La vie à la québécoise

wp-1471179818145.jpg

Une semaine que nous avons mis le pied dans la belle province. Nous sommes arrivés mardi 02 août à 14h30. Nos hôtes sont venus nous chercher avec la Dodge de leurs voisins (petit véhicule nord-américain) et  nous avons passé 3 jours ensembles (à 10 dans la maison).

3 jours pour se remettre  du décalage horaire et prendre doucement nos marques dans notre chez-nous d’intérim. Nous restons conscients que la demeure dans laquelle nous séjournons n’est pas complètement représentative des maisons ici (prononcé « icitte » pour faire réellement québécois) : nous vivons dans un palace !
Ponton avec accès privé au lac, bateau pour ski nautique, pédalo,  4 terrasses etc.

wp-1470748867512.jpgVue  de la première terrasse
wp-1470748905476.jpg

Vue de la troisième terrasse
wp-1470748892162.jpg

Vue du ponton
wp-1470748879143.jpg

Pour l’instant nous sommes chanceux, le temps est au beau-fixe. Les enfants sont aux anges, pédalo et pêche, je pense que nous avons fini de les convaincre de venir reconstruire notre vie icitte.  Le meilleur a été le moment où Luc (le patriarche) a proposé de faire de la bouée accrochée au bateau ! L’aîné avait une coiffure digne d’un défilé de Jean-Paul Gaultier.

Les premières courses ont été assez longues, car nous perdons 70% de nos repères et en plus nous flânons pour regarder le moindre article. Les quantités paraissent énormes et nous comprenons pourquoi les frigos ici sont gigantesques !
La conduite automobile est déroutante également : pas de rond-points, quelques feux (situés APRÈS l’intersection), du « tourne-à-droite » au feu, des STOP (icitte appelé ARRÊT) un peu partout (la règle dit premier arrivé, premier passé),  pas de priorité à droite… et de la courtoisie au volant : ça change de Paris !

Lundi, nous avons été à Montréal. Plusieurs rendez-vous s’enchaînaient. D’abord avec un avocat spécialisé dans l’immigration. Quelques bouchons plus tard pour entrer à Montréal  (sans Waze, c’est moins évident pour trouver le chemin le plus rapide), nous prenons un stationnement payant/privé : 17$ pour la journée,  au moins nous serons tranquilles pour la voiture.
Nous discuterons une heure avec l’avocat pour faire le bilan de notre situation et là nous comprenons quelque chose d’énorme : le permis de travail temporaire que j’ai obtenu avec  le programme de mobilité internationale jeune travailleur nous permettrait de partir en famille au Québec et de donner à la Patronne un permis de travail ouvert. En effet, lorsqu’un permis de travail temporaire de plus de 6 mois est délivré, le conjoint peut prétendre à un permis de travail ouvert !
C’est cool ! En gros nous pouvons déménager  au Québec entre maintenant et quand nous le voudrons, car nous pourrons déposer une DCSQ dès septembre (tout en tentant d’avoir une place pour l’ouverture des quotas, le 16 août prochain). Un gros poids vient de disparaître : nous n’avons plus d’incertitudes sur la possibilité de partir et donc nous pouvons nous organiser pour un départ sans spéculer sur une éventuelle autorisation du ministère de l’immigration ou sur un probable retard dans les démarches. Nous aurons 24 mois pour venir avec mon PTT et ensuite nous aurons probablement la résidence permanente, donc nous partirons quand nous le souhaiterons. Il ne nous  reste qu’à régler nos affaires en France et nous partirons probablement dans la foulée.

Nous partirons lorsque nous le voudrons : Pas d’urgences ! Pas de précipitations ! Pas de cabinet dentaire bradé car nous serons au pied du mur ! Nous partirons lorsque les meilleurs conditions seront réunies ! Et cela il va falloir que certaines personnes de notre entourage se mettent cette idée dans la tête : nous ne sommes pas des marchands de tapis et nos biens ne seront pas bradés :p

Le second rendez-vous était avec l’Ordre des Dentistes du Québec : une réunion informelle pour expliquer le déroulement du stage et remplir un peu de paperasserie. La responsable est une personne très sympathique et souriante… comme tous les québécois !

wp-1470748685445.jpg

Ensuite nous nous sommes promenés dans les rues de Montréal avec les enfants qui ont marché un marathon ! Le final de la journée a été un tour en amphibus : petite balade dans le vieux Montréal pour finir dans le port et voir la partie verso de Montréal vue du Saint-Laurent. Les enfants et les parents ont adorés.

wp-1471180012434.jpg

Mardi a été également une grosse journée car c’était l’anniversaire du second : 5 ans ! Nous avons passé une grosse partie de la journée dans un parc aquatique, avec gonflables, mini-ferme et piquenique. Et pour finir un restaurant exceptionnel : un resto à poutine ! Miam ! Quoi de mieux qu’un plat à 1600kCal en plein mois d’août avec des journées à 30°C ?

Nous vivons notre vie ici au jour le jour. Une vie à la québécoise.

R.

Mercredi 20 juillet, la journée des bonnes nouvelles !

Cette semaine, c’est canicule ! Le thermomètre est monté à 39°C hier à l’ombre.

Ce matin un mail m’attendait dans la boite :

Capture d’écran 2016-07-20 à 09.38.37.png

Oh yeah ! Mon dossier a passé la commission et le permis de l’Ordre est à portée de main. La dernière étape vient d’être franchie, maintenant, y’a plus qu’à…

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, dans la foulée je reçois un SMS.

Capture d’écran 2016-07-20 à 09.36.24

Re-Oh yeah ! Je vais pouvoir faire ma demande d’AVE avec ce passeport, à priori pas de souci pour me présenter à la douane … ensuite pour passer la frontière ce sera une autre paire de manches 🙂 Mais l’essentiel est là, ÇA AVANCE !!!

Petit aparté sur le site « monprojetquebec », le fameux site qui sélectionne les candidats à l’immigration de manière aussi impartiale qu’un fan qui veut aller à un concert de U2.
Une prochaine salve de dossiers (5000) aura lieu le 16 août… nous serons sur place ! Reste à voir comment nous gérerons notre emploi du temps : depuis plusieurs semaines, nous avons l’idée de demander à un avocat de Montréal spécialisé dans l’immigration de faire notre demande de CSQ (nous avons bien assez à faire avec le stage et la patronne avec toute la maison à gérer seule)
Pour le coût du dossier c’est 3000$ CAD pour toute la démarche (CSQ-RP), donc à voir, peut être que nous délèguerons cette partie qui nous a tant usé, mais conforté sur notre motivation à partir !

Capture d’écran 2016-07-20 à 10.32.06.png

Capture d’écran 2016-07-20 à 10.32.11.png

Quoi qu’il en soit, nous restons confiant sur la suite de notre projet.

De plus je viens de signer mon contrat de remplacement, tranquille jusqu’en mars 2017. La remplaçante est une personne super, sympa et compétente ! Ça va le faire avec mes patients ! Un petit accent chantant de la ville rose va venir égayer l’hiver du centre de la France.

Un ami hier m’a appelé pour me dire qu’il commençait à réfléchir sérieusement à immigrer. Ce copain habite à Nice et avec ce qui vient de se passer là bas en ce 14 juillet… avec 2 petits bouts… leur avenir suscite beaucoup d’interrogations. Mon Gros pèse le pour et le contre, puis prends une décision… elle sera forcément bonne, même si elle ne sera pas forcément la plus simple 😉

R.

je trépigne, tu trépignes, il trépigne…

Lundi, un « joli » cadeau m’attend.

debitODQ

Un débit des 1750$ pour la soumission de mon dossier à l’Ordre (le taux était le 14 juillet à 1220€ pour 1750$, donc il y a eu presque 40€ de frais)
C’est bon, mon dossier sera bien analysé. J’avais reçu la semaine dernière un courriel de la secrétaire de l’ODQ pour me demander les prénoms que je souhaitais avoir sur mon permis d’exercer de l’Ordre.
La commission a lieu ce mardi 19 juillet, et je reste suspendu à ma boite mail comme une mouche qui tourne autour d’un tartine…

Pour faire passer cette attente, je vois ce mercredi midi une remplaçante pour la seconde fois : nous allons signer ensemble un contrat de remplacement ! Coup de bluff, j’ai effectivement trouvé dans les quelques semaines que je m’étais donné une remplaçante. Une grosse épine du pied,  j’ai toujours cru en ma bonne étoile !

Ces dernières semaines nous avons vu beaucoup d’amis (mariage, barbecue, week-end au vert…etc)  Les « au revoir » sont tous drôles : se dire que peut être que nous nous reverrons que dans un an…mais ça va passer vite, vu comment déjà ça avance vite !
Nous ne pourrons pas voir beaucoup d’amis avant la fin de l’été, donc avant mon départ… nous nous organiserons mieux pour le « vrai » départ, car là il est vrai que le temps est compté et qu’il ne faut pas trainer pour faire avancer les choses !

R.

Permis restrictif temporaire de l’Ordre des Dentistes du Quebec

Il y a 5 jours un courrier de l’ODQ arrive au cabinet. Un peu de stress… j’ouvre l’enveloppe.

image

En gros je réponds aux conditions pour prétendre au stage d’ARM et il ne me reste plus qu’à régler les frais de dossier qui s’élèvent à 1750$CAD (soit à peu près 1200€)
C’est cool mon dossier est complet ! C’est moins cool je vais racker plus de 1200€ et je n’ai toujours pas trouvé de remplaçant 😦
Mais comme d’habitude, ça va le faire ! Ça va passer large, il faut rester confiant. Le truc ultra positif c’est que le dossier avance : un petit coup de fil à Mme Lefebvre plus tard et me voilà réconforter dans le fait que mon dossier est complet et sera à jour le jour de la prochaine commission me 19 juillet !
A priori le timing sera maintenue à ce rythme !
R.

Paperasserie Ordinale

Moins d’une semaine que j’ai reçu la nouvelle pour mon maitre de stage et tout se déplie, comme si la situation était une carte routière pliée depuis des mois et que chaque jour, elle s’ouvrait un peu plus.

Mon dossier pour le conseil de l’ordre des dentistes du Québec a été envoyé samedi matin, réceptionné hier (mercredi). J’attends quelques jours et j’enverrai un courriel pour demander si il semble complet auprès de la personne qui épluche les dossiers des stagiaires. Déjà, cela est une bonne chose de faite.

Pour entrer un peu plus dans les détails du dossier ARM Stagiaire Dentiste j’explique la procédure que j’ai effectué (personnes non dentiste, ou dentiste qui ne souhaite pas faire de dossier, sautez le post 😉 )

– remplir le formulaire téléchargeable sur le site de l’ODQ (mettre une photo d’identité et contre signé par la mairie pour attester l’identité de la personne qui signe)
– demande de casier judiciaire faite par internet (3 jours d’attente)
– demande d’acte de naissance faite par internet (4 jours d’attente)
– photocopies certifiées conformes à la mairie du diplôme de Chirurgien dentiste (j’ai ajouté également mes CES pour le fun) (immédiat)
– photocopies des attestations de paiements au conseil de l’ordre (immédiat)
– il faut remplir un document word du conseil national de l’ordre (mon conseil départemental m’a gentiment transmis ma demande et le fichier word) pour demander trois attestations

  • Une attestation d’inscription au tableau de l’Ordre des chirurgiens-dentistes français;
  • Une attestation de situation professionnelle du Conseil National de l’Ordre des chirurgiens-dentistes mentionnant les éventuelles sanctions disciplinaires prononcées à l’encontre du candidat à l’inscription;
  • Une attestation de l’expérience pertinente de travail à titre de chirurgien-dentiste, effectuée au cours des cinq années précédant la demande de reconnaissance des qualifications professionnelles. À défaut d’une telle expérience, le Règlement sur les stages de perfectionnement des dentistes peut recevoir application;

(3 semaines environ d’attente) l’attestation de situation professionnelle est également envoyé au conseil de l’ordre départemental.

– j’ai ajouté un courrier signé et contre signé par la mairie qui certifie que je travaille à mon propre compte depuis 2008 et suis propriétaire de mon cabinet dentaire également.
– en bonus j’ai mis les photocopies de mes inscriptions ADELI, URSSAF, CARCHIDENT et conseil de l’ordre.

Voilà je croise les doigts pour  qu’il soit complet, ou que je ne me sois pas planté dans les cases.

Les frais d’examen du dossier du stagiaire s’élève à 1750$ (sigh), les frais seront demandés une fois le dossier du maitre de stage validé (1000$ pour lui).
En gros vivement qu’on me demande de payer presque 1000€ pour que mon dossier soit examiner !