A/R dossier fédéral

Capture d_écran 2018-01-26 à 18.49.16

Le lendemain de notre dernier billet, l’interminable attente pris fin.

ENFIN !! Après 3 mois et un jour d’attente nous avons enfin reçu notre mail de confirmation de réception de dossier à Sydney, Nouvelle-Écosse (pas celle d’Australie !)

Le mail contient un numéro de d’identification et un numéro de demande. Après plus de 18 mois de sommeil, le compte du CIC est dépoussiéré afin de lier la demande de résidence permanente. Cela permettrait d’accélérer la demande et faciliterait la communication (surtout lors de l’envoi de documents complémentaires)

Lier la demande nécessite de répondre à plusieurs questions contenues dans le dossier (comme la province et la ville souhaitée d’installation) mais cela se fait rapidement : en 3 minutes c’est validé.
Ensuite nous pouvons voir l’avancée de notre dossier en temps réel grâce au compte CIC.

Capture d_écran 2018-01-24 à 11.35.29

Dès le lendemain de la réception de l’A/R, sans même crier gare, notre gentil agent d’immigration valide dans la foulée nos visites médicales passées par anticipation !

Capture d_écran 2018-01-26 à 18.20.24

Youpi ! La chance nous sourit une fois de plus, nous aurons peut être gagné quelques semaines dans l’obtention de notre Brune.
Nous croisons les doigts.

R.

Les jeux sont faits ? Rien ne va plus !

20171019_183654

Notre dossier dossier fédéral est parti ce lundi 23 octobre 2017 à 16h24 de Gatineau. Direction Sydney, Nouvelle-Écosse (CANADA). La demande pèse 950grammes pour 5 personnes, les documents à remplir se trouvent sur le site du CIC.

Une tonne de formulaire avec un retour d’historique à 10 ans. Noms, prénoms, dates de naissance des membres de la famille, des parents, des frères et soeurs.
Les lieux de résidence, les voyages (TOUS les voyages) à l’étranger, les casiers judiciaires, les emplois occupés, les associations dans lesquelles tu as été membres, etc etc

C’est précis, très précis et il faut sortir les dates sur les dix ans. Donc le dossier sera rédigé, vérifié, imprimé, relu, modifié, corrigé, ré-imprimé. Ensuite niveau documents à fournir ça reste facile vis à vis de la demande CSQ programme travailleurs qualifiés. Rien de bien méchant. Actes de naissances, certificat de mariage, photocopies de passeport et bien entendu un des deux exemplaires CSQ émis pour chaque membre de la famille (en bas de la page, il est noté exemplaire immigration)

Les casiers judiciaires sont demandés pour les pays dans lesquelles vous avez vécu plus de 6 mois. Apparement sauf pour le Canada. Dans le doute, nous demanderons mon casier judiciaire canadien en plus des français pour être sûr de ne pas tomber sur un agent de l’immigration zélé (avec notre chance…). Comptez une soixantaine de dollars pour un casier canadien, avec prise d’empreintes digitales et une bonne semaine de délai pour le recevoir.

Les photos seront prises à la pharmacie (étrange pour des français de devoir aller à la pharmacie pour de photos d’identité !) 20 dollars environ pour avoir 2 photos chacun. Le commis de la pharmacie prend la photo, vérifie les dimensions de la photo et les proportions du visage. Si jamais la photo ne conviennent pas, il suffira de retourner à la pharmacie avec la facture. Leurs bornes permettent d’être quasiment sûr des tailles.

Les frais sont payables en ligne et une fiche à imprimer avec un code barre permet de prouver le règlement. Pour cinq nous décidons de payer la totalité des frais (et non pas en deux fois comme c’est permis), peut être que ça permettra de gagner un peu de temps de traitement. 2500$ pour nous cinq.

Et enfin une chose que nous avons faite de non-conventionnel c’est les visites médicales. La Patronne a passé sa visite médicale pour son permis de travail au mois d’août. Nous voulons l’ajouter directement au dossier car si le traitement prend un peu de retard, sa visite médicale ne sera plus valide (un an avant péremption). La visite prend deux heures pour nous quatre, coûte environ 600$, radio des poumons, prises de sang pour moi en plus des tests de visions pour nous quatre. La benjamine évite le pipi dans le pot, nous autres y avons le droit. La fiche E-médicale est donnée et ajoutée au dossier.

Donc nous décidons de faire un coup de poker et misons tapis. Notre dossier est complet, archi-complet. Reste à croiser les doigts pour que ça passe.

Les délais de traitement sont estimés à 13 mois sur le site du CIC… peut être que nous aurons enfin de la chance dans notre procédure.

delai

Les prochaines étapes sont attendre, attendre et encore attendre.
Normalement nous recevrons l’accusé de réception d’ici un à quatre mois. Ensuite nous attendrons de leurs nouvelles avec peut-être des pièces justificatives à apporter. Ou bien directement la Brune… Rêvons un peu et seul l’avenir nous le dira.

R.

20171017_071907

Permis de Travail Ouvert (suite et fin)

Clap de fin pour cette partie de notre aventure.

Ce ne fut pas facile, nous étions donc rester sur le permis de travail de la Patronne qui était ouvert MAIS avec une restriction dans le domaine de la santé et en contact avec les enfants.

Après avoir passé une visite médicale juste après la deuxième visite à la frontière états-uniène, nous avons dû attendre que le CIC reçoive les résultats grâce à leur système informatique. Compter 2 semaines mais avec les vacances de la construction (de fin juillet à mi août), une agente avait conseillé à la Patronne d’attendre 3 semaines. Il faut préciser qu’il a été impossible de fusionner le permis de travail ouvert (PTO) avec le compte informatique sur le CIC. Le dossier de la Patronne ne semblait pas exister dans leur fichier informatique (sigh !).
Ainsi il nous était impossible de vérifier la bonne réception des analyses de la visite médicale. C’est donc au petit bonheur la chance que la Patronne a de nouveau englouti les 3h30 de bitume qui nous sépare du centre de douane de Lacolle.
De tout façon, il fallait que son permis de travail soit changé car son emploi l’attendait le lundi qui arrivait. C’est donc la boule au ventre qu’elle se présente au guichet. Bon cette fois-ci pas d’engueulade … enfin si, juste une sur le fait de ne pas avoir pris RDV pour modifier son permis de travail… enfin bon quand on voit comment c’est impossible d’avoir une personne compétente au numéro fourni par le CIC, nous nous demandons comment ils auraient été capables de donner un RDV.

Un regard de biche et un agent accepte de contrôler le dossier.

Après de longues minutes à re-vérifier la véracité de tous les documents fournis, le douanier accepte de rééditer un PTO sans clauses restrictives… à condition de repayer son impression. Et bim, c’est reparti pour 250$. En gros nous aurons payé 3 fois pour ce ### de permis (en passant notre avocat est peut-être décédé car nous n’avons toujours pas de ses nouvelles…) mais bon l’essentiel est de l’avoir ce bout de papier !

Dans la foulée la Patronne demande des permis d’études pour les enfants, car même si ce n’est pas obligatoire, l’école dans laquelle les enfants sont inscrits nous demande un justificatif de résidence au Québec. Donc pour être définitivement tranquilles, ils auront un papier agrafé dans leur passeport respectif.

Bien entendu de nombreuses fautes seront faites sur chacun des document que le douanier tape consciencieusement durant 15 minutes chaque. Nous aurons retenu la leçon de les redemander jusqu’à que toutes les lignes soient parfaites. Et ainsi tout le monde est en règle !

La première étape est franchie, reste à se préparer pour la demande de CSQ via le PEQ… une autre épreuve de force nous attend ! Et elle débutera au 1 an de mon début d’activité au Québec, soit début septembre.

Le calme avant la tempête.

R.

Les montagnes russes… deuxième acte !

Quelques heures… non quelques minutes après avoir publié l’article « Les montagnes russes… » de samedi matin dernier, un gros bas est arrivé :

DSC_9781

Notre jeune chienne a décidé de mettre sa truffe dans notre dossier d’immigration !
Elle a réussi à attraper mon passeport et à faire des confettis avec la première page … à ce moment précis, je touche le fond des abysses…
Le destin s’acharne contre ce permis de travail temporaire et ne souhaite pas me voir partir… rage et colère… rien de bon !

Comment faire ? … la demande vient d’être envoyée avec un numéro de passeport qui ne pourra jamais passer le contrôle aux frontières…

De plus nous sommes à moins d’un mois de notre départ pour le Québec… dur sachant que les délais sont de minimum 4 semaines (avec un allongement des délais lors des périodes de vacances scolaires)

Trop d’éléments s’entrechoquent pour réussir à tout analyser objectivement. Le week-end se passe avec énormément de choses à faire (une des fins de semaines les plus remplies de l’année je pense) et le lundi reprend sur les chapeaux de roues !
Madame réussit à obtenir un rendez-vous d’urgence auprès de la mairie pour faire une demande de passeport en urgence.
Pour l’obtenir il faut justifier d’une urgence médicale (pour soi ou un membre de sa famille) ou bien d’une obligation professionnelle. Ouf, je rentre là dedans avec ma demande de permis de travail ! La responsable de la mairie commence à nous connaitre par coeur et croit même à une blague…  Hélas, non…

Après avoir eu le moral en dessous des chaussettes, ce dernier va remonter en flèche et atteindre un niveau jamais acquis actuellement.

Jeudi matin, nouveau message du CIC… bon ok, allons voir : c’est surement une mise à jour pour dire qu’ils ont bien reçu les documents scannés.

Capture d’écran 2016-07-07 à 12.48.47

euuuh, j’ai bien compris ? la demande est fermée et elle est approuvée ?!??!!

Ouverture de la lettre de correspondance : (je la mets en entier pour le plaisir des yeux)

Capture d’écran 2016-07-07 à 16.28.12

Capture d’écran 2016-07-07 à 16.28.58

Au niveau des dates limites, j’ai un an pour passer la frontière et pour valider ainsi ce PTT.
Sur ce courrier, je comprends que le fait de changer de passeport n’est pas gênant : il faut juste faire une nouvelle demande AVE (pour 7$CAD) pour l’associer au nouveau passeport 🙂

Soulagement ! Normalement ça devrait continuer de le faire à ce rythme ! Voir même que le rythme s’accélère, le tournis commence à nous gagner… Il va falloir activer énormément de chose pour que le stage puisse être débuter au plus tôt.

Deux gros points seront à clarifier au plus vite :

– Tout d’abord la garde des enfants et l’aide à la maison : sur ce point Madame s’active depuis plusieurs semaines : elle sélectionne des CVs de jeunes filles au pair via un gros site internet et échange avec plusieurs d’entre elle afin de choisir la mieux calibrée pour notre famille.
Des skypes sont prévus pour la fin de semaine (un premier a été fait hier soir) les profils ne se ressemblent pas mais sont tous intéressants. La suite du casting dans un prochain article, où nous détaillerons toutes les démarches. (J’ose espérer que Madame prendra la plume pour rédiger son premier post ici même sur ce blog 😉 )

– Deuxième point : quand est-ce que je fais valider ce pu**** de permis temporaire ? La logique voudrait que l’on fasse tamponner mon passeport à notre arrivée au Québec cet été MAIS l’agent aux frontières va-t-il nous croire quand nous lui dirons que nous arrivons en famille et que femme&enfants repartiront à la fin des vacances ? Vu comment ils sont méfiants, ils vont craindre que nous arrivions à 5 pour rester à 5 sur le territoire de manière indéfinie ! Il va falloir montrer patte blanche, mais pas facile, quand nous n’avons que notre parole.

Une amie nous conseille d’appeler l’ambassade pour leur demander leur avis : très bonne idée ! J’irai à la pêche aux bonnes infos sous peu !
Il me faudrait des journées de 30 heures pour réussir à boucler mon planning…

R.

Les montagnes russes…

Il y a eu de nombreux hauts et bas ces derniers jours…

Après l’excitation de l’envoi de la demande de visa, des mésaventures familiales et professionnelles ont ponctués nos vies et se sont enchaînées… réussissant même à ternir la bonne humeur et la suprême motivation que nous avions réussi à préserver.

Le coup de grâce est venu il y a 10 jours : un courriel est arrivé dans mardi 21 juin. Madame était en sorti scolaire avec notre aîné (en club poney !) et ma maman était à la maison pour diverses raisons.

Un courriel du CIC, à peu près 10 jours après ma demande : je suis tout excité. Mais la joie fait vite place à la stupeur :

Capture d’écran 2016-07-02 à 10.38.45

Qu’est ce que cela signifie ? Je ne vois que le mot « refusée ». Vite je me connecte au compte CIC pour comprendre un peu mieux…

Capture d’écran 2016-07-02 à 10.37.10

Coup de massue ! Je reste sonné et une chape me tombe sur les épaules…
Il me faudra plusieurs jours pour digérer cette nouvelle et les difficultés personnelles s’ajoutant à cela je décide de mettre de côté au moins 2 jours ce courriel pour y réfléchir la tête reposée.

Madame ne sera même pas mise au courant immédiatement : qu’elle profite de son voyage avec le grand et ensuite elle partira en formation, donc autant qu’elle n’ait pas la tête dans le visa pour qu’elle pense que à elle (pour une fois !)

La pause sera de courte durée, des contacts sont pris avec un avocat spécialisé dans l’immigration à Montréal (merci Nico pour le piston 😉 ) et je recontacte avec la chef administration du cabinet dentaire. En plus de cela plusieurs recherches sur internet me permettent de comprendre mon erreur : lors de la demande d’Expérience Internationale Canada, j’ai coché « oui » à la case « allez-vous faire un stage ? » or pour l’immigration canadienne je ne serai pas stagiaire mais travailleur à part entière (le stage est uniquement vu comme tel par le conseil de l’ordre »)
Du coup, je peux demander à entrer dans le bassin des « EIC jeunes professionnels ». Le bassin est un endroit dans lequel le ministère canadien stocke toutes les demandes, ensuite il choisit les demandes qui l’intéresse le plus et extrait ces demandes en envoyant une invitation à présenter une demande. A titre d’exemple si nous avions souhaité immigrer dans une autre province que le Québec, il y a le programme Entrée Express qui fonctionne pareil avec un système de point et les meilleurs profils sont invités à envoyer leur demande de résidence permanente (dans ce cas, le délai d’attente pour recevoir une demande peut atteindre plusieurs mois)

Une fois dans le bassin, je dois donc attendre… encore…

Le moral remonte en flèche lorsque 3 jours après je reçois une put### d’invitation !  Mon dossier entre dans le bassin et 3 jours après, invitation à présenter une demande de permis de travail temporaire !!

Capture d’écran 2016-07-02 à 11.21.02

Yes ! Sauf que j’ai eu journée de 20 heures qui m’attend (la vie associative après les 12 heures de boulot va finir par me fatiguer !)
Du coup la tête reposée, ce matin j’ai soumis ma demande de visa. Les documents sont beaucoup plus simple que la demande que j’ai faite la première fois, juste CV, passeport, visite médicale, document sur la famille (cf ci dessous), rien de compliqué après tout ce que nous avons déjà du remplir !

Capture d’écran 2016-07-02 à 09.51.15

 

150$ CAD plus tard, la demande est envoyée 🙂

Capture d’écran 2016-07-02 à 10.17.43

Maintenant il ne reste plus qu’à attendre…
D’après la « chef-paperasse » de la clinique dentaire, les délais peuvent se tenir pour un visa mi-août… croisons les doigts … et attendons …

R.

Demande de Visa, envoyé !

Petit Flashback quelques jours plus tôt.

Suite à ma visite médicale et à la réception du courrier de l’employeur, j’ai senti une motivation suprême à l’envoi de la demande de visa auprès de Citoyenneté et Immigration Canada (plus communément appelé CIC sur les forums d’immigration).

Je me crée donc un compte sur le site du CIC et commence donc à remplir des pages de questionnaires (durée du visa 24 mois, numéro d’offre d’emploi, programme international « jeune travailleur » etc etc)

Ensuite après la validation du questionnaire, je tombe sur la page des documents à fournir… gloups … y a pas que 2 documents ???

visadocumentafournir

Panique générale, il y a pleins de papiers à scanner. Or je ne sais même pas comment je peux me les fournir ; en tant que libéral à mon compte, il y a des trucs un peu dingue, mais l’improvisation a toujours été mon fort !

Je valide et j’envoie. Le 10 juin, ma demande de VISA est dans les tuyaux. Espérons que les documents fournis suffisent.

etatdemandevisa

Pour valider cette demande, il faut s’acquitter de 155$ de frais.

fraisvisa

A la suite de cela, un courriel de validation arrive.

Capture d’écran 2016-06-12 à 08.35.46

Capture d’écran 2016-06-12 à 08.36.18

Ca y’est, le VISA est lancé. Reste à patienter, une discipline dans laquelle nous excellons désormais.

R.