Camps de jour

IMG_5887Les centres aérés

L’école se termine fin juin et reprend fin août. Donc autant dire qu’il faut trouver des moyens pour faire garder les enfants.

Les camps de jours sont là pour ça. Les municipalités proposent des camps de jours à des prix défiants toutes concurrences mais attention, les places s’arracheront aussi vite que la tournée d’adieu des Backstreet Boys. Les écoles aussi bien entendu proposent des services de garde durant les vacances.

Sinon ils existent une multitude de formation privées qui proposent des camps de jour à thème. Sport, Art, multi-activités, tout (ou presque) peut se trouver.

Cette année nous nous sommes pris en retard (comme d’habitude quoi) et nous n’aurons pas une multitude de choix, mais avec notre chance qui ne nous quitte pas nous avons tout de même réussi à dégoter un camp de jour très sympa pour les deux grands (oui la difficulté est que la majorité des camps n’accueillent pas d’enfant de moins de 5 ans).

La Garçons iront donc a un camp musical pour deux semaines. Notre Aîné perfectionnera son piano tandis que le Cadet découvrira le violon (il souhaite en faire depuis des mois car à l’école, un club de violon proposait des cours cette année). ouf ! 15 jours pour voir si le violon lui plait avant de le mettre à des cours pour l’année.

Ils auront donc tous pleins d’activités en rapport avec la musique, le rythme, la lecture de partition et au bout des deux semaines un spectacle de musique pour les différents corps enseignés(chant, piano, guitare, batterie, violon etc)

L’année prochaine nous essaieront peut être le camp golf pour le grand qui souhaite essayer le golf. Nous avons encore le temps de réfléchir pour les autres styles de camps.

R.

 

« Start spreading the news…

20180505_203944.jpg

03 Mai 2018

…I’m leaving today
I want to be a part of it, New York, New York… »

Tant de chansons qui louent la Grosse Pomme, Sinatra en tête de  file !

En ce début mai 2018, nous avons profité d’une longue fin de semaine dans la ville qui ne dort jamais. Nous fêterons nos 10 ans de mariage dans cette ville que nous ne connaissons pas.

Départ le jeudi soir à 21h00 après la journée de travail de la Patronne. Nous ferons le trajet en deux parties. Premier arrêt à la moitié du trajet vers 1h00 du matin dans un petit hôtel sans prétention, juste pour dormir 7 heures. Les Enfants se rendront à peine compte du transfert voiture ->hôtel. Le passage à la douane se fera en 1mn45 grâce au papier vert agrafé lors de notre passage à Niagara Falls à la Relâche. Pratique !

Dodo et décollage à 9h00 de l’hôtel pour arriver vers 13h00 à New-York. Vendredi oblige, le trafic ressemble à Paris le même jour. Nous arriverons par le nord de New-York : Harlem est assez folklorique en voiture, digne du 18ème arrondissement de Paris, heureusement que j’ai fait mes armes en région parisienne donc ça passe à l’aise, mais le changement est radical versus la conduite canadienne.
Le klaxon est utilisé à outrance et gare à toi si tu es marche, les voitures te foncent dessus même si le feu est vert pour les piétons !

Notre point de chute est un bel hôtel aux abords de Central Park. Notre vendredi après-midi sera dédié aux poumons verts New-York. Zoo sans lion-zèbre-girafe et hippopotame. Promenade dans le parc et musée d’histoire naturelle. Le trajet dans les pattes et le ressenti à +35°C finiront d’achever tout le monde et la nuit sera profitable pour tous.

Demain, une nouvelle journée nous attend.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Paid the Toll

20180426_174058.jpg

06 Avril 2018

Lors de notre trip à Toronto, nous avons par erreur emprunter une des rares autoroutes payantes du Québec. Pas de péage, juste une barrière photographique qui scanne les pass pour les abonnés et la plaque pour les touristes… du coup nous avons été scanné et au début du mois suivant nous recevrons la facture…

Pour 3,88$ de péage il y aura presque 10$ de frais ! Oups ! Donc la prochaine fois, n’oubliez pas de cocher « itinéraire sans péage » afin de comparer le temps qu’une telle facture vous ferez gagner (pour finir l’histoire, ce péage ne nous aura fait gagner que 3 minutes versus le trajet non payant !)

Pour payer, il suffit d’accéder à son compte en ligne et entrer la carte de crédit. Facile !

R.

20180430_071836.jpg

Semaine de la Relâche : 3/3. Welcome to the USA

20180310_080644.jpg

Le retour vers la maison se fera via la rive Sud du lac Ontario. Passage donc de la frontière. Vérification des passeports et achat d’un formulaire I-94W pour chacun d’entre nous. Son coût est de 6$US pour chaque passeport et agrafé sur chacun d’entre eux. Ce formulaire à une validité de 3 mois et doit être rendu au poste de douane lors du dernier passage vers le Canada afin qu’il soit rendu au douane américaine.  Avec le formulaire, le passage en voiture est simplifié et permet de donner une autorisation de tourisme sur le territoire US.

20180308_104922.jpg

Après ces formalités administratives, nous filerons donc vers Rochester. Les chutes de Niagara nous paraissent beaucoup plus joli du côté canadien, pas d’arrêt donc du côté US. Avant de quitter le sol canadien, nous ferons un petit detour dans le conservatoire de papillons des parcs du Niagara. Une petite halte d’une heure trente qui nous a permis de voir des papillons mais également de caresser une moufette apprivoiser.

Notre crochet à Rochester nous laissera 2h30 au Strong Museum of Play, et franchement il aurait mérité que nous y restions au moins le double du temps. Ce musée est une mine d’activité  pour enfants ponctuée d’expositions pour les grands. Nous y resterons jusqu’à la fermeture et la boutique souvenir rescelle de jouets des années 80/90 en état neuf.

Ensuite en route pour Syracuse. L’activité pour les enfants est le MOST, musée des sciences et de la technologie. Belle clôture de notre tournée des musées, beaucoup de souvenir dans nos têtes.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Vacances de Relâche 2/3 : Niagara Falls

20180307_210606.jpg

La suite de notre périple se tourne vers Niagara et ses fameuses chutes.

20180306_102301.jpg

Avant de partir  de Toronto, nous avons fait un saut dans un lieu qui colle parfaitement à nos deux Grands :  le Lego Discovery Center de Toronto.
Situé dans un centre commercial, le stationnement est facile et gratuit.

Fans des pièces emboitables depuis des années, nous passerons une matinée complète dans cet endroit dédié au Lego. Petits et Grands trouvent leur compte, à condition d’aimer les fameux cubes.
Zone Duplo, zone voitures de course, zone spatiale, zone tremblement de terre, zone Ninjago, etc

Bien entendu le centre se termine par une boutique géante de Lego qui propose un choix défiant toute concurrence sur la gamme de choix.

Ensuite nous prenons la route pour Niagara Falls, l’hôtel se situe du côté canadien des chutes et restera THE hotel of the Holliday grâce à un concept tout bête : l’accès à un waterpark direct de l’hôtel via un tunnel aérien ! La location d’une chambre du Skyline propose 4 pass illimités durant le séjour. Les chambres sont vétustes et assez démodées mais l’intérêt ne réside pas à rester dans la chambre. Le parc aquatique est bien fourni en toboggan, piscine à vague et glissades d’eau en tout genre. La zone enfant dispose d’une eau à 37°C avec des jets sortant de tout les coins.

20180306_184245.jpg

Les chutes sont impressionnantes et même si le temps n’est pas pluvieux, à l’approche du sommet des chutes, l’ambiance est digne d’une bonne pluie verglaçante, une coque de glace recouvre tout l’environnement.

IMG-20180307-WA0002.jpg
20180307_121827.jpg

 

Niagara durant la Relâche est très peu fréquenté, le soir la ville ressemble un peu à une ville fantôme avec des néons clignotants digne de Las Vegas.
Nous mangerons un soir au Skylone, restaurant tournant à plus de 300 mètres d’altitude. La vue est saisissante, notre seul regret et de ne pas l’avoir fait de jour, car la vue doit être encore plus impressionnante. Les Enfants adoreront avoir le bord du restaurant tourner à porter de main et s’amuseront durant plus de deux heures à se passer des objets divers et variés en les laissant sur le rebord mobile de la fenêtre.

R.

20180307_202037.jpg

 

Semaine de Relâche 1/3 : Toronto

Début mars,  les Enfants au Québec ont une semaine de vacances, plus communément appelée la Relâche.

Capture d’écran 2018-03-11 à 07.28.02.png

Cette année notre inorganisation nous a poussé à décider du planning la semaine précédant la relâche. Les billets d’avion de dernière minute au prix déraisonnable pour 5 auront raison sur notre moyen de locomotion,

nous opterons donc pour notre bonne vieille Dodge Caravan. Le tracé ne fut pas difficile à définir : une boucle autour du lac Ontario nous permettra de faire Toronto -> Niagara Falls -> USA puis retour à la maison. Environ 1300km à parcourir en 6 jours.

La Patronne gère les locations d’hôtel et les activités pour les enfants à proximité des points de chute. Vérifions les niveaux de la bagnole et nous sommes partis !

La première étape est le comté du Prince Edward : véritable station balnéaire en été, elle compte l’une des plus belles plages de sable blanc du Canada. Nous y passerons le temps d’une pause déjeuner, les Enfants fantasmeront totalement grâce à la présence de glace sur le lac en se prenant pour des explorateurs du Grand Nord.

20180304_123701.jpg

Un picnic plus tard et nous voilà partis pour la petite soeur de New-york, Toronto.
Toronto est une grande ville cosmopolite. La circulation est infernale et ressemble à Paris les vendredis à partir de 15h.
Nous ciblerons l’Ontario Science Centre, la tour CN, l’aquarium Ripley et Toronto Islands.

20180304_160549.jpg

La CN tower et l’aquarium sont collés l’un à l’autre. Il existe un billet combo achetable uniquement sur internet (ce que nous n’avons bien entendu pas fait !)
Les Iles en face de Toronto sont accessibles par ferry, en hiver ils ne desservent que Ward’s Island, le prix du billet est d’environ 7$. En période creuse, il y a un trajet toutes les heures environs. Vue imprenable sur la Skyline de Toronto. Le parc Ward donne accès à des plages donnant sur le sud de l’Ile. L’été les moindres centimètres de sable doivent être pris d’assault par les Torontois, à la relâche, les Enfants ont la plage pour eux tout seul.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Back in time

Plus d’un mois que nous n’avons pas publié de billet. La vie tourne à cent mille à l’heure et avoir à gérer nos double-vies de chaque côté de l’océan nous a pris énormément d’énergie.

La maison en France est vendue, nos cabinets dentaires sont vendus, plus rien ne nous appartient en France. Juste des souvenirs et nos familles/amis.

Changer de rythme, changer de repère, changer des habitudes, sortir de la zone de confort, changer tout simplement de quotidien reste un défi de tous les jours.

20171221_071617.jpg

Les enfants ont eu leur quinze jours de vacances après avoir fait un démarrage dans un nouveau système scolaire de presque 4 mois sans pause. Étrangement, ils tiennent bien la cadence et ne semblaient pas sur les rotules arrivés dans les dernières semaines de classe. Les tranches horaires sont spéciales car ils suivent un enseignement trilingue et ont donc des heures supplémentaires par rapport au programme régulier. École de 8h30 à 16h00 pendant 5 jours, avec en plus des clubs en fin de journée ou sur la pause de midi pour combler un maximum leur retard dans les langues.

20171215_164353.jpgAu bout de 4 mois, le Grand qui est en 3ème année (CE2) rattrape son retard en espagnol à l’oral et à l’écrit (vs ses camarades qui en font depuis au moins 3 ans). Les débuts en anglais sont plus difficiles, nous ne pratiquons absolument pas l’anglais à la maison ainsi à l’oral il est un peu timide mais commence à comprendre la totalité de ce qu’il lui est dit.
Le Second se balade et est à l’aise dans toutes les matières, il est vrai qu’il a des facilités d’apprentissage et qu’il commence sans retard par rapport à ses camarades.
La Benjamine en préscolaire 3 ans parle un peu espagnol et anglais. De vrais éponges à cet âge. Le plus drôle est de les entendre parler espagnol entre eux lorsqu’ils jouent ensemble à la maison.
Les trois ont leurs bandes d’Amis, il ne leur aura fallu que quelques semaines pour se faire leur nid. Les Enfants restent un des meilleurs boosts d’intégration sociale.

20171213_095634.jpg

 

20171216_101100.jpg

La Neige s’est invitée en belle quantité à la mi-décembre pour le plus grand bonheur des Enfants (et le plus grand malheur de notre Minette !). Ils passent leur récréation à se construire des fort de neige dans la cour d’école. Ils ont bien intégré le fait de mettre les couches successives et tous les accessoires  afin de couvrir le moindre centimètre carré de leur peau. Jouer dehors reste possible mais rien ne doit être laissé au hasard des courants d’air.

La vie de tous les jours restent rythmée par le travail et les Enfants. Qu’il neige ou pas, les trajets en voiture, les courses, les devoirs, rien ne s’arrête à cause d’une petite bordée de 25cm de neige. Il faut avouer que d’avoir des places de garage et des démarreurs à distance permet de mieux vivre l’Hiver. Après la conduite sur Neige s’apprend : ne pas piler comme un con, le regard loin devant et pas de virages brusques, ça devrait bien se passer.

Screenshot_20171227-135517.pngDurant la fin décembre il y a eu des températures glaciales durant plusieurs jours. Un froid qui touche tout l’Est du continent américain, les infos en parlent de Québec à la France en passant par New-York. Cela impressionne beaucoup de voir -35°C ou -42°C sur les thermomètres mais en toute sincérité cela reste vivable, le tout est d’être couvert en conséquence en cas de balade prolongée en extérieur. -15°C ou -35°C c’est kif-kif, tu gèles sur place si tu n’as pas tes mitaines (gants) et ta tuque (bonnet).

Les maisons, les supermarchés, les voitures, tout est chauffé à 24°C donc il est possible de passer la journée au chaud en traversant la barrière des températures négatives que quelques secondes tout au plus.

 

 

Pour les fêtes de fin d’année, nous avons entamé un aller/retour éclair en France. Ce voyage n’était pas prévu initialement dans le programme mais la maladie de mon Papa nous à pousser à casser la cagnotte, afin de ne pas regretter, au cas où.

20171229_205339.jpg

C’est parti pour un périple de 9 jours, avec plus de 1200km à faire et une moyenne de 3 heures pour chaque personne que nous croiserons sur le vieux Continent. Bien entendu, nous passerons plus de temps avec nos Parents. Cela restera un marathon et des vacances épuisantes. Durant tout notre voyage nous aurons la brillante idée de presque rester à l’heure québécoise, ainsi les Enfants seront couchés entre minuit et une heure du matin, ils profiteront des fêtes au maximum et encaisseront moins le décalage horaire du retour. Le temps file et ne fait pas de pause, il faut rentrer. Bye-bye la France.
Un bon coup de Blues au retour, surtout pour la Patronne. Pas facile de laisser les proches qui grandissent et qui vieillissent de leur côté.

20180107_095627.jpg

À notre retour, plus de 70cm de poudreuse nous attend dans le jardin. Cela devient une réelle expédition polaire pour aller en bas du jardin au bord de la rivière et remonter à la maison. La luge est de sortie et nous entamons le début de la création de la piste de glissade de la mort.
Nous inviterons nos voisins digne de Desperate Housewives à venir partager la galette des rois pour l’Épiphanie, une tradition peu connue ici. Un franc succès. Une agréable après-midi avec des personnes bienveillantes.
Les vacances se terminent doucement, 2018 nous voilà !

R.

20180106_164001.jpg