Belles Visites, Belles Rencontres, Belles Retrouvailles

Cet Été 2018 a été l’occasion pour nous de revoir des personnes chères à nos coeurs,

De faire de belles rencontres avec des personnes qui souhaitent vivre la même folie dans l’immigration au Québec,

D’accueillir des personnes afin de leur partager notre expérience de vive voix, plutôt que de le faire à travers un mail ou  par le biais de ce blog,

De montrer à nos proches comment notre vie s’écoule tranquillement de ce bord de l’océan,

Nous aimons notre vie, avec ses difficultés et ses coups durs,
Nous aimons notre vie pour ce qu’elle ait et non pour ce qu’elle aurait pu être,

Profitons encore du moment présent, profitons des gens qui nous entourent,

Merci d’être là.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Problème à échelle différente

20180519_123909.png

 

12 Mai :

Deux articles apparus avec quelques heures de différence.

Deux préoccupations identiques, deux Continents différents.

Il ne faut pas oublier et garder en tête qu’actuellement le dollar canadien (CAD) est faible par rapport à l’€uro avec un taux avoisinant les 1,55$ pour 1€.

Ainsi en remettant à la même monnaie, l’essence coûte presque 2 fois plus cher à la pompe en France au litre qu’au Canada.

20180519_124050.jpg

Mais que tout le monde se rassure,  le prix semble toujours trop élevé d’un bord ou de l’autre de l’océan.

R.

 

Testament

20180507_204102.jpg

Quand l’impensable arrive…

La semaine dernière encore, nous avons eu la preuve que la Vie est un cadeau qui peut nous être retiré sans préavis. Un Heureux Papa de ma promotion nous a quitté, laissant sa Femme et ses Enfants… « Vis ta vie comme si c’était le dernier jour ».

Signe du destin, ce billet était dans les brouillons depuis 2 semaines car nous venions de signer notre testament.
Un peu glauque au premier abord, aujourd’hui il prend tout son sens à nos yeux.

La loi au Québec est différente au niveau des priorités et des répartitions du patrimoine en cas de non-rédaction de testament. Ainsi, notre conseiller en patrimoine nous a fortement incité à rédiger un testament auprès d’un notaire québécois pour faire face aux éventualités que la vie peut nous imposer dans son cours.

Tout y est consigné, toutes les possibilités,  de l’incapacité totale au décès, rien ne sera laissé dans le flou.
Comptez environ 1400$ pour la rédaction du tout. Petit détail qui peut paraitre anodin mais le liquidateur testamentaire doit obligatoirement être résident canadien. Pensez donc à une personne ayant la résidence ou bien désigner en dernier recours le cabinet de notaires pour éviter de rentrer dans les méandres administratifs canadiens pour la nomination d’un liquidateur.

Pour connaitre un peu dans quelle situation vous seriez en cas de coup dur, allez voir le lien ci dessous.

https://www.educaloi.qc.ca/capsules/mourir-sans-testament

R.

Quentin, nous tournons nos plus sincères pensées vers ta famille et toi.

Repose en paix, système de santé français

 

Capture d_écran 2018-02-21 à 10.23.12

 

Aujourd’hui nous te pleurons pauvre France. Enlisée dans tes acquis, impossible à réformer tant les changements proposés tirent vers le bas ton mode de fonctionnement. Basé sur des textes d’après-guerre, milles feuilles d’ordonnances et de modifications, la Sécurité Sociale n’a guère plus l’éclat de ses belles années.

La Cinquième République arrive à bout de souffle et les « Dirigeants » ne le savent que trop bien. Il ne leur reste plus qu’à diviser pour essayer de faire prolonger ce Chant du Cygne qui n’a que trop duré. Les Cheminots avec leur acquis sociaux, les Enseignants et leurs feignantises, les Dentistes qui vont à leur cour de golf à bord de leur Porsche.

La France se meurt, mais les Français n’en sont pas à leur première Révolution. Espérons que les fakes news et les télé-réalités n’auront pas atrophié le reste de cellules grises qui sommeillent en chacun de nous.

Les articles ci dessous relatent très bien la situation que subit actuellement la profession que j’affecte tant. « Le plus beau métier du monde » vous dirai-je… mais aujourd’hui à condition de le pratiquer hors de l’Hexagone.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-181464-tarifs-des-dentistes-le-remake-du-scenario-2012-des-medecins-est-en-marche-2167992.php

http://laguttaperchee.over-blog.com/2018/02/systeme-de-sante-le-pire-est-a-venir.html

Pour information voici les prix pratiqués en 2016 dans la Belle Province (comptez 2 à 5% d’augmentation par an) comparés au reste du Canada . À savoir que ces honoraires sont totalement libres, donc bon nombre de clinique voit à la hausse ces tarifs…

http://plus.lapresse.ca/screens/b62d9376-daaf-4959-a1b8-ddf97f0010f1__7C___0.html

Alors il est cher le Dentiste en France ?
No comment…

R.

Sans rancune !

Screenshot_20180208-124821.pngScreenshot_20180227-113826.jpgLa France est touchée par un hiver polaire cette année. La neige retombe dans de nombreuses régions françaises après plusieurs années d’abstinence et les médias en font leur chou gras.

Les nouvelles traversent même les océans et arrivent jusqu’aux oreilles des habitants de la Nouvelle-France.

Autant vous dire que nous ne sommes pas épargnés ici et que les 12 cm de neige qui paralysent la région parisienne font écarquiller les yeux des Québécois ! Il faut bien dire que ici, les infos commencent à parler de tempêtes de neige lorsque l’épaisseur dépasse les 20cm. Cette année nous cumulons près de 2 mètres de neige dans la région de Gatineau/Ottawa (2,5m pour la ville de Québec).

Les railleries s’enchainent et nous sommes bien entendu tagué sur chaque vidéo humoristique des réseaux sociaux par nos chers Cousins. C’est de bonne guerre !

R.
Florilège des vidéos

http://ici.radio-canada.ca/infoman/article/2018/03/02/apocalypse-francaise/

http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2018/02/08/mais-ils-deneigent-quoi-de-la-poussiere-quand-les-quebecois-nous-raillent_5253878_4832693.html

https://www.francetvinfo.fr/meteo/inondations/neige-les-quebecois-charrient-les-francais-qui-ripostent_2603054.html

Back in time

Plus d’un mois que nous n’avons pas publié de billet. La vie tourne à cent mille à l’heure et avoir à gérer nos double-vies de chaque côté de l’océan nous a pris énormément d’énergie.

La maison en France est vendue, nos cabinets dentaires sont vendus, plus rien ne nous appartient en France. Juste des souvenirs et nos familles/amis.

Changer de rythme, changer de repère, changer des habitudes, sortir de la zone de confort, changer tout simplement de quotidien reste un défi de tous les jours.

20171221_071617.jpg

Les enfants ont eu leur quinze jours de vacances après avoir fait un démarrage dans un nouveau système scolaire de presque 4 mois sans pause. Étrangement, ils tiennent bien la cadence et ne semblaient pas sur les rotules arrivés dans les dernières semaines de classe. Les tranches horaires sont spéciales car ils suivent un enseignement trilingue et ont donc des heures supplémentaires par rapport au programme régulier. École de 8h30 à 16h00 pendant 5 jours, avec en plus des clubs en fin de journée ou sur la pause de midi pour combler un maximum leur retard dans les langues.

20171215_164353.jpgAu bout de 4 mois, le Grand qui est en 3ème année (CE2) rattrape son retard en espagnol à l’oral et à l’écrit (vs ses camarades qui en font depuis au moins 3 ans). Les débuts en anglais sont plus difficiles, nous ne pratiquons absolument pas l’anglais à la maison ainsi à l’oral il est un peu timide mais commence à comprendre la totalité de ce qu’il lui est dit.
Le Second se balade et est à l’aise dans toutes les matières, il est vrai qu’il a des facilités d’apprentissage et qu’il commence sans retard par rapport à ses camarades.
La Benjamine en préscolaire 3 ans parle un peu espagnol et anglais. De vrais éponges à cet âge. Le plus drôle est de les entendre parler espagnol entre eux lorsqu’ils jouent ensemble à la maison.
Les trois ont leurs bandes d’Amis, il ne leur aura fallu que quelques semaines pour se faire leur nid. Les Enfants restent un des meilleurs boosts d’intégration sociale.

20171213_095634.jpg

 

20171216_101100.jpg

La Neige s’est invitée en belle quantité à la mi-décembre pour le plus grand bonheur des Enfants (et le plus grand malheur de notre Minette !). Ils passent leur récréation à se construire des fort de neige dans la cour d’école. Ils ont bien intégré le fait de mettre les couches successives et tous les accessoires  afin de couvrir le moindre centimètre carré de leur peau. Jouer dehors reste possible mais rien ne doit être laissé au hasard des courants d’air.

La vie de tous les jours restent rythmée par le travail et les Enfants. Qu’il neige ou pas, les trajets en voiture, les courses, les devoirs, rien ne s’arrête à cause d’une petite bordée de 25cm de neige. Il faut avouer que d’avoir des places de garage et des démarreurs à distance permet de mieux vivre l’Hiver. Après la conduite sur Neige s’apprend : ne pas piler comme un con, le regard loin devant et pas de virages brusques, ça devrait bien se passer.

Screenshot_20171227-135517.pngDurant la fin décembre il y a eu des températures glaciales durant plusieurs jours. Un froid qui touche tout l’Est du continent américain, les infos en parlent de Québec à la France en passant par New-York. Cela impressionne beaucoup de voir -35°C ou -42°C sur les thermomètres mais en toute sincérité cela reste vivable, le tout est d’être couvert en conséquence en cas de balade prolongée en extérieur. -15°C ou -35°C c’est kif-kif, tu gèles sur place si tu n’as pas tes mitaines (gants) et ta tuque (bonnet).

Les maisons, les supermarchés, les voitures, tout est chauffé à 24°C donc il est possible de passer la journée au chaud en traversant la barrière des températures négatives que quelques secondes tout au plus.

 

 

Pour les fêtes de fin d’année, nous avons entamé un aller/retour éclair en France. Ce voyage n’était pas prévu initialement dans le programme mais la maladie de mon Papa nous à pousser à casser la cagnotte, afin de ne pas regretter, au cas où.

20171229_205339.jpg

C’est parti pour un périple de 9 jours, avec plus de 1200km à faire et une moyenne de 3 heures pour chaque personne que nous croiserons sur le vieux Continent. Bien entendu, nous passerons plus de temps avec nos Parents. Cela restera un marathon et des vacances épuisantes. Durant tout notre voyage nous aurons la brillante idée de presque rester à l’heure québécoise, ainsi les Enfants seront couchés entre minuit et une heure du matin, ils profiteront des fêtes au maximum et encaisseront moins le décalage horaire du retour. Le temps file et ne fait pas de pause, il faut rentrer. Bye-bye la France.
Un bon coup de Blues au retour, surtout pour la Patronne. Pas facile de laisser les proches qui grandissent et qui vieillissent de leur côté.

20180107_095627.jpg

À notre retour, plus de 70cm de poudreuse nous attend dans le jardin. Cela devient une réelle expédition polaire pour aller en bas du jardin au bord de la rivière et remonter à la maison. La luge est de sortie et nous entamons le début de la création de la piste de glissade de la mort.
Nous inviterons nos voisins digne de Desperate Housewives à venir partager la galette des rois pour l’Épiphanie, une tradition peu connue ici. Un franc succès. Une agréable après-midi avec des personnes bienveillantes.
Les vacances se terminent doucement, 2018 nous voilà !

R.

20180106_164001.jpg

La boite à sardine

Début juin, nos affaires sont partis dans un container. Il y a eu le avant, pendant et le après.
Avant, il a fallu faire le tri. La Patronne travaille d’arrache-pied depuis des mois pour trier, benner, vendre sur Leboncoin toutes nos affaires. Presque 10 ans que nous avons la maison, 10 ans qui ce sont accumulés dans toutes les pièces et les recoins perdus. Nous avons réservé avec Direct Déménagement International un container de 50 mètres cube. Oui c’est gros, c’est volumineux, c’est le prix pour amener avec nous nos souvenirs et les jouets des enfants.

La date est fixé plusieurs semaines à l’avance pour pouvoir nous organiser au niveau du boulot, 2 jours pour déménager et mettre dans le container… sauf que c’était sans compter sur les surprises de DDI. 5 jours avant la date prévue, DDI décide d’avancer le déménagement de 24 heures… nous trouvons cela très peu professionnel venant de la part d’une boite de professionnels justement.

Aucune possibilité de rester sur la date prévue, nos boulots en pâtiront, tant pis… vu le prix que nous payons, nous trouvons cela très moyen. DDI ne fera aucun geste commercial et l’interlocutrice est… comment dire… très peu compatissante. Le cartonnage et le tri de nos affaires prennent du temps, beaucoup de temps. Avec les boulots, les enfants, les amis à voir et les anniversaires à organiser, nous sommes dans le rush complet.
La moitié de la maison sera mise en cartons, l’autre moitié sera donnée, vendue, jetée. Les cartons commencent à remplir les pièces.

20170601_191137

Le jour J, une équipe de déménageurs (les bretons) débarque afin de démonter et protéger les meubles, emballer la vaisselle et le fragile. En une journée, tout est prêt à être rangé tel un Tetris dans le container.
Le salon se transforme en véritable labyrinthe de cartons géants, un cache-cache s’organise bien évidement grâce aux enfants, une vraie aire de jeux dans la maison.

20170606_174023

Le lendemain, le container arrive sur un camion : nous aurons un 67,7 mètre cube, énorme le machin ! Les déménageurs entassent pas moins de 251 colis (caisses de cartons et meubles emballés) en moins de 2 heures. Il est 16h00 quand nous voyons nos affaires partir. La maison est vide, nos biens les plus chers à notre coeur viennent de prendre la route.

20170607_133759

Le jour d’après et les suivants seront sous le signe du camping. Un mois de camping pour la Patronne et les enfants. Moins pour moi car je décolle 5 jours après. Les lits sont transformés en matelas gonflables pour les garçons. La benjamine a la chance d’avoir un lit emprunté auprès d’amis, donc elle le gardera jusqu’au bout de cette étape  « camping ».
Assiettes en carton, couverts en plastique, poêle à cuisiner de 12cm de diamètre… nous vivons avec les affaires de second choix, mais c’est pour mieux rebondir.

20170607_190757

La Patronne videra toute la maison alors que je remplirai notre nouvelle demeure outre-atlantique. Elle fera tout toute seule en plus de s’occuper des enfants et clôturer sa vie professionnelle… la Patronne est une femme unique et merveilleuse.

Fier d’être marié à elle.

R.