Relâche 5/5 – Viva Las Vegas

20190308_175304.jpg

mars 2019

Bienvenue dans la ville la plus artificielle du monde : un désert, des hôtels gigantesques, des bars et des casinos partout, nous sommes bien à Las Vegas !

Notre hôtel sera le Mandalay Bay, nous nous rendrons compte qu’à notre retour que cet hôtel fut le théâtre d’une des plus grandes tueries des états unis, le tireur ayant pris place dans une des suites de l’hôtel pour faire feu.
Nous sommes également en suite et il est vrai que la vue est incroyable : tout Vegas nous ouvre les bras et les Enfants n’ont pas besoin de connaitre les détails sordides de la folie humaine, ils ont les yeux qui pétillent rien qu’en regardant par la fenêtre de notre luxueuse chambre ! Conservons leur innocence encore un peu.
Les couloirs sont à perte de vue et nous avons la chambre au bout d’un de ces corridors infinis ! Nous visiterons le jour de notre arrivée le complexe sous notre suite : l’aquarium Shark Reef, restaurant et le spectacle du Cirque du Soleil One (les Enfants adorent la musique de M.Jackson, donc le spectacle leur en mettra plein la vue).

20190414_074714.jpgLe lendemain, nous irons arpenter la fameuse Strip Avenue avec les boutiques et les hôtels tous aussi délurés les uns que les autres. Des montagnes russes, des boutiques de tous les genres, des parcs d’attractions. Nous passerons une demi journée dans le parc à manège de l’hôtel Circus Circus. Tout reste dans la simplicité ! La Patronne aura le plaisir de réaliser un rêve, voir la fameuse Céline à Vegas.

Bien entendu, les machines à sous et les tables de poker sont omniprésentes à Vegas. Les salles de jeu sont situées le long des grandes artères des hôtels, ainsi les Enfants peuvent passer à proximité, mais il leur est bien entendu interdit de jouer ou s’approcher des machines.
Le détail assez troublant est la possibilité pour les joueurs de fumer devant leur machine, une habitude que nous avons perdu depuis des années en France et au Canada avec les lois de protection du tabagisme passif.

La folie du jeu est même poussée à l’extrême en positionnant des machines à sous dans la salle d’embarquement, histoire de dépenser les derniers dollars qu’il te reste… on ne sait jamais, tu pourrais peut être finalement rentrer en première classe si la chance te sourit !

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Relâche 4/5 – Bryce Canyon et Zion Park

20190305_150525.jpg

mars 2019

Nos deux derniers parcs américains seront Bryce et Zion. La neige nous a tant manqué que nous allons en manger. Et même une belle bordée de 5-7cm à Bryce Canyon. Les températures sont douces et la neige colle. Les enfants lanceront des batailles de boules de neige lors des promenades.
Le parc de Bryce aura les points de vue touristiques ouverts, mais la majorité des randonnées sera fermée pour cause de chemins « glissants ». Nous sommes aux états unis alors les principaux sites sont quasiment tous accessibles en voiture. Nous reviendrons à la belle saison pour pouvoir profiter de ce parc magnifique.

Zion est un parc un peu boudé par le tourisme de masse, les infrastructures sont plus modestes et les places de parking plus rare, mais les paysages sont magnifiques et il vaut réellement le détour. Nous arriverons à proximité le jour d’une averse qui provoquera des risques de coulées de boue, nous nous rabattrons sur la piscine de l’hôtel pour patienter et nous lèverons tôt le lendemain matin. Les balades sont très agréables et pas trop difficiles, sauf lorsque nous nous tromperons de chemin et partirons  vers la randonnée Angel’s landing, qui est classée comme l’une des plus difficile du parc, nous ferons une bonne moitié ensemble et avec le deuxième nous irons jusqu’en haut de la montagne à gravir, offrant un panorama magnifique et des clichés fabuleux.

Après environ 15km de marche en tout dans la matinée, nous prendrons la route pour notre étape finale : Las Vegas !

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Relâche 3/5 – Powell Lake et Antelope’s Canyon

20190304_192746.jpg

mars 2019

Halte à Page. Ville à la frontière de l’Utah, connue pour son fameux lac : le lac Powell. Énorme lac qui s’étend sur 40km de largeur, très prisé l’été pour ses plages aux allures de stations balnéaires.

En mars, les foules n’envahissent pas les plages de sable et seules quelques voitures trainent par ci par là sur le bord du lac. Oui le plus incroyable reste la possibilité de descendre avec son véhicule jusqu’au abord du lac, à condition de rester prudent de ne pas rester embourber dans le sable !

La ville de Page comprend un barrage qui permet de contrôler le Colorado avant qu’il ne rentre dans le Grand Canyon. Nous ne pourrons visiter le site du HorseShoe car le parking est en travaux et nous aurons une flemme énorme de prendre la navette qui permet d’y accéder. Mais au pied de l’hôtel, nous profiterons un super point de vue lors du crépuscule.

Le lendemain, la visite la plus mémorable est l’Antelope’s Canyon. Site géré par les Navajos, les visites sont payantes (et pas qu’un peu : 40-70$ la visite de une heure par personne) et organisé pour que cela tourne sans retardataire.

Il existe deux canyons : le High et le Low, nous choisirons le Low car moins achalandé, moins longue et moins populaire (et en plus moins cher). La visite dure environ une heure et sillonne le Canyon sur plusieurs centaines de mètres descendant jusqu’à plus de 30 mètres de la surface. La Patronne a une tendance à la claustrophobie, mais la beauté du site fait oublier l’inconfort ! Le guide, Lydell, est exceptionnel et donne des conseils photos permettant de prendre des clichés merveilleux et l’agence est Dixies (plusieurs agences sont en concurrence et nous ne regrettons pas notre choix). En été, la visite doit être plus industrielle, hors saison nous passerons un de nos meilleurs moments de nos vacances.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Relâche 2/5 – Grand Canyon

20190304_111401.jpg

mars 2019

Nos vacances se poursuivent dans l’état voisin, l’Arizona.
Quelques centaines de kilomètres plus loin et 20°C en moins. L’altitude augmente aussi car nous arrivons au versant sud du fameux Grand Canyon.

Nous faisons une halte de deux nuits dans la ville juste avant le péage, à environ 5 miles de l’une des merveilles naturelles du monde.
L’hôtel a un petit air de Shining. Nous avons de la chance de rester deux nuits et de ne pas faire une étape express car la météo le premier jour est mitigé et nous avons réservé un vol en hélicoptère pour survoler le Canyon (assumons que nous soyons des touristes jusqu’au bout !).
Activité météo dépendante, nous aurons réservé le créneau de 9h00 du matin, nous décollerons à 14h30. Pas trop de stress, nous avons prévu large pour cette visite et la piscine est là dans l’hôtel pour patienter la confirmation de vol !

Le lendemain, nous repartirons pour remonter le Grand Canyon vers l’Est. Tout le long de la route, de beaux points de vue, des petites randonnées tranquilles. La température se radoucit au fur et à mesure que la journée avance. Profitons de ces paysages époustouflants !

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Relâche part 1/5 : Death Valley

20190228_162517.jpg

fin février 2019

Cette année nous ne nous ferons pas avoir pour la réservation des vacances de la relâche. Les billets d’avion seront pris 11 mois avant.
Un aller/retour pour Las Vegas.

Une boucle de 1600km est programmée et nous atteindrons même les 2200km au total. Nous atterrirons à Las Vegas pour récupérer notre voiture de location (Sienna neuve avec 2 miles au compteur)  et partir directement vers la Vallée de la mort.
Nous gardons l’étape Vegas pour la fin du voyage.

20190227_143920.jpg20190227_143243.jpgBienvenue aux USA ! Des routes toutes droites, des camions à plusieurs remorques.
Nous traverserons 4 États et débuterons notre périple en Californie.

20190302_112522.jpgL’entrée des parc nationaux aux USA coûte 30-35$ par parc (et le billet est valable 7 jours). Bon ! nous étions un peu à l’arrache et n’avons pas pris la carte « America the Beautiful passes », ce qui est une grosse erreur : la carte revient à 80$, donc au troisième parc, ça devient intéressant. Nous en visiterons 5 donc dommage que nous nous soyons pas réveillés dès le premier parc !

 

La Death Valley est un parc à visiter absolument en février : la température avoisine les 25°-28°C donc très agréable, un avant goût de l’été. Les incontournables seront les Dante view point, Mesquite sand bank, Zabriskie view point, Badwater. Nous ferons notre première journée à les relier.

20190228_202044.jpg

Les deux points de vue sont vraiment à couper le souffle (cf les photos). Les dunes de sable de Mesquite sont étonnantes, les enfants s’amuseront à courir dans ce mini-désert de sable. Badwater est une étendue de sel situé à presque 90 mètres sous le niveau de la mer. Nous comprenons mieux pourquoi la Vallée de la mort porte son nom, traverser cette étendue de sol stérile est impossible sans un stock d’eau conséquent.

20190228_194538.jpgNous ferons une marche de 30mn sous le soleil à 28°C et malgré les chapeaux et lunettes de soleil, nous prendrons un bain de soleil bien intense. L’été sous 45°C à l’ombre, la visite est tout bonnement impossible !

Le lendemain nous ferons un crochet par le parc de Ash Meadows National Wildlife  à coté de la Death Valley et visiterons le Red Rock Canyon National Park à côté de Las Vegas.

20190301_190853.jpg

Le premier est un parc intimiste sans touriste. Nous sommes tombés dessus par hasard : notre route passait devant et nous improvisons assez souvent des haltes au grès des humeur.
Le centre d’accueil présente une jolie présentation avec des vidéos explicatives. Nous passerons plusieurs heures dans ce parc à notre grande surprise. Le fait d’être quasiment seuls,  avoir une hôtesse super gentille, les enfants seront très intéressés par les présentation. Ils gagneront même un badge des jeunes rangers pour les inciter à s’investir dans la préservation des parc nationaux. Une pause intemporelle.

20190301_193148.jpgLa suite nous amène à l’ouest de las Vegas, au Red Rock Canyon, et là nous changeons littéralement d’ambiance. Le parc consiste en une boucle de plusieurs dizaines de kilomètres avec des haltes-randonnées ou points de vue. Beaucoup de touristes et des règles strictes de bonne conduite dans les balades. La course aux plus beaux clichés Instagram fait rage et il fait discipliner les candidats au concours.
Le plus beau défi est de prendre des photos sans personnes dessus. Challenge accepted !

Reprenons la route, faisons un halte avant notre prochaine étape, le fameux Grand Canyon

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

New-York (partie 2)

20180504_184412.jpg

05 Mai 2018

Le samedi et le dimanche seront consacrés aux icônes de la Grande Pomme : « Broadway » et the « Statue of Liberty ». De plus nous irons au musée Intrepid « Sea-Air-Space », les Garçons le qualifieront de meilleur musée de quasi-tout -les-temps. Visite d’un vrai sous-marin, poste de pilotage du porte-avions, photo devant la navette spatiale Apollo et achat du meilleur souvenir possible : la combinaison spatiale américaine avec casque intégré. Le prix du musée n’est pas donné mais ça a valu le coup juste pour les Enfants.

Nous ferons un tour de ferry pour passer devant la statue de la Liberté et finirons la journée en bus avec un  Hop-on/Hop-Off qui passe devant toutes les points névralgiques de New-York. Le seul regret aura été de ne pas monter en haut de la Grande Dame mais nous le ferons lors de notre deuxième visite d’ici peu.

Soirée à Broadway devant un petit spectacle de magie puis achats de touristes. Les Enfants trouveront leur bonheur dans la boutique Lego et Nintendo.

Le dimanche nous passeront voir une amie de promo de la Patronne qui reprend ses études pour obtenir l’équivalence américaine du diplôme de Chicoteuse.

Nous rentrerons à la maison dans la soirée du dimanche, 7 heures de trajet fait d’une traite avec seulement une pause pour manger. Retour à 2h00 du matin, les Enfants ont une journée off (pédagogique) le lundi et la Patronne ne reprend qu’à 13h00. Tous ont dormi pratiquement plus de 4 heures, comme quoi New-york en 4 jours c’est pas si difficile !

La prochaine fois, nous irons surement en avion,car 1h30 de trajet vs 7-8h, ça permet de gagner presque une journée complète de visite. À voir en fonction des prix du billet d’avion, mais il faudra quasiment 15 jours complets pour visiter cette ville, donc le prix en vaut probablement la chandelle. À méditer pour notre escapade future !

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Start spreading the news…

20180505_203944.jpg

03 Mai 2018

…I’m leaving today
I want to be a part of it, New York, New York… »

Tant de chansons qui louent la Grosse Pomme, Sinatra en tête de  file !

En ce début mai 2018, nous avons profité d’une longue fin de semaine dans la ville qui ne dort jamais. Nous fêterons nos 10 ans de mariage dans cette ville que nous ne connaissons pas.

Départ le jeudi soir à 21h00 après la journée de travail de la Patronne. Nous ferons le trajet en deux parties. Premier arrêt à la moitié du trajet vers 1h00 du matin dans un petit hôtel sans prétention, juste pour dormir 7 heures. Les Enfants se rendront à peine compte du transfert voiture ->hôtel. Le passage à la douane se fera en 1mn45 grâce au papier vert agrafé lors de notre passage à Niagara Falls à la Relâche. Pratique !

Dodo et décollage à 9h00 de l’hôtel pour arriver vers 13h00 à New-York. Vendredi oblige, le trafic ressemble à Paris le même jour. Nous arriverons par le nord de New-York : Harlem est assez folklorique en voiture, digne du 18ème arrondissement de Paris, heureusement que j’ai fait mes armes en région parisienne donc ça passe à l’aise, mais le changement est radical versus la conduite canadienne.
Le klaxon est utilisé à outrance et gare à toi si tu es marche, les voitures te foncent dessus même si le feu est vert pour les piétons !

Notre point de chute est un bel hôtel aux abords de Central Park. Notre vendredi après-midi sera dédié aux poumons verts New-York. Zoo sans lion-zèbre-girafe et hippopotame. Promenade dans le parc et musée d’histoire naturelle. Le trajet dans les pattes et le ressenti à +35°C finiront d’achever tout le monde et la nuit sera profitable pour tous.

Demain, une nouvelle journée nous attend.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.