You are talking to me ?

20190404_192923.jpg

mi-avril 2019

Voici une analyse personnelle des Québécois et la langue anglaise.

Tous les Québécois vous diront « oh,  je ne suis pas bon en anglais » et deux minutes après, ils parleront un anglais fluide et stylé !
Enfoi###, j’ai bien l’air con maintenant à côté avec mon accent du collège grâce au fameux cours de Brian dans la cuisine et du chat dans l’arbre !

Mais tout dépend de où se situe le niveau du curseur que les français et les québécois se mette. Déjà les Canadiens ont un avantage monstrueux d’avoir un enseignement d’anglais par des anglophones et non des français qui ont appris l’anglais dans les livres.

Donc le Québécois aura forcément un super accent, même si ils sont nazes en vocabulaire et en grammaire, ils auront du style dans le parlé, contrairement à toi !

Ensuite il y a une grosse différence dans la définition du « Bilingue ». Pour un français être bilingue c’est être capable de converser de tout et n’importe quoi dans la langue de Shakespeare, sans avoir à mimer grossièrement un mot ou à utiliser un « francisisme » dans la phrase. Pour un Québécois, être bilingue cela signifie parler dans les deux langues couramment sans avoir d’accent, donc sans que l’interlocuteur soit capable de définir si tu es anglophone ou francophone. Donc ça reste une grosse différence de niveau pour un même mot !

Donc pour résumer :
– un niveau débutant-naze en français équivaut à un niveau zéro pour un Québécois,
– un bon niveau pour un français est un niveau « t’es trop drôle avec ton accent cute » en anglais pour un Québécois,
– un niveau bilingue pour un français est un niveau moyen pour un Québécois
– un niveau ultime-impossible à atteindre est un bon niveau pour un Québécois
– le niveau bilingue québécois n’existe pas dans l’échelle d’anglais du français !

Is that clear ?

R.

20190331_114857.jpg

La tempête du siècle ?

20190120_114556.jpg

Il neige à Paris.
Il neige à Montréal.

L’un s’en sort mieux que l’autre. Cependant, les médias font leur chou gras.
D’un côté du 5-10cm ce n’est pas vu depuis des années  (voir des dizaines d’année), ainsi  il faut avertir que la neige ça glisse et qu’il ne faut pas rouler comme des cons sur la  route.

 

20190120_164940.jpg

De l’autre 30cm de neige à -30°C, ça ne c’est pas vu depuis un siècle : soit il fait froid, soit il neige (à -10°C) mais les deux cumulés, non !

Heureusement que cette tempête de poudre blanche est tombée un dimanche, ça a permis d’éviter l’hécatombe sur la route avec des bouchons à perte de vue.
Cela ne nous a pas empêché  bien entendu d’aller pousser une petite glissade à ski : la neige avait une consistance assez incroyable, nous avions l’impression de skier sur des paillettes de scrapbooking !

Bien entendu le jardin se transforme en trek piste triple  losange noir et faire l’ange procure un réel plaisir.20190120_164143.jpg20190120_170853.jpg

Nous ne vous cacherons pas que nous avons bien rigolé au boulot en lisant les infos en France avec les conseils pour survivre à cette incroyable neige qui tombe en Hiver. Il faut dire qu’à défaut de parler des Gilets Jaunes, les médias français parlent de la météo…
« – Ah ben, il y a plus de saison ! regardez toute cette neige… » 😉

Bon trêve de sarcasmes, ici les déneigeurs travaillent d’arrache-pied et le résultat est très bon. Le lendemain des grosses tempêtes les routes ne ressemblent pas trop à un capharnaüm et deux jours après nous pouvons revoir le bitume des routes.

20190120_191415.jpg
La conduite se pratique normalement, pas besoin de conseils extraordinaires : tu freines pas comme un con, tu colles pas le cul de celui devant et tu vires la neige sur ton toit et tout se passera pour le mieux  !

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Vie de Chat

20180513_095542.jpg

Après avoir réussi à passer son premier Hiver à ne pas sortir durant presque 6 mois, à apprendre à utiliser une litière passé l’âge de 12 ans, doublé de volume à cause de l’activité réduite, Mademoiselle a repris du service.

Nuit à la belle étoile, animaux divers et variés ramenés en morceaux à la maison, bagarre de rue avec les autres congénères… la vie de chat est vraiment à double facette ici et cela ne semble pas lui déplaire.

R.

Sans rancune !

Screenshot_20180208-124821.pngScreenshot_20180227-113826.jpgLa France est touchée par un hiver polaire cette année. La neige retombe dans de nombreuses régions françaises après plusieurs années d’abstinence et les médias en font leur chou gras.

Les nouvelles traversent même les océans et arrivent jusqu’aux oreilles des habitants de la Nouvelle-France.

Autant vous dire que nous ne sommes pas épargnés ici et que les 12 cm de neige qui paralysent la région parisienne font écarquiller les yeux des Québécois ! Il faut bien dire que ici, les infos commencent à parler de tempêtes de neige lorsque l’épaisseur dépasse les 20cm. Cette année nous cumulons près de 2 mètres de neige dans la région de Gatineau/Ottawa (2,5m pour la ville de Québec).

Les railleries s’enchainent et nous sommes bien entendu tagué sur chaque vidéo humoristique des réseaux sociaux par nos chers Cousins. C’est de bonne guerre !

R.
Florilège des vidéos

http://ici.radio-canada.ca/infoman/article/2018/03/02/apocalypse-francaise/

http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2018/02/08/mais-ils-deneigent-quoi-de-la-poussiere-quand-les-quebecois-nous-raillent_5253878_4832693.html

https://www.francetvinfo.fr/meteo/inondations/neige-les-quebecois-charrient-les-francais-qui-ripostent_2603054.html