Covid-19 : Notre confinement

wp-15866188290647626029710698483345.jpg

Printemps 2020

Nos proches nous demandent très souvent comment se passe cette période si particulière de ce côté de l’océan.
Nous sommes, je pense, très bien lotis et nous vivons plutôt les choses sereinement : une maison gigantesque, des salles dédiées aux devoirs, à la danse, au jeu, au sport etc etc.
Les Enfants  ne sont pas angoissés et une routine a été très vite instaurée pour garder un rythme d’apprentissage : lever à 7h15, devoirs le matin, récréation (luge, vélo, trampoline, bataille de Nerf), redevoirs, ponctué de quelques cours en ligne pour les 3 enfants. L’après midi est dédié aux jeux de société, aux loisirs et un temps restreint de jeux-vidéo (pré-ado oblige).

wp-15866188641852554898726372661271.jpgNous n’avons pas fait le plein de PQ et de pâtes lors de l’annonce des « restrictions » mais  plutôt une commande de jeux de société afin de compléter notre collection déjà bien fournie ! Chacun ses priorités ! hahaha.

Nous restons positifs au maximum et voyons cette période comme une chance de profiter des Enfants à plein temps. Nos cliniques ont été mis en stand-by et nous ne sommes pas demandés pour faire les urgences, donc restons confinés !

Nos proches en France sont frappés en pleine face par le virus. La contamination se développe au plus près de notre famille, mais nous ne pouvons pas faire grand-chose et encore moins nous déplacer en cas d’urgence. Donc nous gardons une attitude positive au maximum et nous disons que la tempête passera sans faire de dégâts majeurs… croisons les doigts.

Nous pensons bien à vous tous et prenez soin de vous et de vos proches.

R.

wp-15866188407637299033636926954461.jpg

Covid-19 : Dernière descente

wp-15866187982717869228640994876648.jpg

début mars 2020

La France est en ébullition totale, le Covid19 frappe de plein fouet l’ensemble du territoire et le gouvernement récolte les années de restrictions budgétaires dans le domaine de la santé : paniquer devant la situation plutôt que prévenir,  la devise de la France depuis des décennies.

Le Québec a un avantage monstrueux face à l’avancée de la maladie : plusieurs semaines d’avance sur la propagation sur le territoire par rapport à l’Europe et quelques mois par rapport à la Chine, ainsi les mesures sont prises immédiatement et sans attendre : fermeture des écoles, fermeture des entreprises et commerces non essentiels, demande de rester chez soi au maximum. Les canadiens sont pour la majorité beaucoup moins égoïstes que les Français je trouve et ainsi le confinement est respecté sans avoir à trop sortir la police, l’armée et les mesures coercitives. Pas d’attestations obligatoires, juste une interdiction de se réunir à plus de 5 personnes qui est contrôlée en cas de plaintes.

Heureusement que le Québec a réagi si vite car le système de santé est vraiment un des plus pauvres au niveau du nombre de lits en réanimation des pays de l’OCDE.

Ainsi sentant le vent tourné, nous profiterons de la dernière journée d’ouverture des pistes de ski avant fermeture par arrêté du gouvernement. Au moment de la fermeture, zéro cas déclaré de Covid en Outaouais et genre 3 cas à Ottawa.

Tout schuss ! Notre grand bat son record de vitesse en dépassant les 100km/h.

R.

 

 

Mexico… Mexiiiiiiiiiiiiccooo !

wp-15841019664937096095721998593265.jpg

Mars 2020

…sous le soleil qui chante, hiiii ! »

Cette année pour la relâche, nous avons décidé de faire nos « vrais » québécois : nous avons réservé  la semaine de vacances pour un voyage « dans le Sud » comme on dit ici. Le Sud représente tout ce qui se situe à peu près au niveau du tropique du cancer.

Ainsi cela fait plus d’un an que nous avons nos billets d’avion pour le Mexique, direction Cancun. Enfin nous restons quand même « très français » et les vacances dans un All-inclusive sans trop sortir de l’hôtel, très peu pour nous. Donc nous partons en location de voiture et avons un trajet d’environ 1000km pour les sept jours ici.

Au programme, temples Maya, « Cenote » (sorte de lac sous terrain alimenté par des rivières sous-terraines avec une eau à environ 20-24°C), musées (du chocolat), plages des Caraïbes et piscine, réserve naturelle, bouffe mexicaine. Tout y est pour que nous passions de très belles vacances ! (cf les quelques photos ci dessous)

Le bilan à retenir : les routes ici ne sont pas pires qu’au Québec (nid de poule, dos d’âne de la mort), la conduite est très similaire qu’en France (nervosité), les mexicains adorent les français et nous ne nous sommes jamais sentis en « danger », les meilleurs restaurants sont dans des villes paumées avec des serveurs qui ne parlent qu’espagnol, la visites des sites touristiques doivent se faire à l’ouverture et surtout notre investissement (un rein chacun par an) dans l’école trilingue pour les enfants est payant !
Je m’explique, les enfants comprennent 95% des conversations avec les mexicains et peuvent avoir une discussion simple, les deux grands nous servaient d’interprètes lorsque nous discutions avec des familles mexicaines qui ne parlaient aucun mot d’anglais. Apparement leur accent est très bon car les gens nous l’ont répété à plusieurs reprises durant le voyage.

Notre retour sur le territoire est teinté par l’arrivée au Québec du fameux Covid-19. Nous verrons comment cela va évoluer dans les jours/semaines à venir.
Mais cela n’a pas de quoi nous empêcher de profiter des derniers jours de ski, le neige commence à fondre, vite dépêchons nous !

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.