Objectif Jeux Olympiques 2026

20190127_172249.jpg

Allez en 2026, notre aîné aura  17 ans. Il aura donc l’âge pour participer aux JO.
Donc nous nous entraînons comme des acharnés pour passer les sélections … enfin non, nous avons le temps donc prenons plaisir à glisser sur les 20 pistes à portée de mains.

Désormais nous accédons aux pistes noires avec les deux Garçons et sans même tomber. Avec une vitesse de pointe avoisinant les 70km/h, la prudence et la vigilance est de mise.

20190125_181931.jpgAujourd’hui j’ai eu la bonne surprise de discuter avec… le propriétaire de la station de ski, lui même !
Le hasard se provoque et comme d’habitude, je discute assez aisément avec la personne qui s’installe à côté de moi sur le télésiège quand les Enfants font leur cours de ski. Mon compagnon de remontée discute aussi facilement que moi (en anglais) et me pose des questions sur notre vie (mon accent pourri a trahi nos origines françaises hahaha). Au final, il m’explique 2 minutes avant l’arrivée qu’il a acheté le site il y a 29 ans en me donnant sa carte de visite en ajoutant qu’il est content de discuter avec des jeunes familles qui profite de leur Vie.

Beau Hasard, Belle rencontre,
Rick c’est un plaisir d’avoir partagé ces 6 minutes avec toi.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ski ski ski-Hourra !

Forcément nous sommes devenus des accrocs à la glisse l’Hiver. Ainsi avec l’arrivée des premiers flocons, une seule idée nous obsède… l’ouverture des pistes de ski !

De plus cette année notre aîné aura un énorme privilège : skier avec les skis d’un champion olympique !
Explications : un couple d’amis ont un de leurs fils qui a participé au jeux paralympiques de PyeongChang l’année dernière et a ramené une médaille de bronze pour l’équipe canadienne. Hémiplégique, il descend les épreuves debout sur toutes les épreuves olympiques.
En allant manger chez eux un soir, les Enfants ont eu le privilège de toucher une vraie médaille olympique !
Ainsi ils nous ont prêté les skis de leur garçon quand il était plus jeune. Des vrais skis de compétition. Il fallait voir la tête du vendeur quand nous sommes allés acheter les bottes avec ces skis pour les réglages :
« Vous n’allez pas réussir à le suivre sur les pistes ! »

Donc cette année nous skierons avec du beau matériel (la Patronne et moi avons acheté du super matos lors des liquidations en avril dernier). Les pistes sont à nous !

La reprise se fait relativement bien, tout le monde a conservé ses acquis de la saison précédente et la remise marche des techniques apprises en seulement quelques semaines l’année dernière est naturelle.
Les Garçons descendent les pistes tout Schuss en attaquant les petits tremplins de neige sur le côté des pistes ! La Benjamine redescend rapidement de nouveau la piste qui longe le télésiège, nous arrêterons la piste débutante assez vite pour nous concentrer sur les pentes plus abruptes. Montée en gamme oblige.

Les Garçons seront inscrits à des cours de ski le dimanche matin et nous nous rendrons compte qu’ils font tous les deux partis du niveau le plus haut en pratique loisir. Pour s’entrainer à un palier au dessus, c’est le niveau compétition : entrainement de 9h à 15h ! Nous verrons si nous les passerons à cette tranche un jour.
Pour l’instant nous profitons et reprenons notre rythme de 2 à 4 sorties ski hebdomadaires.

R.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

It’s snowing again… Hallelujah !

Après six mois d’absence, la revoilà !

Dans la joie ou dans la tristesse, nous faisons partie de la première partie bien entendu.
Notre terrain se couvre peu à peu et les Enfants profitent des jours qui ne se couchent pas avant 16h30 pour faire une piste sauvage non homologuée de luge. Des arbres à esquiver, des murs à passer, une pente à 10%, tout est réunis pour faire défiler leur courte vie devant les yeux durant les 15 secondes de descente.

Les triples épaisseurs de vêtements et de la bonne poudreuse amortissent relativement bien leurs inévitables chutes.

Il ne faut pas oublier de changer les pneus (mi octobre pour les français, mi décembre pour la majorité des québécois), faire le plein de lave-vitre, remettre le balai à neige et le booster de batterie au cas où des lumières restent allumer dans la voiture (spéciale dédicace !)

Nous sommes parés pour l’Hiver !

R.

Cat’s Life

Six mois dehors, six mois dedans.

Au moins nous n’avons plus les tracas du chat qui demande à sortir et à rentrer toutes les 23 secondes. Dès le début de l’apparition de la neige, notre mascotte demande une ou deux fois de sortir afin de vérifier par elle même que la « marde blanche » est bien de retour et que cela c’est pas une mauvaise blague de notre part.

Un coussinet dehors, une moustache givrée plus tard, la sortie est souvent de très brève durée et ne se réitère pas avant quelques semaines pour confirmer le fait qu’il fait vraiment meilleur à l’intérieur.

Heureusement que notre maison abrite également une famille de souris, cela permet d’agrémenter les repas et les nuits de la minette.
La Patronne est moins friante de tomber sur des moitiés de souris au réveil mais il parait que cela est une offrande de la part de notre félin-prédateur.

R.

En Avril, …

20180405_071208.jpg

…ne te découvre pas d’un FIL !!

Et surtout dans ce recoin de la planète.
La Neige avait fait sa révérence et le rideau semblait être tombé sur l’Hiver, mais attention, au Québec, 10 jours de température positive ne signifie pas forcement la  fin de la saison froide.

Les pneus hiver peuvent être démontés dès le 15 mars, mais des surprises peuvent arriver, alors gare aux impatients. Ainsi en ce 6 avril 2018, c’est pas moins de 20 centimètres  qui sont tombés sur l’asphalte qui commençait à peine à faire son réapparition.

20180404_065138.jpg

À ce moment là, environ 98% des gens qui vivent au Québec chialent (râlent).
« Y’en a marre de c’te mard# blanche ».
En réalité, nous faisons partie des 2% (composés essentiellement de nouveaux arrivants) qui sont contents car les stations de ski sont encore ouvertes pour un dernier week-end ! De la belle poudreuse toute fraiche nous attend pour ces dernières descentes.
20180407_094651.jpg

En à peine 3 mois, les Garçons sont devenus des pros de la glisse. Rien ne les arrête, pas même des bosses !
La Benjamine descend toute seule les pistes vertes et bleues. Adios la piste d’apprentissage et les tapis magique, désormais c’est en famille que nous descendons  presque les mêmes pistes et avec les grands télésièges ! La piste noire se sera pour l’année prochaine.

R.

20180407_094556.jpg

 

Sans rancune !

Screenshot_20180208-124821.pngScreenshot_20180227-113826.jpgLa France est touchée par un hiver polaire cette année. La neige retombe dans de nombreuses régions françaises après plusieurs années d’abstinence et les médias en font leur chou gras.

Les nouvelles traversent même les océans et arrivent jusqu’aux oreilles des habitants de la Nouvelle-France.

Autant vous dire que nous ne sommes pas épargnés ici et que les 12 cm de neige qui paralysent la région parisienne font écarquiller les yeux des Québécois ! Il faut bien dire que ici, les infos commencent à parler de tempêtes de neige lorsque l’épaisseur dépasse les 20cm. Cette année nous cumulons près de 2 mètres de neige dans la région de Gatineau/Ottawa (2,5m pour la ville de Québec).

Les railleries s’enchainent et nous sommes bien entendu tagué sur chaque vidéo humoristique des réseaux sociaux par nos chers Cousins. C’est de bonne guerre !

R.
Florilège des vidéos

http://ici.radio-canada.ca/infoman/article/2018/03/02/apocalypse-francaise/

http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2018/02/08/mais-ils-deneigent-quoi-de-la-poussiere-quand-les-quebecois-nous-raillent_5253878_4832693.html

https://www.francetvinfo.fr/meteo/inondations/neige-les-quebecois-charrient-les-francais-qui-ripostent_2603054.html

Vis l’Hiver, ne le subis pas !

20180202_173728.jpg

Avec des tempêtes bi-hebdomadaires, des pluies verglaçantes et le yoyo des températures, l’Hiver n’est pas la période la plus facile à vivre au Québec. Et elle dure quasiment la moitié de l’année donc pour ne pas déprimer 6 mois par an, il faut prendre le taureau par les cornes et sortir !

Trouvons des activités qui plaisent à tous ! Habitant à moins de 10 minutes des pistes de ski alpin, la première activité ne fut pas difficile à définir. En prenant des forfaits en début de saison, nous avons accès aux pistes du lundi au vendredi de l’ouverture à la fermeture (22h) et à tous les soirs des week-end (à partir de 15h). Le forfait est de 159$ pour toute la saison et pour la cadette (-de 6 ans) son forfait nous a coûté 65$ pour un accès 7/7 sans restriction.
Le matériel de ski a été acheté d’occasion  (170$ pour le package complet pour les enfants et 250$ pour les adultes). Donc après les dépenses de démarrage, finalement nous skions à volonté la semaine et le soir les week-end. Lorsque le planning de devoir n’est pas trop chargé, un crochet à la station de 45 minutes permet de skier sur des pistes quasiment vides.

IMG-20180128-WA0002-1.jpgLes enfants n’avaient jamais chaussé de ski auparavant mais la courbe de progression à cet âge est hallucinante. Il n’aura fallu que 3 séances d’une heure sur la piste  d’apprentissage (avec tapis magique) pour que les Garçons apprennent à descendre « tout Schuss » et à s’arrêter lorsqu’ils sont lancés en pleine vitesse.
La Benjamine descend entre les jambes pour l’instant mais ne se tient plus et descend les bras levés en chantant « Assassin de la police » de NTM… tout un programme.

Prochaine étape, la descente en harnais et avec un élastique pour tenir l’avant des skis en position chasse neige.

20180202_173511.jpg

Sinon une activité accessible et gratuite est le patinage. Patinage de détente, artistique ou hockey, n’importe lequel qui se pratique sur la glace.
Toutes les villes donnent accès à des patinoires gratuites avec des plages horaires qui varient de 7h à 22h.
La courtoisie et le respect des infrastructures sont des valeurs clefs qui permettent le bon fonctionnement et le maintien de la gratuité des patinoires.
Certaines sont équipées de toilettes, de chalets chauffés pour chausser ses patins, de buts de hockey et de pelles pour déneiger la glace si la ville n’a pas encore nettoyer après une bordée de neige.20180131_095829.jpg
Il y a la possibilité à Ottawa d’aller patiner sur le canal Rideau, mais la glace est moins lisse ce qui rend l’apprentissage plus difficile. Nous avons acheté des stabilisateurs pour les Enfants, car ça reste un sport à part entière de retenir 3 Enfants qui ne savent pas tenir debout sur la glace !

Vivre avec l’Hiver c’est beau dans les paroles, mais l’appliquer reste pour certains trop aventureux.

Pendant que nous sortons pour vivre avec l’Hiver, certains n’ont pas sortis le bout de la truffe depuis des mois…une vraie vie de Chat.

R.

20180130_094320.jpg

20180129_172009.jpg