Temps des fêtes… d’été !

Été 2018

Cette période de l’année est propice à énormément d’activité extérieure. Le froid dure la moitié de l’année, la chaleur l’autre moitié, ainsi tout est excuse pour sortir… tout le temps ! Concert, spectacle, feux d’artifices, fêtes de fin d’année…

Tu ne peux pas t’ennuyer l’été ici si tu cherches à t’occuper. Il y a toujours quelque chose à faire. Reste à se décider quoi choisir !

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nuit au Camping

20180729_175934.jpg

Été 2018

Une Amie nous invite à venir sur son terrain de camping. Le Camping (prononcé « kèmeping » avec l’accent américain)  ici est très répandu et populaire. En gros les Québécois partent en majorité soit en vacances resort, soit ils ont un terrain de camping sur lequel ils ont une caravane ou un mobile-home (appelé ici roulotte). Souvent perdu au fin fond de la pampa au bord d’un lac ou d’une rivière, il est coutume de passer ses fins de semaine à pêcher, manger des guimauves (marshmallow) et à se baigner.

Ainsi nous initierons les Enfants au camping le temps d’un week-end. Dormir dans une tente et faire pipi dehors, la plus grande joie des Enfants !

Un week-end loin de tout et de tout réseau téléphonique. Le temps s’arrêtent. Un ciel rempli d’étoiles scintillent tellement les construction de l’humanité reste loin d’ici.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dimanche après-midi sur la Terre

IMG_5859

Été 2018

Le beau temps est propice aux invitations. Les repas et apéros s’enchainent mais désormais à l’extérieur. La partie de la rivière au bord de laquelle nous vivons est calme et tranquille. Ainsi cela fait le bonheur pour les Enfants (invités et les notre) pour pagayer avec leurs canoës.

Cela reste plus plaisant et plus reposant que le bateau à moteur à notre avis, mais après chacun ses goûts.

R.

 

Une soirée à Montréal

20180428_230751.jpg

Up and down sur un coup de tête.

– Et si on sortait ce soir ?
– Ouais, bonne idée ! Où ça ?
– J’sais pas…  à Montréal ?
– Ok !

Voilà un gros résumé d’une conversation entre trois collègues après une belle semaine  chargée !

Bon en gros on fait une voiture et nous voilà à manger des tapas dans un jazz-club intimiste du Plateau accompagnés d’une bouteille de vin.
Belle soirée.  Bons moments.

R.

20180428_233804.jpg

Cabane à sucre

20180422_142404.jpg

22 Avril 2018

Ça y’est la neige disparait.

En toute sincérité, cette période de l’année est loin d’être parmi les plus interessante au Québec. Le soleil revient et il est super agréable de ressentir la chaleur des rayons sur le visage mais le gros défaut est qu’avec la neige qui s’en va, les déchets de tout l’Hiver se retrouvent sur le sol, rappelant que la solution d’enfouissement des objets indésirables ne fait que repousser le problème à plus tard !

De plus les Canadiens et l’écologie ne font pas qu’un : même si une majorité de la population est sensible à l’environnement et les problèmes d’impact des Hommes sur lui. Une minorité bruyante et irrespectueuse continue de jeter tout comme bon leur semble sur les bas côtés ou dans le terrain vague à côté de chez eux.
Un peu d’éducation reste à faire pour certains.

Une des activités à faire lors de cette période peu glamour est la célèbre cabane à sucre ! Repas rustique, Tire d’érable sur les dernières neiges et musique locale.

Un bon moment qui permet de ressortir un de chez soi entre Amis.

R.

20180422_125335.jpg20180423_182141.jpg

Testament

20180507_204102.jpg

Quand l’impensable arrive…

La semaine dernière encore, nous avons eu la preuve que la Vie est un cadeau qui peut nous être retiré sans préavis. Un Heureux Papa de ma promotion nous a quitté, laissant sa Femme et ses Enfants… « Vis ta vie comme si c’était le dernier jour ».

Signe du destin, ce billet était dans les brouillons depuis 2 semaines car nous venions de signer notre testament.
Un peu glauque au premier abord, aujourd’hui il prend tout son sens à nos yeux.

La loi au Québec est différente au niveau des priorités et des répartitions du patrimoine en cas de non-rédaction de testament. Ainsi, notre conseiller en patrimoine nous a fortement incité à rédiger un testament auprès d’un notaire québécois pour faire face aux éventualités que la vie peut nous imposer dans son cours.

Tout y est consigné, toutes les possibilités,  de l’incapacité totale au décès, rien ne sera laissé dans le flou.
Comptez environ 1400$ pour la rédaction du tout. Petit détail qui peut paraitre anodin mais le liquidateur testamentaire doit obligatoirement être résident canadien. Pensez donc à une personne ayant la résidence ou bien désigner en dernier recours le cabinet de notaires pour éviter de rentrer dans les méandres administratifs canadiens pour la nomination d’un liquidateur.

Pour connaitre un peu dans quelle situation vous seriez en cas de coup dur, allez voir le lien ci dessous.

https://www.educaloi.qc.ca/capsules/mourir-sans-testament

R.

Quentin, nous tournons nos plus sincères pensées vers ta famille et toi.

Back in time

Plus d’un mois que nous n’avons pas publié de billet. La vie tourne à cent mille à l’heure et avoir à gérer nos double-vies de chaque côté de l’océan nous a pris énormément d’énergie.

La maison en France est vendue, nos cabinets dentaires sont vendus, plus rien ne nous appartient en France. Juste des souvenirs et nos familles/amis.

Changer de rythme, changer de repère, changer des habitudes, sortir de la zone de confort, changer tout simplement de quotidien reste un défi de tous les jours.

20171221_071617.jpg

Les enfants ont eu leur quinze jours de vacances après avoir fait un démarrage dans un nouveau système scolaire de presque 4 mois sans pause. Étrangement, ils tiennent bien la cadence et ne semblaient pas sur les rotules arrivés dans les dernières semaines de classe. Les tranches horaires sont spéciales car ils suivent un enseignement trilingue et ont donc des heures supplémentaires par rapport au programme régulier. École de 8h30 à 16h00 pendant 5 jours, avec en plus des clubs en fin de journée ou sur la pause de midi pour combler un maximum leur retard dans les langues.

20171215_164353.jpgAu bout de 4 mois, le Grand qui est en 3ème année (CE2) rattrape son retard en espagnol à l’oral et à l’écrit (vs ses camarades qui en font depuis au moins 3 ans). Les débuts en anglais sont plus difficiles, nous ne pratiquons absolument pas l’anglais à la maison ainsi à l’oral il est un peu timide mais commence à comprendre la totalité de ce qu’il lui est dit.
Le Second se balade et est à l’aise dans toutes les matières, il est vrai qu’il a des facilités d’apprentissage et qu’il commence sans retard par rapport à ses camarades.
La Benjamine en préscolaire 3 ans parle un peu espagnol et anglais. De vrais éponges à cet âge. Le plus drôle est de les entendre parler espagnol entre eux lorsqu’ils jouent ensemble à la maison.
Les trois ont leurs bandes d’Amis, il ne leur aura fallu que quelques semaines pour se faire leur nid. Les Enfants restent un des meilleurs boosts d’intégration sociale.

20171213_095634.jpg

 

20171216_101100.jpg

La Neige s’est invitée en belle quantité à la mi-décembre pour le plus grand bonheur des Enfants (et le plus grand malheur de notre Minette !). Ils passent leur récréation à se construire des fort de neige dans la cour d’école. Ils ont bien intégré le fait de mettre les couches successives et tous les accessoires  afin de couvrir le moindre centimètre carré de leur peau. Jouer dehors reste possible mais rien ne doit être laissé au hasard des courants d’air.

La vie de tous les jours restent rythmée par le travail et les Enfants. Qu’il neige ou pas, les trajets en voiture, les courses, les devoirs, rien ne s’arrête à cause d’une petite bordée de 25cm de neige. Il faut avouer que d’avoir des places de garage et des démarreurs à distance permet de mieux vivre l’Hiver. Après la conduite sur Neige s’apprend : ne pas piler comme un con, le regard loin devant et pas de virages brusques, ça devrait bien se passer.

Screenshot_20171227-135517.pngDurant la fin décembre il y a eu des températures glaciales durant plusieurs jours. Un froid qui touche tout l’Est du continent américain, les infos en parlent de Québec à la France en passant par New-York. Cela impressionne beaucoup de voir -35°C ou -42°C sur les thermomètres mais en toute sincérité cela reste vivable, le tout est d’être couvert en conséquence en cas de balade prolongée en extérieur. -15°C ou -35°C c’est kif-kif, tu gèles sur place si tu n’as pas tes mitaines (gants) et ta tuque (bonnet).

Les maisons, les supermarchés, les voitures, tout est chauffé à 24°C donc il est possible de passer la journée au chaud en traversant la barrière des températures négatives que quelques secondes tout au plus.

 

 

Pour les fêtes de fin d’année, nous avons entamé un aller/retour éclair en France. Ce voyage n’était pas prévu initialement dans le programme mais la maladie de mon Papa nous à pousser à casser la cagnotte, afin de ne pas regretter, au cas où.

20171229_205339.jpg

C’est parti pour un périple de 9 jours, avec plus de 1200km à faire et une moyenne de 3 heures pour chaque personne que nous croiserons sur le vieux Continent. Bien entendu, nous passerons plus de temps avec nos Parents. Cela restera un marathon et des vacances épuisantes. Durant tout notre voyage nous aurons la brillante idée de presque rester à l’heure québécoise, ainsi les Enfants seront couchés entre minuit et une heure du matin, ils profiteront des fêtes au maximum et encaisseront moins le décalage horaire du retour. Le temps file et ne fait pas de pause, il faut rentrer. Bye-bye la France.
Un bon coup de Blues au retour, surtout pour la Patronne. Pas facile de laisser les proches qui grandissent et qui vieillissent de leur côté.

20180107_095627.jpg

À notre retour, plus de 70cm de poudreuse nous attend dans le jardin. Cela devient une réelle expédition polaire pour aller en bas du jardin au bord de la rivière et remonter à la maison. La luge est de sortie et nous entamons le début de la création de la piste de glissade de la mort.
Nous inviterons nos voisins digne de Desperate Housewives à venir partager la galette des rois pour l’Épiphanie, une tradition peu connue ici. Un franc succès. Une agréable après-midi avec des personnes bienveillantes.
Les vacances se terminent doucement, 2018 nous voilà !

R.

20180106_164001.jpg