Canada Day

20180701_201802.jpg

 

20180701_165658.png

1er Juillet

Première fête du Canada pour la Patronne. Pour l’occasion cette année le Soleil est au rendez-vous et la chaleur également. En effet  c’est pas  moins de 48°C en ressenti que nous passerons le Canada Day.
Nos Amis M. et A. nous inviterons à venir passer la soirée chez eux car ils ont une vue imprenable sur le parlement du toit-terrasse de leur immeuble.

Ainsi nous pourrons leur souhaiter bonne chance pour leur nouvelle Vie à Montréal et profitez aussi d’un repas avec vue le coucher de Soleil sur le parc de la Gatineau.

Les concerts battent leur plein sur les plaines du Parlement, la chaleur donne un bel air d’été, les gens sont joyeux et de bon humeur. La fête de la St Jean et la fête Canada doivent se vivre de chaque côté de la rivière de l’Outaouais. Les québécois fêteront très peu la Reine et se rabattent donc sur la fête du Québec, une semaine auparavant.

Bons moments. Belle soirée. Merci les Amis et à bientôt.

R.

20180701_214411.jpg

20180702_001613.jpg

Pink toujours

20180513_135217.jpg

12 Mai 2018

Le beau temps est au rendez-vous. Les journées de travail s’enchainent à un rythme endiablé et dernière ligne droite pour l’année scolaire des Enfants.
Pas de fatigue extrême malgré le peu de vacances qu’ont eu les Enfants par rapport à la France. Nous avons l’impression que de changer toutes les cinq semaines le quotidien rôdé leur faisait plus de dégâts au niveau de leur fatigue de vie qu’ici.

Tant mieux car cela passe d’autant plus rapidement. Surtout que  les Grandes Vacances arrivent à grands pas et nous devons nous préparer à nos « trails » effrénés.

Ainsi dès que nous le pouvons, nous allons marcher dans le Parc de la Gatineau et nous remplissons nos yeux un maximum !

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tranche de vie, l’été des indiens

20170923_062641

Lever, douche, café/thé, boites à lunch. Le rythme est en place. L’Hiver prend sa place. Beaucoup de rencontres, des fins de semaine bien remplies, finalement d’avoir tout repris de zéro à 6000km de nos anciennes vies ne nous aura pas forcé à nous replier sur nous même.

Le travail, le voisinage, l’école des enfants, les formations professionnelles, tout contribue à nous faire voir de nouveaux gens. En France, nous trouvions que nous n’arrivions pas à voir assez souvent les amis comme nous le souhaitions. Finalement au Québec ça se reproduit : peut être que nous pourrions avoir des journées de 30h, ça nous permettrait d’en profiter pleinement ! hahaha

Le bilan de cette première saison passée en famille ici est très positive, les Enfants adorent et ne regrettent pas leur ancienne vie. Nous, parents, trouvons le rythme éreintant mais sommes conscients que nous en avons encore pour plusieurs mois comme cela avant de réussir à tout équilibrer comme dans notre vie « d’avant ».

Prochaine étape, la saison des neiges. Les Enfants l’attendent de pied ferme.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Parc de la Gatineau

IMG-20170814-WA0000

Après avoir arpenté les sentiers en solo l’automne dernier, c’est en famille que nous refaisons les chemins cet été.
Partir à l’aventure et en exploration, une activité que les deux grands affectionnent particulièrement. Même la benjamine joue le jeu, avec une endurance moins élevée normale pour une aventurière de 3 ans.

Les sentiers ne sont pas forcément les plus faciles et les enfants parcourent 20% du trajet supplémentaire en zigzaguant, mais écouter les bruits des animaux, observer la faune et la flore leur donne une énergie sans limite. Nous en prenons pleins les yeux.
Une saison se termine, la prochaine pointe le bout de son nez et nous donnera de nouvelles gammes de couleurs.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tout Schuss !

Le plus gros conseil que donne les Québécois pour passer l’Hiver est de vivre avec l’Hiver et de ne pas le subir ! Ne pas rester enfermer dans la maison quand il y a un peu de neige, sinon vous risquez de rester dans la maison enfermés et malheureux et ce pendant de longs longs mois.

Tous les sports d’hiver sont réunis ici et pour tous les niveaux : patinage sur glace, raquettes, ski de fond, ski alpin, skidoo (motoneige)…

Ma dernière lubie ces derniers temps a été de faire du ski alpin. Dans la région de Gatineau, il y a pas moins de 4 stations de ski à moins de 30 minutes. Et à une heure, une heure trente, il y a la fameuse station de Mont-Tremblant.

Cette dernière apparement ressemble un peu à une station de ski des Alpes (je n’y ai pas encore été, donc je me repose sur des « on-dit ») chalets, petits villages de station, beaucoup de pistes et de touristes.

J’ai testé pour vous la station Camp-Fortune (dans le parc de la Gatineau) et Edelweiss (à Wakefield). Stations familiales, avec deux à quatre télésièges, des pistes agréables et de tous niveaux (verte, bleue, noire et double noire) Pour les cascadeurs, les deux stations ont leur snow-park avec des bosses, des pipes, des tremplins, tout l’équipement pour se briser un fémur ou deux !

Les pistes sont forcément plus courtes que dans les Alpes ou les Pyrénées, il n’y a pas 1000 mètres de dénivelés ! Mais je trouve cela amplement suffisant pour le ski après-boulot. Oui, la grosse différence ici est l’amplitude horaire : 9h00 à 22h00 ! La moitié du parc est éclairée et le ski de nuit c’est cool ! 

Donc sur les pistes beaucoup de jeunes ados qui viennent après les cours ou des parents avec leurs jeunes enfants pour leur apprendre la glisse. Il existe des forfaits journée complète ou demi-journée (matin ou soir) mais le plus avantageux reste quand même de prendre un forfait à l’année qui coute le prix de trois-quatres forfait individuel, donc au bout de quatre fois c’est avantageux. Je n’ai pas encore pris de forfait car je souhaite faire les quatre stations (et deux fois chacune) afin de me faire une bonne idée de laquelle je préfère et l’hiver prochain, nous prendrons un forfait pour toute la famille.

Pareil pour le matériel, pour l’instant je loue sur place, mais je ferai mieux d’acheter : une boutique apparement fait de la vente de matériel usager (d’occasion) Sport Echange Outaouais. J’irai bientôt, des nouvelles bientôt là dessus.

Prochaines activités également : le patin sur le canal Rideau et ballades en raquettes. 

R.

img_2114img_2117img_2081

Un 1er janvier à Gatineau

Le jeudi 29 décembre, la famille est repartie après avoir passée 15 jours sous la neige et le froid polaire !

Une découverte pour les enfants et une confirmation pour la Patronne : nous vivrons au Québec … le plus vite possible. La raison pour laquelle les enfants et Madame sont rentrés plus tôt est que les billets étaient moins chers et surtout la rentrée scolaire se faisait le mardi 3 janvier, donc il leur fallait bien ce temps pour se remettre à l’heure de l’ancien continent.

Ils passeront le nouvel an avec mes parents en région parisienne et ce sera la première fois que les enfants seront encore debout pour les douze coups de minuit !

Pour ma part, pas de grosse party, pas de grosse soirée : il y en a déjà assez comme cela et je me suis fait discret pour pouvoir me reposer. Par contre le dimanche 1er janvier, une promenade dans le parc de la Gatineau s’imposait. Arrivé vers 8h30, seule une personne a laissé des traces avant moi dans le sentier tout fraichement damé. 

Tout est paisible, tout est tranquille.

Les lacs se transforment en étendues qui peuvent être piégeurs, gare aux explorateurs en herbe.

R.

20170101_09403020170101_09505920170101_09465820170101_091629

La vie à crédit…

J’ai reçu voilà presque plus de 10 jours ma carte de crédit Mastercard. Facile à activer et à configurer afin de pouvoir l’utiliser facilement.
Il ne nous est pas facile de penser à vivre en crédit, nous avons plus l’habitude de tout payer comptant et aimons (comme de nombreux bons maudits français) ne pas avoir de dettes qui trainent quelque part.

Icitte il faut penser différemment : le marché de l’emploi est très dynamique et un poste à durée indéterminée ne protège pas d’une baisse de salaire (les entreprises ont le droit de diminuer comme  elle le souhaite votre temps de travail hebdomadaire) voir même d’un licenciement rapide (8 semaines de préavis pour un contrat de plus de 10 ans, 2 pour 5 ans avec des indemnités à  raz les pâquerettes !). Un emploi ne garantit pas une bonne situation de perdurer, les banques se servent donc de  l’historique  de crédit afin de déterminer si oui  ou non vous êtes sérieux avec vos comptes et vos dettes. En gros quelque soit votre situation, vous devez être en mesure de tenir vos comptes et régler vos crédits en temps  et en heure.
La carte de crédit  s’utilise  comme toutes cartes (bleues pour les français), dans votre banque vous avez 2 comptes qui apparaissent : votre compte courant et votre compte crédit. Il suffit de payer vos crédits en faisant un virement du compte courant vers le compte de la Mastercard. Assez simple d’utilisation, pour l’instant j’ai un plafond à 1000$ sur mon crédit, donc je paye tout avec (courses, essence, vie courante…)  et rembourse sur le champ… toujours stressé d’avoir des dettes 😉 Mon historique de crédit devrait être bon en payant tout de suite, après il parait que les sociétés qui donnent les cotes de crédit aiment quand on a plusieurs cartes… à voir déjà comment je m’en sors  avec une !

Le travail  se passe bien, je m’en sors de mieux en mieux avec le logiciel et suis relativement efficace grâce au travail quatre mains (mon assistante dit que je suis une machine). Il y a énormément d’enfants qui se font soigner dans la clinique car c’est la seule à avoir le gaz hilarant (NB pour les dentistes : ici on dit gaz et non meopa car la concentration peut varier de 5% à 70% de protoxyde d’azote !). Je suis très à l’aise avec les enfants, donc ça va c’est l’éclate !

Pour l’instant l’été indien n’a pas encore été amorcé dans l’Outaouais, contrairement à beaucoup d’autres régions ici. Donc j’attends comme un gamin que les couleurs changent et se parent en feu. La découverte du parc continue lors des temps libres. Il y a une grotte de marbre, le Lusk. J’y suis descendu au premier tier (elle fait environ 100 mètres de long) mais n’ayant pas de changes (chaussures et pantalon) et avec des passages dans un mètre d’eau j’ai arrêté  ma descente …en plus j’étais seul, donc si il m’arrivait un pépin, c’était la loose ;). J’y retournerai pour la faire en entier !

wp-1474755828007.jpg

la  vallée de l’Outaouais, sentier Champlain.

wp-1474755623191.jpg

Le sentier des loups

wp-1474755717824.jpg

le sentier des loups bis

wp-1474755662269.jpg

le sentier des loups ter

Certaines promenades n’offrent pas de point de vue sur la vallée, « juste » une balade au milieu des bois. Tranquille et confortable.
De là, l’idée d’un jeu vient : le jeu s’appelle « Miam ou Pas-Miam », amis mycologues, faites vous plaisir !

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.