Visite sporadique

20190628_191439776913926949382708.jpg

Lundi 09 septembre 2019

Voilà plus de deux mois que ça ne bouge pas beaucoup ici. Les vacances ont fait du bien, le retour fut difficile pour les organismes et la rentrée se déroule tranquillement.

20190620_0920166586514158222398135.jpg

La vie virtuelle est une aventure mais attention à ce qu’elle ne prenne pas le pas sur la vie analogique. Des choses amplement plus importantes se déroulent devant nos yeux et non à travers l’écran du téléphone ou de l’ordinateur.

Après un rythme effréné dans les publications des billets de ce Blog, l’obtention de la résidence permanente a sonné le glas de la course « aux vues ». Il y a beaucoup de choses à dire encore sur notre vie ici, des mésaventures, des conseils à faire circuler, mais je ne veux pas que cela devienne une contrainte. Ainsi les billets se feront à un nouveau rythme, quelques photos ça et là, au grès de nos humeurs. Prenons le temps de vivre.

Durant ces derniers mois nous avons eu des visites, des balades, des voyages, des concerts, des fêtes, des rencontres (notamment avec notre premier ours au parc de la Gatineau), des sorties, des déconvenues. Notre Vie, quoi ! Place aux clichés.

R.

PS : lors de notre voyage nous avons pu avoir le plaisir d’utiliser notre carte de résident permanent pour la première fois à l’arrivée à l’aéroport de Montréal… petite satisfaction que seuls les immigrants peuvent comprendre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Dispari-fond et inondations

20190411_193848.jpg

20190426_195421.jpg

20190313_084804.jpg

fin avril-début mai

La montée des températures et la fonte de la neige de cet Hiver entraine irrémédiablement une quantité importante d’eau à évacuer. Après les inondations du printemps 2017, Gatineau a vécu deux ans plus tard un nouvel épisode désastreux d’inondations,  dépassant même le niveau historique de 2017. La ville est en alerte durant plus de deux semaines avant d’enregistrer une baisse des niveaux. De nombreuses rues coupées, des ponts fermés, des maisons qui baignent dans  la rivière… l’armée est appelée en renfort dès le début de la montée des eaux. Des sacs de sables s’entassent autour des maisons des quartiers à risque et des habitants commencent même à se promener dans les rues en Kayak pour accéder à leur maison.

20190426_195503.jpgLa police filtre la circulation pour empêcher les badauds de créer des vagues au pied des barrières précaires en sable qui protègent fébrilement les murs des maisons.
Nous irons donner un coup de main à une Amie qui a eu le sous sol inondé en 2017 pour déménager les affaires. Finalement les pompes auront jouées leur rôle et les dégâts seront limités pour elle.

Notre maison étant située en amont d’un barrage hydro-électrique, les responsables joueront la sécurité et ouvriront les vannes avant que la situation soit critique en aval et éviter de surcharger le poids de l’eau sur le barrage. Ainsi pendant que certains ont les pieds dans l’eau en sortant de leur maison,  nous aurons le plus bas niveau de la rivière en bas de notre terrain, le fameux effet des vases communicants.

R.

20190504_123340.jpg

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

 

 

Bon endroit, bon moment

20180906_194531.jpg

septembre 2018

Les jours raccourcissent, la chaleur s’estompe progressivement, place à l’Automne.
La belle saison pour les photographes en herbe, la lumière est plus colorée, moins agressive.

Garde un oeil au ciel au crépuscule, tu dois agir vite et courir pour trouver le bon point de vue. Tu n’auras que quelques minutes pour figer cet instant.

R.

cropped-20180906_211049.jpg