Dentistes français : NON, ON NE T’ATTEND PAS ICI !!

Cela sera répété des milliers de fois ! Des dizaines de milliers de fois !

Les dentistes français ne sont pas vus comme les sauveurs de la dentisterie québécoise ! Bien au contraire !

Tes milliers de DU, tes formations auprès de grands pontes internationaux, tes centaines de publications en anglais, tes années d’expériences à gérer ton cabinet avec une main de maitre et un chiffre d’affaire à plus d’un demi million par an,
RIEN NE SERA VU COMME UN PASSE DROIT ICI QUI TE PERMETTRA DE COMMENCER AU MILIEU DE L’ECHELLE !

Quelle que soit ton expérience, tu seras vu comme un praticien tout juste diplômé, tout juste bon à écouter les propriétaires qui seront peut être même beaucoup plus jeunes que toi !

Ta fierté tu la ravales et tu fais tes preuves ! C’est comme cela que tu monteras les échelons, pas autrement.

Attention, avec la mode Canada auprès des dentistes français actuellement, certains confrères ont un peu savonné l’échelle… il faudra donc redoubler d’effort pour se faire accepter.

Pour preuve, voici des captures vu sur internet, sur un groupe fermé.
À bon entendeur.

R.

It’s snowing again… Hallelujah !

Après six mois d’absence, la revoilà !

Dans la joie ou dans la tristesse, nous faisons partie de la première partie bien entendu.
Notre terrain se couvre peu à peu et les Enfants profitent des jours qui ne se couchent pas avant 16h30 pour faire une piste sauvage non homologuée de luge. Des arbres à esquiver, des murs à passer, une pente à 10%, tout est réunis pour faire défiler leur courte vie devant les yeux durant les 15 secondes de descente.

Les triples épaisseurs de vêtements et de la bonne poudreuse amortissent relativement bien leurs inévitables chutes.

Il ne faut pas oublier de changer les pneus (mi octobre pour les français, mi décembre pour la majorité des québécois), faire le plein de lave-vitre, remettre le balai à neige et le booster de batterie au cas où des lumières restent allumer dans la voiture (spéciale dédicace !)

Nous sommes parés pour l’Hiver !

R.

Cat’s Life

Six mois dehors, six mois dedans.

Au moins nous n’avons plus les tracas du chat qui demande à sortir et à rentrer toutes les 23 secondes. Dès le début de l’apparition de la neige, notre mascotte demande une ou deux fois de sortir afin de vérifier par elle même que la « marde blanche » est bien de retour et que cela c’est pas une mauvaise blague de notre part.

Un coussinet dehors, une moustache givrée plus tard, la sortie est souvent de très brève durée et ne se réitère pas avant quelques semaines pour confirmer le fait qu’il fait vraiment meilleur à l’intérieur.

Heureusement que notre maison abrite également une famille de souris, cela permet d’agrémenter les repas et les nuits de la minette.
La Patronne est moins friante de tomber sur des moitiés de souris au réveil mais il parait que cela est une offrande de la part de notre félin-prédateur.

R.

Notre vie à travers des lunettes roses

https://lepetitjournal.com/expat-pratique/famille/expatriation-le-revers-de-la-medaille-ne-pas-sous-estimer-158213

Non la vie n’est pas parfaite,
Non l’herbe n’est pas plus verte,
Non les problèmes ne disparaissent pas avec l’immigration,
Non tout n’est pas rose !

Faire attention aux réseaux sociaux : les blogs comme celui-ci racontent toujours une partie édulcorée de la vie à l’étranger, la vie avec un filtre « lunettes roses ». Les petits tracas quotidiens sont gommés, pourtant ils existent, les coup de blues aussi… plus nombreux qu’ils ne sont publiés.

Et oui, l’auto-persuasion, la volonté de répandre une belle image pour aider les lecteurs  à garder le moral (lorsque l’on était soi même au fond du trou en France il y a quelques années), l’obligation à réussir ce projet de vie qui n’est pas soutenu par tout notre entourage. Tout tend à montrer uniquement le bon revers de la médaille.

Or une immigration n’est pas forcément un concours de vies.
Ce n’est pas un moyen de comparer deux systèmes sociaux différents.
Non non, archi non !
Sinon la vie devient triste, les regrets persistent et pourrissent le quotidien.

L’immigration est plus une métamorphose, un changement profond de fonctionnement de vie. On y parvient…ou pas. Il faut laisser l’amertume s’estomper au fur et à mesure et prendre goût au quotidien de notre nouvelle vie tel qu’il est :  avec ses qualités et ses défauts. Ceux qui n’y parviennent pas ne doivent pas voir cela comme un échec, c’est juste que cette vie n’est pas faite pour eux. Certains arrivent à travailler de nuit, d’autres non, cela ne n’impose pas à ces derniers des échecs professionnels.

Cette étape de mutation est plus ou moins longue et surtout avance au rythme de chez chacun d’entre nous. Ainsi cette transition est différente entre la Patronne et Moi. Les six mois d’avance sur mon immigration, les expériences plus ou moins heureuses au niveau professionnel, chacun à son rythme…

Enfin bon, pour ne pas déroger à la règle, je ne pourrai pas m’empêcher de publier une photo carte postale… c’est bon pour le moral de tous 😉

R.

20181209_193858.jpg

Bonne Année 2019 !

20190101_155345.jpg

Tous nos meilleurs voeux à tous !

La fin d’année fut comme toujours mouvementée ! Donc les billets et les photos se sont accumulés pour rester stockés au fond du « Cloud ».

Pas de panique, les brouillons continuent de germer, il me faudrait juste un peu de temps pour remettre tout cela en ordre et prendre le temps  de rédiger la suite de nos mésaventures 🙂
Mais nous ne vous oublions pas et enverrons de nouveau bientôt de beaux clichés à en faire rêver chacun de nos lecteurs.

Merci de nous suivre.

R.

HAAAA-lloween

20181028_150509.jpg

20181021_085832.jpg

20170925_150804

 

31 octobre 2018.

Impossible de faire l’impasse sur la fête gaélique de Samhainn. Une institution sur le continent nord-américain. Le fameux « trick or treat » se doit d’être célébré avec les bambins sous peine de les voir tristes de ne pas pouvoir faire leur stock de sucreries pour une année entière !

Les familles font des thèmes, les déguisements à la journée d’école du 31, les enfants inondent les rues de 15h00 à 18h00. Les adultes feront des soirées le samedi précédent avec thème… ben… déguisements+alcool à volonté bien sûr !

Les déguisements y’en a pour tous et pour tous les goûts  : même les animaux peuvent avoir leur costume de Pat Patrouille ou de maitre Yoda.

Il ne faut pas oublier non plus les fameuses citrouilles à décorer et à installer devant la maison pour signifier que la maison est « Halloween-friend » et que les petits Monstres seront accueillis avec des friandises !

Certains quartiers sont réputés pour avoir énormément de maisons participantes, il faut demander conseils autour de soi pour avoir les bons plans !

20181104_075807.jpg

Cette année, nous accueillerons même la première neige le week-end avant Halloween, les citrouilles se couvriront temporairement de flocons. Le temps pour les enfants de  faire quelques glissades en luge avant d’enfiler leur costume,  une fois celle-ci fondue rapidement.

R.

20171001_132028.jpg

 

20171011_115021.jpg

20181028_112604.jpg

 

 

Fall Rhapsody

20181007_132936.jpg

septembre / octobre 2018

La rentrée permet de remettre le rythme scolaire en place. Désormais nous sommes des machines de guerre pour l’organisation des lever/lunch/devoir/coucher pour les trois enfants.
Les révisions durant le temps de trajet, l’occupation de la salle de bain, les lunchs préparés la veille, il est vrai que le fait d’être en « vacances à durée indéterminée » facilite tout de même la reprise.

Les journées sont ponctuées d’entretiens, de journées d’essai, de négociations diverses et variées. Je prends mon temps, dépanne en faisant quelques remplacements au pied levé, la belle vie en toute liberté.

Ce temps libre permet également d’organiser les vacances ! Noël, la Relache, les week-end futurs… etc, la belle vie au rythme des saisons.

Les journées se réduisent et les températures essayent de garder la tête au dessus du zéro. L’été indien ne durera que 3-4 jours mi-octobre avec des températures au dessus de 25 pour ensuite repartir flirter avec les zéros. Les couleurs sortent leurs plus beaux panaches et le panel de nuance reste toujours un régal pour les yeux.

Nous continuerons d’entretenir notre forme en faisant des randonnées au fur et à mesure que les feuilles rougissent comme des jeunes adolescents.

Toujours aussi beau à voir.

Une fête d’anniversaire dans une grotte/accrobranche nous donne encore l’occasion d’en prendre pleins les yeux.

R.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.