Loterie du 13 juin

Ce lundi 13 juin 2016 était une jour charnière pour les candidats à l’immigration : la fameuse ouverture des quotas via le serveur informatique. Ce fameux serveur qui nous a donné tant de fils à retordre, tant d’angoisses et de nuits blanches.

La mise en ligne du serveur depuis plusieurs semaines avec une file d’attente nous a permis de remettre à jour notre dossier le samedi précédant, pour y entrer les nouveaux passeports que nous venons de refaire. Madame a pris son lundi après-midi, moi mon mardi, nous ne travaillons pas mercredi après-midi et moi je suis dispo le jeudi : nous ferons face en cas de décalage de dernière minute ou d’imprévus par le ministère.

Lundi ouverture des quotas à 8h30 heure de Montréal. 14h30 heure de Paris.
La Patronne rentre et reste disponible, allume l’ordinateur et commence dès 14h00 à essayer d’aller sur le site. Elle entre dans une salle d’attente virtuelle à 14h15… 14h30, ça mouline, ça mouline pendant d’interminables minutes, pour qu’elle se retrouve dans la file d’attente avec le ticket 30 060… déception, horreur … ça sent le sapin…

Nous échangeons par message mail, moi je bosse comme un con et suis totalement impuissant (surtout pour l’après-midi de « contrôle/détartrages » que j’ai fait… j’aurai pu largement annulé ma demi-journée) Apparemment des personnes qui ont tenté la file d’attente dès 14h30 et qui n’ont pas été dans la salle d’attente ont des numéros de place plus que favorables à moins de 5000 !

Après 4h30 interminables d’attente, les quotas sont fermés, Madame étaient à 10 000 places de l’arrivée. Bravo à ceux qui ont réussi à soumettre (nous en connaissons plusieurs), ainsi va la vie. Nous n’étions pas fait pour ce système de quota, nous n’avons jamais été heureux au jeu. Malheureux aux jeux, heureux en amour. Nous prenons l’Amour car ça vaut bien plus qu’un dossier envoyé.

Pour le fun, j’ai essayé de me connecter de l’ordinateur du bureau vers 18h30 pour voir à combien s’élever la file d’attente (l’image ci-dessous) … 108 000 personnes devant moi.. 108 000 pour 35 000 dossiers remplis… et encore vous ne me ferez pas gober que les 35 000 étaient devant leurs ordis !

fil dattente

Du coup gros coup de blues pour la Patronne lorsque je rentre à 19h30. Des larmes aux yeux et l’impression amère d’avoir échoué (la même impression que j’ai du ressentir lorsque notre dossier papier est revenu en novembre à cause de mon erreur de carte de paiement)
Je réconforte Madame en lui disant que le plan B est là. Il a été lancé avant ces fameux quotas informatiques pour éviter justement le coup au moral en cas d’échec. C’est drôle car du coup pour moi je ne le ressens même pas comme un échec, pour moi cela reste comme une étape, la Patronne est joueuse et n’aime pas perdre. Elle aurait voulu avoir une place car nous estimons que nous le méritions : nous avons toujours aidé les autres, nous avons toujours soutenu nos amis Glads… nous sommes sur le carreau, ces quotas ne sélectionnent pas aux mérites, encore moins à la valeur des dossiers, tant pis pour nous !

Capture d’écran 2016-06-13 à 19.31.52

Sur la page du dessus, il y a une phrase qui me fait garder le sourire avec toute cette histoire. Une phrase qui contient trois mots en gras et soulignés au milieu du texte. Et cette phrase redonne beaucoup de baume au coeur de Madame.
En gros, lorsque nous lisons cette phrase, nous comprenons que dès que nous aurons atterri au Québec et que mon visa temporaire sera tamponné, nous pourrons envoyer une DCSQ « hors-quotas ». Immédiatement. En rêvant un peu, peut-être que même notre dossier passera en prioritaire grâce aux nombreux points que nous avons avec notre dossier (aux points dont nous avons parlé en début de blog il faut ajouter les points pour offre d’emploi… nous devons approcher des 100 points). Donc ça se trouve, nous aurons notre CSQ avant la fin d’année… Rêvons un peu, c’est gratuit !

Nous tenons le bon bout, les épreuves testent l’envie de partir au Québec et une chose est sûre, nous y serons tous ensembles vite. Très vite.
Un nouveau billet très vite sur l’avancée de mon visa.

R.

Plan B activé

Les nouvelles sont arrivées… et elles ne sont pas bonnes…

Vendredi 26 février, le MIDI nous refait une publication comme nous les aimons tant : ils repoussent la date de la soumission à … loin… très loin ! Mi-juin, minimum !
Et bim ! Encore 4 mois à attendre ! Vous me direz que nous ne sommes plus à 4 mois près quand ça fait presque 2 ans que nous attendons. C’est pas faux, mais ceux seront les 4 mois de trop !

En gros en juin, le site sera de nouveau activé et le ministère augmente le nombre de dossiers acceptés à 5000… sur 42000 comptes crées, ça restera de la loterie ! Le ministère refera une session de 5000 en rouvrant la création de comptes, donc à nouveau la loterie quelques mois plus tard. Nous en avons marre d’attendre, de mettre notre vie en suspens, de nous organiser en fonction de notre succès ou de notre échec d’un clic sur le bouton soumettre d’un site internet… Nous n’avons pas l’habitude de subir des choix de vie, nous les décidons !
Si le ministère ne veut pas de nous, nous irons là bas et nous donnerons notre dossier !

Le plan B mûrit donc depuis quelques semaines mais se précise depuis quelques jours. Les vacances de cet été seront donc axés vers notre projet Québec ! Nous irons 3 semaines au Québec, c’est décidé ! Nous embarquerons les enfants et irons leur montrer leur (probable) futur…

Notre maison est mise sur un site d’échange de maison, la chance sera peut-être avec nous ! Le but de ce voyage cet été sera de réseauter au maximum et de rechercher un maître de stage afin de commencer la reconnaissance de nos diplômes. Nous souhaitons également visiter et prendre la température des différentes villes autres que Montréal et Québec.
Si jamais le courant passe avec un dentiste québécois, le but de la manœuvre sera de le persuader de faire les démarches afin de prendre un stagiaire et aussi les démarches pour embaucher un travailleur étranger auprès du ministère de l’immigration. Avec ces autorisations en poche, je partirai pendant 6 mois faire mon stage d’équivalence… point noir du plan B… seul…
Un tel sacrifice serait payant car si mon diplôme est reconnu équivalent Québécois, un chemin permet de présenter notre dossier CSQ, hors des quotas : le programme d’expérience québécoise, diplômé québécois. Le CSQ serait acquis en quelques semaines et nous rattraperions le retard accumulé avec les reports du MIDI.

Nous n’abandonnons pas pour autant la loterie de juin et si jamais nous arrivons à envoyer notre dossier, nous pourrons ajouter de nouvelles pièces en septembre avec notre voyage de 3 semaines.
Le plan B doit être peaufiné, affiné, sûrement modifié sur certains points, mais il sera parfait pour le mois de juin, afin de ne pas essuyer un coup de mou si nous ne faisons pas partis des 5000.

Nous gardons le moral et rien ne nous fera douter que cette année 2016 sera notre année !

R.

Guerre des nerfs… guerre de tranchés

Aujourd’hui 16 février, plus d’un mois que nous attendions cette date.
L’emploi du temps était minuté : enfants, repas, dans les starting-blocks pour l’ouverture du site à 14h30 heure française. … tout même jusqu’à la possibilité de rester devant l’ordinateur pendant des heures, voir même passer la nuit devant l’écran à cliquer !
13h00 : je suis calé devant l’ordinateur, la page du site du MIDI ouverte et la touche F5 régulièrement enfoncée.
14h30 : le site commence à ramer… aïe !  Ça s’annonce mal. Je reste confiant et motivé : rien ne me fait douter dans la réussite de notre soumission !
14h31 : pages d’erreur qui s’enchaînent. ..
Et cela durera 2 heures… deux heures de pages d’erreur qui s’enchaînent et qui ne varient pratiquement pas…
Heureusement que nous restons en contact via les réseaux sociaux avec nos amis de galère.
Nos très chers Gladiateurs. Nous sommes 9 dossiers à essayer d’accéder au graal du site. Les 2 heures passent relativement vite car nous jacassons et galerons ensemble.
Au bout de deux heures de clics intensifs, le couperet tombe :
Suite à un bris technique, le site est hors service. Une nouvelle date de soumission sera donnée et il y aura 24h minimum pour s’organiser. …

Stupeur ! Coup de tonnerre !
Faux départ. … Madame a les nerfs en pelotes. Déçue de ce faux départ et de tout ces petits sacrifices qui n’auront servis à rien aujourd’hui. J’essaie de garder le sourire, nous devons garder la tête haute et aller se l’avant !  Quand un de nous flanche, l’autre se doit de le rebooster !
Je suis à bloc et ne veux pas baisser de régime : nous serons dans les quotas de février, je m’en persuade, je n’en doute absolument pas !

Reste à attendre (encore !) les nouvelles du MIDI… attendre, un sport que l’on commence à maîtriser :p

La vie entre parenthèse

Dans trois jours nous serons le 16 février. .. La fameuse date d’ouverture des quotas informatiques.
2800 places pour 40 000 dossiers dont 20 000 complets (ou quasiment). La force des probabilités tende à nous dire que nous ne serons pas pris… 14% de chance, ce n’est pas nul mais cela reste peu !
Dans trois jours nous serons fixés sur notre sort pour ce début 2016 ; maigre lot de consolation, à priori il y aurait une nouvelle ouverture de quotas en juin 2016, certains parlent de 7000… cela ferait repousser le projet de quelques mois de plus… encore…

Nous avons dîné avec des amis mercredi soir et ils nous ont dit que nous étions déjà parti… que depuis un an nous sommes là bas, dans le coeur et dans la tête. Je pense qu’ils ont raison. 10 000 fois raison : lorsque vous ne projetez pas de vacances car vous souhaitez avoir la possibilité de partir la bas pour attraper un visa temporaire en cas d’échec sur le site internet, lorsque vos achats se font en fonction de si vous pourrez emmener ou non au Québec,  lorsque vous mettez des radios québécoises à la maison quand vous faites à manger,  lorsque vous n’essayez même plus de convaincre vos proches de la bonne décision de ce projet un peu fou car vous le ferez avec ou sans leur aval… je pense que oui,  nous sommes déjà parti.

Pour la petite anecdote, cette semaine nous ne travaillons pas, car nous faisons faire des travaux dans mon cabinet (mise en norme des accès handicapés de nos toilettes/patients)
Il y a trois mois nous avions en tête d’en profiter pour aller au ski afin que les enfants voient un peu de neige et pour leur apprendre à monter sur des skis… avec les aléas du site monprojetquebec et le report de l’ouverture des quotas… nous avons stoppé nos recherches de lieux de vacances : attendons de voir quelle date tombera !

Heureux hasard du calendrier, il se trouve que ma semaine de travaux tombe la semaine de report d’ouverture des quotas !  Du coup nous ne faisons rien, nous nous disons que la neige nous nous en boufferons assez les prochaines années !  Hahaha !

Pour les vacances d’été,  c’est pareil : rien n’est organisé ni réservé pour l’instant : nous aviserons à partir de la semaine prochaine, soit la vie reprend son cours avec l’envoi de la DCSQ et l’attente du précieux sesam, soit nous enfonçons les portes qui se ferment et forçons le destin en se préparant à un plan B…

Le plan B, dans les grandes lignes, serait que l’un de nous deux aille au Québec pour 6-8 mois faire un stage d’équivalence et en même temps rechercher un emploi afin d’envoyer la DCSQ. … Nous squizzerions les quotas avec une offre d’emploi validée !  Le gros point noir serait de passer 6-8 mois séparés des enfants (très dur pour les enfants qui sont habitués à leur deux parents, nous essayons de repartir équitablement les tâches ménagères/enfants )

Nous croisons les doigts et essayons de garder le moral au maximum…

R.

Stupeur et Tremblement

 

Oui, plus de deux mois sans donner de nouvelles. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles comme le dit l’adage… hélas pas dans notre cas !

Il m’aura fallu environ deux mois et demi pour reprendre l’envie et le courage de reparcourir le chemin de ce blog qui m’est cher, car d’abord je me dois de te donner des nouvelles à toi, Ô très cher Ami Québécois et aussi car un jour ce blog sera lu par nos proches et ils doivent comprendre par quelles épreuves nous sommes passer pour arriver au bout de nos Rêves !

Petite rétrospective : courant novembre, de nombreux dossiers voient des débits, validant ainsi leur place dans les quotas… pas le notre. Nous sommes confiants et essayons de garder le moral, même si le débit n’arrive pas. Dans notre petit groupe de 10 dossiers, tous les dossiers voient le prélèvement fait ou bien reçoivent un appel de la banque pour leur stipuler le refus. Auprès de notre banque rien… la boule au ventre je prends le téléphone le lundi 30 novembre et appelle le ministère de l’immigration pour voir un peu où en est notre dossier… je tombe sur un monsieur très sympathique et souriant, je donne à plusieurs reprises mon nom, prénom, informations personnelles sur ma situation ou détails de ma vie pour prouver que je suis bien le requérant principal… la couperet tombe : Dossier rejeté pour « faute de paiement »…

Le monde s’écroule autour de moi… dur très dur… après enquête, il s’avère que je me suis trompé dans les numéros de ma carte bleue… la rage monte, les larmes sont difficiles à retenir : je m’en veux comme ce n’est pas possible… du coup il nous faut remonter la pente, mais il faudra environ un bon mois  de lâcher prise pour se reconstruire et digérer cet échec…

La chose positive est que le monsieur du MIDI m’affirme que notre dossier est complet et bien fait, car ils font une analyse pousser avant de valider le règlement, du coup cela met un peu de baume au cœur ! Mais nous serons obligés de passer par la case « inscription informatique » et là l’inconnu fait peur… et pas qu’un peu !

En effet, le site du MIDI annonce qu’à partir de janvier 2016, seuls les dossiers informatiques seront traités. Ils annoncent mis en ligne du site le 05 janvier 2016, pour la création des profil et ouverture des quotas (2800 places) pour le 16 janvier.

Mardi 5 janvier, tentative de connexion sur le site « mon projet Québec »… sans suite : le site connait de fort déboire et le nombre de connexion explose le serveur : il nous faudra 48 heures d’acharnement pour réussir à valider notre compte !
Nous ne nous plaignons pas car certaines personnes n’arrivent même pas à créer leur profil et se font rejeter directement du site, comme des mal-propres !

Au bout de quelques jours, nouvelle qui tombe du site : report d’un mois de la date d’ouverture des quotas ! Bonne ou mauvaise nouvelle, cela dépend de chacun. Le ministère décide de se laisser un peu de répit pour permettre aux gens de créer leur dossier, puis à partir du 25 janvier pour remplir leur profil.
Moi, en bon asiatique que je suis, je décide d’essayer de me connecter quand même pour accéder à mon profil. Il nous faudra pas moins d’une semaine d’acharnement et de nuit blanche pour réussir à y accéder… comble d’ironie, le jour où j’y accède, je dois aller bosser… du coup je me suis fait porter pâle pour passer 9 heures et remplir à 90% le dossier.

Des mises à jour régulier du serveur améliorent parfois les choses (voir les empirent, ça dépend), mais du coup nous sommes devenus des pro du clic, avec un certain rythme, une certaine technique qui permettent d’améliorer les connexions… rien de trèssûr, je pense que la chance joue pour beaucoup !

Aujourd’hui nous sommes le 1 février, dans 15 jours il faudra se connecter pour envoyer le dossier… pas sûr que nous y parvenons, mais il faut garder espoir et le moral, nous le devons si nous voulons avancer. Les dernières semaines ont été très éprouvantes pour madame et moi car le stress, les réveils à 4h du matin pour accéder à des heures creuses à notre dossier. Aujourd’hui le dossier est complet et revérifier plusieurs fois… si nous n’arrivons pas à envoyer, il faudra penser à un plan B. Ce plan B mûrit déjà dans nos têtes, mais pas facile de trouver un bon compromis sans sacrifices.