début de vie là bas et notre immigration pour cet été ne dépendait que d’une offre d’emploi à l’issue de ce stage. Une page va bientôt se refermer et il est essentiel de bien clôturer tout cela avant. La maison à vendre, le cabinet à vendre. Madame a déjà vendu le sien, sa vie professionnelle est déjà de l’autre côté de la planète. Surtout qu’un stage va peut être lui être proposé suite au réseautage effectué ici ces dernières semaines. Finir proprement notre activité en France et se débarrasser de tous nos biens, voilà la raison pour laquelle je dois rentrer. Mon coeur restera au Québec, c’est sûr. Une dernière tournée pour voir les gens auxquels nous tenons … ce sera probablement la dernière fois pour certaines d’entre elles que nous les serrerons dans nos bras. La famille, les amis, les collègues, nous aurons uniquement quelques semaines pour en profiter, donc profitons.

6 mois c’est court pour faire tout ce qu’il y a à faire dans une nouvelle ville, une nouvelle vie. Beaucoup de voyages, beaucoup de rencontres, beaucoup de souvenirs. L’hiver n’a pas été si dur à passer (mais il n’est pas encore fini) et il suffit de bien s’organiser. Beaucoup de choses à refaire avec la tribu, tant à leur faire découvrir, tant à découvrir ensemble. Un pays presque de la surface de l’Europe, ça laisse songeur sur le temps qu’il faut pour le visiter en entier. Le défi de l’intégration, le travail, la scolarisation des enfants, refaire totalement notre vie, durant ces 6 mois j’ai pu poser quelques pierres à l’édifice, mais le travail est loin d’être achevé. Repartir quelques mois me laisse un goût d’inachevé et l’envie encore plus grande de revenir le plus rapidement possible.

La maison que nous avons retapé à notre goût, en pensant que nous vivrons toute notre vie à l’intérieur. Nos cabinets dans lesquels nous avons passé de longues heures à nous occuper de patients qui ne jurent que par nous. Il va falloir se séparer de tout sans regrets, sans remords. La vie tourne, la vie défile à mille à l’heure, pas de le temps de se retourner vers le passé pour recompter les pour et les contre. Presque 3 ans que nous nous organisons pour le grand saut… va falloir le faire maintenant, les doutes peuvent exister, mais il va falloir les balayer avec le revers de la main et foncer !

Une révérence et nous partirons vers notre nouvelle vie.

img_2193

 

 

Ballade à Ottawa

Profitons d’un dimanche ensoleillé pour une ballade à Ottawa.

Je n’avais pas encore pris le temps de faire une ballade touristique à Ottawa. Les fins de semaine, aussi appelé fds (week-end) étant chargées et très actives (ou studieuses, ça dépend desquelles).

Ainsi donc un petit parcours a été improvisé : Pont Alexandra -> Écluses du canal Rideau -> Parlement -> Sentier du Voyageur -> Musée de l’Histoire.

Une boucle d’une heure environ. Je me garde le Marché-By et le musée des beaux-arts pour une prochaine ballade !

Enjoy

R.

img_2013img_2014

Tout Schuss !

Le plus gros conseil que donne les Québécois pour passer l’Hiver est de vivre avec l’Hiver et de ne pas le subir ! Ne pas rester enfermer dans la maison quand il y a un peu de neige, sinon vous risquez de rester dans la maison enfermés et malheureux et ce pendant de longs longs mois.

Tous les sports d’hiver sont réunis ici et pour tous les niveaux : patinage sur glace, raquettes, ski de fond, ski alpin, skidoo (motoneige)…

Ma dernière lubie ces derniers temps a été de faire du ski alpin. Dans la région de Gatineau, il y a pas moins de 4 stations de ski à moins de 30 minutes. Et à une heure, une heure trente, il y a la fameuse station de Mont-Tremblant.

Cette dernière apparement ressemble un peu à une station de ski des Alpes (je n’y ai pas encore été, donc je me repose sur des « on-dit ») chalets, petits villages de station, beaucoup de pistes et de touristes.

J’ai testé pour vous la station Camp-Fortune (dans le parc de la Gatineau) et Edelweiss (à Wakefield). Stations familiales, avec deux à quatre télésièges, des pistes agréables et de tous niveaux (verte, bleue, noire et double noire) Pour les cascadeurs, les deux stations ont leur snow-park avec des bosses, des pipes, des tremplins, tout l’équipement pour se briser un fémur ou deux !

Les pistes sont forcément plus courtes que dans les Alpes ou les Pyrénées, il n’y a pas 1000 mètres de dénivelés ! Mais je trouve cela amplement suffisant pour le ski après-boulot. Oui, la grosse différence ici est l’amplitude horaire : 9h00 à 22h00 ! La moitié du parc est éclairée et le ski de nuit c’est cool ! 

Donc sur les pistes beaucoup de jeunes ados qui viennent après les cours ou des parents avec leurs jeunes enfants pour leur apprendre la glisse. Il existe des forfaits journée complète ou demi-journée (matin ou soir) mais le plus avantageux reste quand même de prendre un forfait à l’année qui coute le prix de trois-quatres forfait individuel, donc au bout de quatre fois c’est avantageux. Je n’ai pas encore pris de forfait car je souhaite faire les quatre stations (et deux fois chacune) afin de me faire une bonne idée de laquelle je préfère et l’hiver prochain, nous prendrons un forfait pour toute la famille.

Pareil pour le matériel, pour l’instant je loue sur place, mais je ferai mieux d’acheter : une boutique apparement fait de la vente de matériel usager (d’occasion) Sport Echange Outaouais. J’irai bientôt, des nouvelles bientôt là dessus.

Prochaines activités également : le patin sur le canal Rideau et ballades en raquettes. 

R.

img_2114img_2117img_2081

Un 1er janvier à Gatineau

Le jeudi 29 décembre, la famille est repartie après avoir passée 15 jours sous la neige et le froid polaire !

Une découverte pour les enfants et une confirmation pour la Patronne : nous vivrons au Québec … le plus vite possible. La raison pour laquelle les enfants et Madame sont rentrés plus tôt est que les billets étaient moins chers et surtout la rentrée scolaire se faisait le mardi 3 janvier, donc il leur fallait bien ce temps pour se remettre à l’heure de l’ancien continent.

Ils passeront le nouvel an avec mes parents en région parisienne et ce sera la première fois que les enfants seront encore debout pour les douze coups de minuit !

Pour ma part, pas de grosse party, pas de grosse soirée : il y en a déjà assez comme cela et je me suis fait discret pour pouvoir me reposer. Par contre le dimanche 1er janvier, une promenade dans le parc de la Gatineau s’imposait. Arrivé vers 8h30, seule une personne a laissé des traces avant moi dans le sentier tout fraichement damé. 

Tout est paisible, tout est tranquille.

Les lacs se transforment en étendues qui peuvent être piégeurs, gare aux explorateurs en herbe.

R.

20170101_09403020170101_09505920170101_09465820170101_091629