Vacances de Noël – retour en France

Nous n’avons qu’une Vie et vivre sur des regrets… très peu pour nous !

Oui ça coûte cher, oui nous pourrions faire plus attention à cette argent (en nous organisant plus en amont en plus) mais nous ne savons de quoi sera fait demain. Nous pouvons le faire, donc faisons le.
Une chose qui ne s’achète pas, c’est le temps. Donc nous essayons, malgré nos décisions de Vie, de ne pas perdre de précieux moments avec nos proches.

Je suis dans une phase de transition professionnelle. Remplacement ou congés longue durée, ainsi j’ai le luxe de pouvoir moduler mon agenda comme il me plait en m’octroyant autant de congés que je le désire. Ainsi en automne nous avons décidé de retourner en France pour les Fêtes.
Le planning de la Patronne étant beaucoup moins flexible, nous organiserons un voyage en France en deux étapes : moi avec les Enfants une semaine avant les Vacances scolaires puis la Patronne 5 jours après. Ça nous permettra avec les Enfants de profiter de Paris en visitant les plus grands sites touristiques.
En effet lorsque nous habitons à côté, nous ne visitons pas. Trop facile d’accès peut être.

Ainsi après avoir repris contact avec la morosité parisienne et le légendaire accueil de ces habitants, nous embarquerons donc dans un périple touristique des plus grands oeuvres française. Les Champs-Élysées, l’Arc de Triomphe, le musée du Louvre, le château de Versailles. Et même pas trop de Gilets Jaunes 😉 .

Ensuite après l’atterrissage de la Patronne, nous ferons notre boucle familiale, en laissant de côté la boucle de nos Amis pour cette fois-ci… priorité à la Famille.

Avant de repartir, nous offrirons une journée aux Enfants dans le parc de Mickey. Une journée à 2°C, pourtant j’ai eu plus froid ce jour là que quand nous skions à -25° !

Retour ensuite à la maison pour la suite de notre aventure.

R.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Musée des sciences

Encore un musée !

Celui ci était resté fermé quelques temps pour rénovation et accueille une exposition Lego. Notre Aîné passe son budget cadeaux à avoir des boites géantes avec des milliards de pièce de Lego qu’il monte seul des jours durant !

Ce musée est très ludique avec une section transport, musique, corps humains, textiles, habitats, ressources naturelles etc. De belles activités, de belles découvertes.

Les connaisseurs de musique reconnaitront un Moog original dans le diaporama.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Congrès dentaire de Montréal

20180526_174547.jpg

Vendredi 25 Mai 

L’Ordre des Dentistes du Québec (ODQ) a mis en place une politique très rigoureuse sur la formation continue. 90 points de formation à effectuer en trois ans avec au minimum de 30 points annuels, déclaration lors du règlement de la cotisation de pour l’année à l’ODQ à l’appui.

Ils viennent de resserrer la vis afin de ne certifier que les formations que l’Ordre jugent rigoureuses et pertinentes (sauf qu’il semble exister un léger conflit d’intérêt lorsque l’on sait que l’ODQ organise l’équivalent du congrès de l’ADF tous les ans à Montréal, enfin bref, passons)

Ainsi cette année nous nous sommes inscrits pour la première fois au congrès des JDIQ. Un congrès qui permet de mettre à jour ses données scientifiques et ses connaissances en geste de premier secours (obligatoire tous les deux ans). Pleins de conférences, de formations, de TP de tous genres, pour tous les goûts, dans les deux langues officielles du Canada.

Nous opterons avec la Patronne et les deux Frenchies du boulot à aller à une formation « mise à jour complète sur l’endodontie ». Miam ! Trois jours complets à apprendre que nous réalisons correctement nos endos et à apprendre que nos dossiers cliniques doivent être améliorés sur certains points. La moyenne d’âge des congressistes frôle la trentaine à tout casser et nous faisons partie des « vieux » de la salle … l’endo ici mène la vie dure aux jeunes gradués (diplômés) apparement.

L’ambiance est studieuse et peu d’échanges s’opèrent entre les tables. Les intervenants sont très sympas et certains ont un pouvoir inné de capter l’auditorium.
Trois jours pleins à 10heures de cours/TP par jour, ça reste intense.

Ouf ! Nos points de 2018 ont été amassés !

R.

20180526_151421.jpg

Semaine de la Relâche : 3/3. Welcome to the USA

20180310_080644.jpg

Le retour vers la maison se fera via la rive Sud du lac Ontario. Passage donc de la frontière. Vérification des passeports et achat d’un formulaire I-94W pour chacun d’entre nous. Son coût est de 6$US pour chaque passeport et agrafé sur chacun d’entre eux. Ce formulaire à une validité de 3 mois et doit être rendu au poste de douane lors du dernier passage vers le Canada afin qu’il soit rendu au douane américaine.  Avec le formulaire, le passage en voiture est simplifié et permet de donner une autorisation de tourisme sur le territoire US.

20180308_104922.jpg

Après ces formalités administratives, nous filerons donc vers Rochester. Les chutes de Niagara nous paraissent beaucoup plus joli du côté canadien, pas d’arrêt donc du côté US. Avant de quitter le sol canadien, nous ferons un petit detour dans le conservatoire de papillons des parcs du Niagara. Une petite halte d’une heure trente qui nous a permis de voir des papillons mais également de caresser une moufette apprivoiser.

Notre crochet à Rochester nous laissera 2h30 au Strong Museum of Play, et franchement il aurait mérité que nous y restions au moins le double du temps. Ce musée est une mine d’activité  pour enfants ponctuée d’expositions pour les grands. Nous y resterons jusqu’à la fermeture et la boutique souvenir rescelle de jouets des années 80/90 en état neuf.

Ensuite en route pour Syracuse. L’activité pour les enfants est le MOST, musée des sciences et de la technologie. Belle clôture de notre tournée des musées, beaucoup de souvenir dans nos têtes.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Semaine de Relâche 1/3 : Toronto

Début mars,  les Enfants au Québec ont une semaine de vacances, plus communément appelée la Relâche.

Capture d’écran 2018-03-11 à 07.28.02.png

Cette année notre inorganisation nous a poussé à décider du planning la semaine précédant la relâche. Les billets d’avion de dernière minute au prix déraisonnable pour 5 auront raison sur notre moyen de locomotion,

nous opterons donc pour notre bonne vieille Dodge Caravan. Le tracé ne fut pas difficile à définir : une boucle autour du lac Ontario nous permettra de faire Toronto -> Niagara Falls -> USA puis retour à la maison. Environ 1300km à parcourir en 6 jours.

La Patronne gère les locations d’hôtel et les activités pour les enfants à proximité des points de chute. Vérifions les niveaux de la bagnole et nous sommes partis !

La première étape est le comté du Prince Edward : véritable station balnéaire en été, elle compte l’une des plus belles plages de sable blanc du Canada. Nous y passerons le temps d’une pause déjeuner, les Enfants fantasmeront totalement grâce à la présence de glace sur le lac en se prenant pour des explorateurs du Grand Nord.

20180304_123701.jpg

Un picnic plus tard et nous voilà partis pour la petite soeur de New-york, Toronto.
Toronto est une grande ville cosmopolite. La circulation est infernale et ressemble à Paris les vendredis à partir de 15h.
Nous ciblerons l’Ontario Science Centre, la tour CN, l’aquarium Ripley et Toronto Islands.

20180304_160549.jpg

La CN tower et l’aquarium sont collés l’un à l’autre. Il existe un billet combo achetable uniquement sur internet (ce que nous n’avons bien entendu pas fait !)
Les Iles en face de Toronto sont accessibles par ferry, en hiver ils ne desservent que Ward’s Island, le prix du billet est d’environ 7$. En période creuse, il y a un trajet toutes les heures environs. Vue imprenable sur la Skyline de Toronto. Le parc Ward donne accès à des plages donnant sur le sud de l’Ile. L’été les moindres centimètres de sable doivent être pris d’assault par les Torontois, à la relâche, les Enfants ont la plage pour eux tout seul.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

MosaïCanada 150

20170826_115259

Hiver comme été, le parc Jacques Cartier situé à Hull est un des sites le plus prisé pour les expositions ou manifestations diverses organisées par la ville de Gatineau.

Cet été, le parc a accueilli pour les 150 ans du Canada une exposition florale qui fut surprise par son propre succès. Tout le monde de notre entourage a été faire une visite.
Objectif de 800 000 visiteurs pour la fin de saison en octobre qui sera atteint fin août. Parcours en serpentin dans le long du parc, pas moins d’une trentaine d’oeuvres florales en l’honneur du Canada et de la relation horticole privilégiée avec la Chine. Ça flatte l’oeil et permet de se dégourdir les jambes en ville.

http://www.mosaicanada.ca/

R.

20170826_113819