Une pensée pour ceux qui galèrent…

20190214_104703.jpg

20190125_090157.jpg

La folie de la vie de l ‘autre côté du terrier d’Alice au pays des merveilles font oublier le début.
Une fois le miroir traversé, nous allons de l ‘avant et regardons moins les barrières franchies en arrière. Cependant nous essayons de rester au courant (de loin) des nouveautés dans les démarches migratoires.

Début février, coup de tonnerre sur les blogs d’immigration canadienne et aux infos canadiennes, le gouvernement élu il y a quelques mois veut supprimer 18 000 dossiers CSQ en cours depuis des années, laissés par le précédent gouvernement…

Oui ce sont les mêmes dossiers pour lesquels nous avions passés des nuits blanches à remplir sur le site Monprojetquebec, à cliquer comme des cons sur la souris de notre ordinateur pour se retrouver 57 000ème dans la file d’attente alors qu’ils n’en prenaient que 5 000. Nous aurions tout donner pour faire partie de ces 18 000 dossiers… nous en avons pleuré de rage et de désespoir… La poignet d’élus ont vu leurs rêves partir en fumée ce début février.
Une simple décision politique peut briser des milliers de familles, des milliers de projets.

20190208_102640.jpg

 

Toutes nos pensées se tournent bien évidemment vers 2 familles de nos Gladiateurs. Réel coup de poing dans l’estomac, il faudra du temps pour se relever de cette nouvelle et surtout refaire le ménage dans ces idées…

Combien de familles parmi ces 18 000 demandes vont passer à autre chose, baisser les bras face à cette nouvelle épreuve qui leur sont infligée injustement ?

Le pire dans tout cela, c’est que le gouvernement veut plus d’immigrants francophones, ils aiment les gens diplômés, ils viennent faire la danse du ventre avec le Président Français. Les québécois sont totalement ignorants sur les difficultés que nous avons à venir travailler chez eux. « Des gens qui travaillent comme vous, nous en voulons plus » me suis-je fait laissé dire.

Mais la réponse à cette situation ubuesque est révélée quelques jours plus tard. Sur les 18 000 dossiers qui seront effacés, la majorité provient de l’Afrique et de l’Asie. Le nouveau gouvernement semble donc simplement faire du ménage en partie à cause de la provenance des dossiers. Le profilage ou le racisme n’est absolument pas toléré ici. Donc la solution qu’ils ont trouvé pour tenir leur engagement niveau immigration est de repartir sur des bases neuves… quitte à avoir des « dommages collatéraux »… mais j’espère me tromper sur les raisons de cette terrible décision.

20190216_170546.jpg20190216_170627.jpg

Les Amis nous pensons à vous et vous savez que nous sommes là pour filer un coup de main. Les plans B, ça nous connait, nous en avons mis en place plusieurs dans notre cercle d’amis, donc nous mettrons à profit nos connaissances pour vous aider.

Nous ne lâcherons pas si facilement, nous sommes des Gladiateurs.

R.

First Step Done !!

20171014_172352.jpg

Et Biiim !

CSQ en poche ! Non, vous ne rêvez pas (et nous non plus d’ailleurs), nous avons bien reçu nos Certificats de Sélection du Québec ! Champagne !
Rétrospective de cette étape : la demande a été envoyé le 12 septembre, nous avons reçu un accusé de réception daté 19 septembre (comme quoi notre dossier avait bien été reçu et qu’il serait traité dans les meilleurs délai) puis le 10 octobre nous avons eu dans la boite aux lettres nos CSQ pour chacun des membres de la famille. Ils sont datés du 3 octobre. Donc sans les délais postaux, le dossier a été analysé, validé et imprimé en 15 jours.

Vive le Programme Expérience Québécoise !

Maintenant nous plongeons dans la seconde étape, tout aussi difficile, la demande fédérale.

R.

DCSQ, le Retour du Jedi

Après avoir échoué dans notre demande papier de Certificat de Sélection du Québec, programme Travailleur Qualifié de novembre 2015,

Après avoir échoué dans notre demande informatique de CSQ programme Travailleur Qualifié du 13 juin 2016,

Après avoir échoué dans notre deuxième demande informatique de CSQ programme Travailleur Qualifié du 16 août 2016,

Après avoir remué Ciels et Terres pour réussir à venir au Québec en permis de travail temporaire, Expérience Internationale Canadienne, Programme Jeune Travailleur,

Après avoir eu un an de fiches de paie québécoises,

Nous revoilà de retour pour une nouvelle demande de CSQ ! Le programme régulier de demande de CSQ Travailleur Qualifié ne se fait QUE par informatique.
Le papier nous rappelle une seconde fois, car nous passons par le Programme Expérience Québécoise, Travailleur Étranger Temporaire Spécialisé.
En gros, après un an d’expérience auprès d’un employeur québécois, il est possible de faire une DCSQ, via un formulaire papier à l’ancienne que l’on retrouve ICI.

Pas de mauvaise surprise dans ce document à remplir et comme nos papiers sont prêts depuis la Saint Glinglin, il nous aura fallu environ 1h30 pour remplir et réunir toutes les pages de notre demande cachées au fin fond d’un carton.
Adieu les 3kilos de photocopies certifiées conformes, les documents exigés sont amplement moins exhaustifs que le CSQ programme Travailleur Qualifié.
Seulement une cinquantaine de pages au total (pages explicatives incluses) et encore nous avons ajouté des documents pour la beauté du geste car nous ne savions que faire de cette tonne de certifiée conforme que nous avions dans les pattes !

À la date anniversaire de ma première fiche de paie, tout est prêt à être envoyé. Enveloppe format lettre, timbrée, direction le MIDI à Montréal.
Pour une famille de 5 comptez 1450$ de frais de dossier.
Nous croisons les doigts pour enfin réussir à enrayer notre poisse vis à vis de ce satané CSQ !

R.

20170911_145907

Gong… fin du combat !

Ce matin a eu lieu le second épisode de la série « J’attends comme un con devant mon ordi »
Du coup fidèle au poste à 8h30 (même 8h10 d’ailleurs) pour la grande loterie du ministère de l’immigration, devant 2 ordinateurs et la page prête à être ouverte.

8h29m30s… le stress monte…

8h30m00s : « clic » sur les 2 pages… 5 secondes plus tard, les résultats tombent : une page obtient la place 56 925 et l’autre plus de 252 000… oui je suis obligé de regarder et de compter avec mes doigts collés sur l’écran pour être sûr d’avoir bien lu un numéro à 6 chiffres !

Capture d’écran 2016-08-16 à 15.11.27

Ce système de « sélection » est une réelle mascarade, des robots fonctionnent et une seule personne peut utiliser des dizaines, des centaines, peut être des milliers de connexions pour mitrailler le serveur et avoir une chance d’obtenir des places proches du but.
Je ne dis pas que tout le monde triche, mais comme tout système informatique, il y a des failles et certaines personnes peuvent en abuser et tricher. Si le but du site et d’encaisser les frais en acceptant des tricheurs, dommage pour le Québec.

Nous gardons donc la place 56925 et resterons jusqu’au bout pour ne pas avoir de regrets. Sandrine est encore plus mal lotie avec une place à plus de 70 000, nous nous soutiendrons jusqu’à la fin.Capture d’écran 2016-08-16 à 12.41.38

Après plus de 4 heures d’attente, la file s’arrête et reprend plusieurs fois… ça sent le roussi. Pour le fun, je me mets dans la file d’attente avec le deuxième ordinateur pour voir à combien monte la queue… nous atteindrons les 400 000 avant le gong final !

Capture d’écran 2016-08-16 à 13.31.43

Et rebelote ! La fenêtre se referme et nous sommes situés encore plus loin qu’en juin.
En gros la différence entre mon numéro de place et le nombre de personnes restants devant moi est de 12977. Pas de regrets, nous aurons tout tenté.
Grosse pensée à Sandrine, il faudra se monter un plan B pour y arriver. Grosse pensée à Céline également qui se voit une intention de rejet pour sa DCSQ (qu’elle avait réussi à envoyer en novembre 2015)

Capture d’écran 2016-08-16 à 13.16.58

Cette journée relaisse un goût d’amertume dans la bouche et une impression d’injustice. Mais nous nous laisserons pas abattre : c’est pas un peu de magouille et de la tricherie qui nous plomberont le moral ! Show must go on !

R.

Loterie du 13 juin

Ce lundi 13 juin 2016 était une jour charnière pour les candidats à l’immigration : la fameuse ouverture des quotas via le serveur informatique. Ce fameux serveur qui nous a donné tant de fils à retordre, tant d’angoisses et de nuits blanches.

La mise en ligne du serveur depuis plusieurs semaines avec une file d’attente nous a permis de remettre à jour notre dossier le samedi précédant, pour y entrer les nouveaux passeports que nous venons de refaire. Madame a pris son lundi après-midi, moi mon mardi, nous ne travaillons pas mercredi après-midi et moi je suis dispo le jeudi : nous ferons face en cas de décalage de dernière minute ou d’imprévus par le ministère.

Lundi ouverture des quotas à 8h30 heure de Montréal. 14h30 heure de Paris.
La Patronne rentre et reste disponible, allume l’ordinateur et commence dès 14h00 à essayer d’aller sur le site. Elle entre dans une salle d’attente virtuelle à 14h15… 14h30, ça mouline, ça mouline pendant d’interminables minutes, pour qu’elle se retrouve dans la file d’attente avec le ticket 30 060… déception, horreur … ça sent le sapin…

Nous échangeons par message mail, moi je bosse comme un con et suis totalement impuissant (surtout pour l’après-midi de « contrôle/détartrages » que j’ai fait… j’aurai pu largement annulé ma demi-journée) Apparemment des personnes qui ont tenté la file d’attente dès 14h30 et qui n’ont pas été dans la salle d’attente ont des numéros de place plus que favorables à moins de 5000 !

Après 4h30 interminables d’attente, les quotas sont fermés, Madame étaient à 10 000 places de l’arrivée. Bravo à ceux qui ont réussi à soumettre (nous en connaissons plusieurs), ainsi va la vie. Nous n’étions pas fait pour ce système de quota, nous n’avons jamais été heureux au jeu. Malheureux aux jeux, heureux en amour. Nous prenons l’Amour car ça vaut bien plus qu’un dossier envoyé.

Pour le fun, j’ai essayé de me connecter de l’ordinateur du bureau vers 18h30 pour voir à combien s’élever la file d’attente (l’image ci-dessous) … 108 000 personnes devant moi.. 108 000 pour 35 000 dossiers remplis… et encore vous ne me ferez pas gober que les 35 000 étaient devant leurs ordis !

fil dattente

Du coup gros coup de blues pour la Patronne lorsque je rentre à 19h30. Des larmes aux yeux et l’impression amère d’avoir échoué (la même impression que j’ai du ressentir lorsque notre dossier papier est revenu en novembre à cause de mon erreur de carte de paiement)
Je réconforte Madame en lui disant que le plan B est là. Il a été lancé avant ces fameux quotas informatiques pour éviter justement le coup au moral en cas d’échec. C’est drôle car du coup pour moi je ne le ressens même pas comme un échec, pour moi cela reste comme une étape, la Patronne est joueuse et n’aime pas perdre. Elle aurait voulu avoir une place car nous estimons que nous le méritions : nous avons toujours aidé les autres, nous avons toujours soutenu nos amis Glads… nous sommes sur le carreau, ces quotas ne sélectionnent pas aux mérites, encore moins à la valeur des dossiers, tant pis pour nous !

Capture d’écran 2016-06-13 à 19.31.52

Sur la page du dessus, il y a une phrase qui me fait garder le sourire avec toute cette histoire. Une phrase qui contient trois mots en gras et soulignés au milieu du texte. Et cette phrase redonne beaucoup de baume au coeur de Madame.
En gros, lorsque nous lisons cette phrase, nous comprenons que dès que nous aurons atterri au Québec et que mon visa temporaire sera tamponné, nous pourrons envoyer une DCSQ « hors-quotas ». Immédiatement. En rêvant un peu, peut-être que même notre dossier passera en prioritaire grâce aux nombreux points que nous avons avec notre dossier (aux points dont nous avons parlé en début de blog il faut ajouter les points pour offre d’emploi… nous devons approcher des 100 points). Donc ça se trouve, nous aurons notre CSQ avant la fin d’année… Rêvons un peu, c’est gratuit !

Nous tenons le bon bout, les épreuves testent l’envie de partir au Québec et une chose est sûre, nous y serons tous ensembles vite. Très vite.
Un nouveau billet très vite sur l’avancée de mon visa.

R.

Guerre des nerfs… guerre de tranchés

Aujourd’hui 16 février, plus d’un mois que nous attendions cette date.
L’emploi du temps était minuté : enfants, repas, dans les starting-blocks pour l’ouverture du site à 14h30 heure française. … tout même jusqu’à la possibilité de rester devant l’ordinateur pendant des heures, voir même passer la nuit devant l’écran à cliquer !
13h00 : je suis calé devant l’ordinateur, la page du site du MIDI ouverte et la touche F5 régulièrement enfoncée.
14h30 : le site commence à ramer… aïe !  Ça s’annonce mal. Je reste confiant et motivé : rien ne me fait douter dans la réussite de notre soumission !
14h31 : pages d’erreur qui s’enchaînent. ..
Et cela durera 2 heures… deux heures de pages d’erreur qui s’enchaînent et qui ne varient pratiquement pas…
Heureusement que nous restons en contact via les réseaux sociaux avec nos amis de galère.
Nos très chers Gladiateurs. Nous sommes 9 dossiers à essayer d’accéder au graal du site. Les 2 heures passent relativement vite car nous jacassons et galerons ensemble.
Au bout de deux heures de clics intensifs, le couperet tombe :
Suite à un bris technique, le site est hors service. Une nouvelle date de soumission sera donnée et il y aura 24h minimum pour s’organiser. …

Stupeur ! Coup de tonnerre !
Faux départ. … Madame a les nerfs en pelotes. Déçue de ce faux départ et de tout ces petits sacrifices qui n’auront servis à rien aujourd’hui. J’essaie de garder le sourire, nous devons garder la tête haute et aller se l’avant !  Quand un de nous flanche, l’autre se doit de le rebooster !
Je suis à bloc et ne veux pas baisser de régime : nous serons dans les quotas de février, je m’en persuade, je n’en doute absolument pas !

Reste à attendre (encore !) les nouvelles du MIDI… attendre, un sport que l’on commence à maîtriser :p

Stupeur et Tremblement

 

Oui, plus de deux mois sans donner de nouvelles. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles comme le dit l’adage… hélas pas dans notre cas !

Il m’aura fallu environ deux mois et demi pour reprendre l’envie et le courage de reparcourir le chemin de ce blog qui m’est cher, car d’abord je me dois de te donner des nouvelles à toi, Ô très cher Ami Québécois et aussi car un jour ce blog sera lu par nos proches et ils doivent comprendre par quelles épreuves nous sommes passer pour arriver au bout de nos Rêves !

Petite rétrospective : courant novembre, de nombreux dossiers voient des débits, validant ainsi leur place dans les quotas… pas le notre. Nous sommes confiants et essayons de garder le moral, même si le débit n’arrive pas. Dans notre petit groupe de 10 dossiers, tous les dossiers voient le prélèvement fait ou bien reçoivent un appel de la banque pour leur stipuler le refus. Auprès de notre banque rien… la boule au ventre je prends le téléphone le lundi 30 novembre et appelle le ministère de l’immigration pour voir un peu où en est notre dossier… je tombe sur un monsieur très sympathique et souriant, je donne à plusieurs reprises mon nom, prénom, informations personnelles sur ma situation ou détails de ma vie pour prouver que je suis bien le requérant principal… la couperet tombe : Dossier rejeté pour « faute de paiement »…

Le monde s’écroule autour de moi… dur très dur… après enquête, il s’avère que je me suis trompé dans les numéros de ma carte bleue… la rage monte, les larmes sont difficiles à retenir : je m’en veux comme ce n’est pas possible… du coup il nous faut remonter la pente, mais il faudra environ un bon mois  de lâcher prise pour se reconstruire et digérer cet échec…

La chose positive est que le monsieur du MIDI m’affirme que notre dossier est complet et bien fait, car ils font une analyse pousser avant de valider le règlement, du coup cela met un peu de baume au cœur ! Mais nous serons obligés de passer par la case « inscription informatique » et là l’inconnu fait peur… et pas qu’un peu !

En effet, le site du MIDI annonce qu’à partir de janvier 2016, seuls les dossiers informatiques seront traités. Ils annoncent mis en ligne du site le 05 janvier 2016, pour la création des profil et ouverture des quotas (2800 places) pour le 16 janvier.

Mardi 5 janvier, tentative de connexion sur le site « mon projet Québec »… sans suite : le site connait de fort déboire et le nombre de connexion explose le serveur : il nous faudra 48 heures d’acharnement pour réussir à valider notre compte !
Nous ne nous plaignons pas car certaines personnes n’arrivent même pas à créer leur profil et se font rejeter directement du site, comme des mal-propres !

Au bout de quelques jours, nouvelle qui tombe du site : report d’un mois de la date d’ouverture des quotas ! Bonne ou mauvaise nouvelle, cela dépend de chacun. Le ministère décide de se laisser un peu de répit pour permettre aux gens de créer leur dossier, puis à partir du 25 janvier pour remplir leur profil.
Moi, en bon asiatique que je suis, je décide d’essayer de me connecter quand même pour accéder à mon profil. Il nous faudra pas moins d’une semaine d’acharnement et de nuit blanche pour réussir à y accéder… comble d’ironie, le jour où j’y accède, je dois aller bosser… du coup je me suis fait porter pâle pour passer 9 heures et remplir à 90% le dossier.

Des mises à jour régulier du serveur améliorent parfois les choses (voir les empirent, ça dépend), mais du coup nous sommes devenus des pro du clic, avec un certain rythme, une certaine technique qui permettent d’améliorer les connexions… rien de trèssûr, je pense que la chance joue pour beaucoup !

Aujourd’hui nous sommes le 1 février, dans 15 jours il faudra se connecter pour envoyer le dossier… pas sûr que nous y parvenons, mais il faut garder espoir et le moral, nous le devons si nous voulons avancer. Les dernières semaines ont été très éprouvantes pour madame et moi car le stress, les réveils à 4h du matin pour accéder à des heures creuses à notre dossier. Aujourd’hui le dossier est complet et revérifier plusieurs fois… si nous n’arrivons pas à envoyer, il faudra penser à un plan B. Ce plan B mûrit déjà dans nos têtes, mais pas facile de trouver un bon compromis sans sacrifices.