Les montagnes russes… deuxième acte !

Quelques heures… non quelques minutes après avoir publié l’article « Les montagnes russes… » de samedi matin dernier, un gros bas est arrivé :

DSC_9781

Notre jeune chienne a décidé de mettre sa truffe dans notre dossier d’immigration !
Elle a réussi à attraper mon passeport et à faire des confettis avec la première page … à ce moment précis, je touche le fond des abysses…
Le destin s’acharne contre ce permis de travail temporaire et ne souhaite pas me voir partir… rage et colère… rien de bon !

Comment faire ? … la demande vient d’être envoyée avec un numéro de passeport qui ne pourra jamais passer le contrôle aux frontières…

De plus nous sommes à moins d’un mois de notre départ pour le Québec… dur sachant que les délais sont de minimum 4 semaines (avec un allongement des délais lors des périodes de vacances scolaires)

Trop d’éléments s’entrechoquent pour réussir à tout analyser objectivement. Le week-end se passe avec énormément de choses à faire (une des fins de semaines les plus remplies de l’année je pense) et le lundi reprend sur les chapeaux de roues !
Madame réussit à obtenir un rendez-vous d’urgence auprès de la mairie pour faire une demande de passeport en urgence.
Pour l’obtenir il faut justifier d’une urgence médicale (pour soi ou un membre de sa famille) ou bien d’une obligation professionnelle. Ouf, je rentre là dedans avec ma demande de permis de travail ! La responsable de la mairie commence à nous connaitre par coeur et croit même à une blague…  Hélas, non…

Après avoir eu le moral en dessous des chaussettes, ce dernier va remonter en flèche et atteindre un niveau jamais acquis actuellement.

Jeudi matin, nouveau message du CIC… bon ok, allons voir : c’est surement une mise à jour pour dire qu’ils ont bien reçu les documents scannés.

Capture d’écran 2016-07-07 à 12.48.47

euuuh, j’ai bien compris ? la demande est fermée et elle est approuvée ?!??!!

Ouverture de la lettre de correspondance : (je la mets en entier pour le plaisir des yeux)

Capture d’écran 2016-07-07 à 16.28.12

Capture d’écran 2016-07-07 à 16.28.58

Au niveau des dates limites, j’ai un an pour passer la frontière et pour valider ainsi ce PTT.
Sur ce courrier, je comprends que le fait de changer de passeport n’est pas gênant : il faut juste faire une nouvelle demande AVE (pour 7$CAD) pour l’associer au nouveau passeport 🙂

Soulagement ! Normalement ça devrait continuer de le faire à ce rythme ! Voir même que le rythme s’accélère, le tournis commence à nous gagner… Il va falloir activer énormément de chose pour que le stage puisse être débuter au plus tôt.

Deux gros points seront à clarifier au plus vite :

– Tout d’abord la garde des enfants et l’aide à la maison : sur ce point Madame s’active depuis plusieurs semaines : elle sélectionne des CVs de jeunes filles au pair via un gros site internet et échange avec plusieurs d’entre elle afin de choisir la mieux calibrée pour notre famille.
Des skypes sont prévus pour la fin de semaine (un premier a été fait hier soir) les profils ne se ressemblent pas mais sont tous intéressants. La suite du casting dans un prochain article, où nous détaillerons toutes les démarches. (J’ose espérer que Madame prendra la plume pour rédiger son premier post ici même sur ce blog 😉 )

– Deuxième point : quand est-ce que je fais valider ce pu**** de permis temporaire ? La logique voudrait que l’on fasse tamponner mon passeport à notre arrivée au Québec cet été MAIS l’agent aux frontières va-t-il nous croire quand nous lui dirons que nous arrivons en famille et que femme&enfants repartiront à la fin des vacances ? Vu comment ils sont méfiants, ils vont craindre que nous arrivions à 5 pour rester à 5 sur le territoire de manière indéfinie ! Il va falloir montrer patte blanche, mais pas facile, quand nous n’avons que notre parole.

Une amie nous conseille d’appeler l’ambassade pour leur demander leur avis : très bonne idée ! J’irai à la pêche aux bonnes infos sous peu !
Il me faudrait des journées de 30 heures pour réussir à boucler mon planning…

R.

Les montagnes russes…

Il y a eu de nombreux hauts et bas ces derniers jours…

Après l’excitation de l’envoi de la demande de visa, des mésaventures familiales et professionnelles ont ponctués nos vies et se sont enchaînées… réussissant même à ternir la bonne humeur et la suprême motivation que nous avions réussi à préserver.

Le coup de grâce est venu il y a 10 jours : un courriel est arrivé dans mardi 21 juin. Madame était en sorti scolaire avec notre aîné (en club poney !) et ma maman était à la maison pour diverses raisons.

Un courriel du CIC, à peu près 10 jours après ma demande : je suis tout excité. Mais la joie fait vite place à la stupeur :

Capture d’écran 2016-07-02 à 10.38.45

Qu’est ce que cela signifie ? Je ne vois que le mot « refusée ». Vite je me connecte au compte CIC pour comprendre un peu mieux…

Capture d’écran 2016-07-02 à 10.37.10

Coup de massue ! Je reste sonné et une chape me tombe sur les épaules…
Il me faudra plusieurs jours pour digérer cette nouvelle et les difficultés personnelles s’ajoutant à cela je décide de mettre de côté au moins 2 jours ce courriel pour y réfléchir la tête reposée.

Madame ne sera même pas mise au courant immédiatement : qu’elle profite de son voyage avec le grand et ensuite elle partira en formation, donc autant qu’elle n’ait pas la tête dans le visa pour qu’elle pense que à elle (pour une fois !)

La pause sera de courte durée, des contacts sont pris avec un avocat spécialisé dans l’immigration à Montréal (merci Nico pour le piston 😉 ) et je recontacte avec la chef administration du cabinet dentaire. En plus de cela plusieurs recherches sur internet me permettent de comprendre mon erreur : lors de la demande d’Expérience Internationale Canada, j’ai coché « oui » à la case « allez-vous faire un stage ? » or pour l’immigration canadienne je ne serai pas stagiaire mais travailleur à part entière (le stage est uniquement vu comme tel par le conseil de l’ordre »)
Du coup, je peux demander à entrer dans le bassin des « EIC jeunes professionnels ». Le bassin est un endroit dans lequel le ministère canadien stocke toutes les demandes, ensuite il choisit les demandes qui l’intéresse le plus et extrait ces demandes en envoyant une invitation à présenter une demande. A titre d’exemple si nous avions souhaité immigrer dans une autre province que le Québec, il y a le programme Entrée Express qui fonctionne pareil avec un système de point et les meilleurs profils sont invités à envoyer leur demande de résidence permanente (dans ce cas, le délai d’attente pour recevoir une demande peut atteindre plusieurs mois)

Une fois dans le bassin, je dois donc attendre… encore…

Le moral remonte en flèche lorsque 3 jours après je reçois une put### d’invitation !  Mon dossier entre dans le bassin et 3 jours après, invitation à présenter une demande de permis de travail temporaire !!

Capture d’écran 2016-07-02 à 11.21.02

Yes ! Sauf que j’ai eu journée de 20 heures qui m’attend (la vie associative après les 12 heures de boulot va finir par me fatiguer !)
Du coup la tête reposée, ce matin j’ai soumis ma demande de visa. Les documents sont beaucoup plus simple que la demande que j’ai faite la première fois, juste CV, passeport, visite médicale, document sur la famille (cf ci dessous), rien de compliqué après tout ce que nous avons déjà du remplir !

Capture d’écran 2016-07-02 à 09.51.15

 

150$ CAD plus tard, la demande est envoyée 🙂

Capture d’écran 2016-07-02 à 10.17.43

Maintenant il ne reste plus qu’à attendre…
D’après la « chef-paperasse » de la clinique dentaire, les délais peuvent se tenir pour un visa mi-août… croisons les doigts … et attendons …

R.