The Endless Winter

20190410_193827.jpg

mi-avril 2019

« En Avril, ne te découvre pas d’un fil »
Cet adage n’a jamais été aussi vrai qu’au Québec. Quelques jours avec des températures qui repassent au dessus du point de congélation et tout le monde sort les petites vestes de printemps et les lunettes de soleil.

Nous ne sommes pas assez québécois pour oser changer nos pneus d’hiver dès la fin de la date d’obligation (le 15 mars) et nous avons bien fait ! Comme tous les français immigrés, nous gardons nos pneus hiver jusque fin avril et les remontons mi-octobre (alors que l’obligation débute le 15 décembre !). Tant pis, nous préférons user deux fois plus nos pneus d’hiver que de nous retrouver dans le fossé à cause d’un petit 5cm de neige.

Cette année ne fait pas exception et une belle bordée de 15cm est tombée mi avril ! Et Bim ! La neige tiendra juste le temps de mettre un bazar monstre sur les routes (cf les québécois qui ont monté leur pneus été déjà bien usé par les années précédentes).

La mauvaise saison commence, celle où les déchets remontent à la surface et où les pistes de randonnées ne sont pas encore praticables.
Allez ce n’est que l’affaire de quelques semaines, ensuite le beau temps reviendra (le package moustique à volonté est inclus) et nous pourrons aller arpenter les balades dans le parc de la Gatineau. Mais avant il faut que le neige (aka la « marde blanche » selon les locaux) disparaisse.

Bye bye la neige,  à dans 6 mois !

R.

20190410_194324.jpg20190409_092124.jpg

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ça gaz ?

20190214_105026.jpg

Bon sans vouloir raviver la flamme de la revendication première des Gilets Jaunes en France, nous comprenons amplement pourquoi les Canadiens ne se déplacent qu’en énorme bagnole V8 qui consomme du 30L/100km. Le prix de l’essence (appelé gaz, icitte) reste très très abordable.

De plus avec des accords entre les enseignes, notre supermarché propose un rabais de 0.03$/L par tranche d’achat de 50$ ou 75$ (m’en souviens plus), donc avec des grosses courses, il est possible d’avoir un bon de réduction de 0,15$/L.

L’essence ordinaire tape en dessous de 1$ le litre, donc cela donne moins de 0,85$ le litre après rabais ! Le dollars canadien est à 0,66€…
OMG !! Le litre d’essence est à 0,56€ de ce côté de l’océan.

Mon plein de presque 70 litres ne m’a couté que 38€…
Le bémol est que le prix peut prendre près de 0,20$ en une nuit, il faut savoir jouer avec cette augmentation brutale !

Mais cela ne favorise pas à l’économie écologique et à rechercher des alternatives aux énergies fossiles. Dommage que la géopolitique mondiale ne pousse pas les Canadiens à anticiper un peu plus la crise du pétrole qui s’annonce dans les années à venir.

R.

20190208_102538.jpg

Semaine de Relâche 1/3 : Toronto

Début mars,  les Enfants au Québec ont une semaine de vacances, plus communément appelée la Relâche.

Capture d’écran 2018-03-11 à 07.28.02.png

Cette année notre inorganisation nous a poussé à décider du planning la semaine précédant la relâche. Les billets d’avion de dernière minute au prix déraisonnable pour 5 auront raison sur notre moyen de locomotion,

nous opterons donc pour notre bonne vieille Dodge Caravan. Le tracé ne fut pas difficile à définir : une boucle autour du lac Ontario nous permettra de faire Toronto -> Niagara Falls -> USA puis retour à la maison. Environ 1300km à parcourir en 6 jours.

La Patronne gère les locations d’hôtel et les activités pour les enfants à proximité des points de chute. Vérifions les niveaux de la bagnole et nous sommes partis !

La première étape est le comté du Prince Edward : véritable station balnéaire en été, elle compte l’une des plus belles plages de sable blanc du Canada. Nous y passerons le temps d’une pause déjeuner, les Enfants fantasmeront totalement grâce à la présence de glace sur le lac en se prenant pour des explorateurs du Grand Nord.

20180304_123701.jpg

Un picnic plus tard et nous voilà partis pour la petite soeur de New-york, Toronto.
Toronto est une grande ville cosmopolite. La circulation est infernale et ressemble à Paris les vendredis à partir de 15h.
Nous ciblerons l’Ontario Science Centre, la tour CN, l’aquarium Ripley et Toronto Islands.

20180304_160549.jpg

La CN tower et l’aquarium sont collés l’un à l’autre. Il existe un billet combo achetable uniquement sur internet (ce que nous n’avons bien entendu pas fait !)
Les Iles en face de Toronto sont accessibles par ferry, en hiver ils ne desservent que Ward’s Island, le prix du billet est d’environ 7$. En période creuse, il y a un trajet toutes les heures environs. Vue imprenable sur la Skyline de Toronto. Le parc Ward donne accès à des plages donnant sur le sud de l’Ile. L’été les moindres centimètres de sable doivent être pris d’assault par les Torontois, à la relâche, les Enfants ont la plage pour eux tout seul.

R.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ticket to Ride

20171004_094256.jpg

Oups ! J’en parlais il y a quelques semaines, change ton permis pour ne pas être sur le régime du permis probatoire… et bien c’est chose faite et vérifié !

Je me suis fais attraper le téléphone à la main à lire un message Whatsapp à l’arrêt dans les bouchons, pas bien ! Alors attention ici le téléphone à la main suffit, pas besoin de passer un appel, juste le fait de prendre le téléphone est passible d’une contravention.

Beaucoup de chance dans le timing car cette manipulation coûte 4 points d’inaptitude et 127$. Avec mon permis québécois, j’ai le droit à 15 points maximum, ouf. Si j’avais conservé mon permis français, j’aurai perdu le droit de conduire car il aurait été considéré comme un permis probatoire de 4 points maximum.

Les points sont « oubliés » au bout de deux ans. Avec ces quatre points, le permis coûtera plus cher à l’année pendant deux ans. Faute avouée, à demi-pardonnée. Croyez moi : désormais le cellulaire reste au fond du sac pour éviter d’avoir le regard accroché par un message Whatsapp 😉

La technique qui est tolérée ici, il faut le savoir, c’est le droit de bidouiller son téléphone (à l’arrêt et en roulant !) si il est accroché à la vitre ou au tableau de bord avec un accroche téléphone ET qu’une application GPS est en train de tourner. Donc en gros tu allumes google map, tu achètes à porte-téléphone et tu auras le droit de lire les messages pop-up FB et WA même en conduisant… ça reste quand même déconseillé/dangereux et le mieux serait de le laisser au fond du sac !

À bon entendeur !

R.

Première Visite

La vie est faite de rencontre et de hasards. Parfois des chemins se séparent mais le destin fait qu’ils se retrouvent et se suivent durant tout leur tracé.

Le plus vieil ami avec lequel j’ai gardé contact date de nos 8 ans. Nous allons sur nos 35 ans donc ça fait un bail. Ami d’école primaire et du collège d’Amiens, ma ville natale. Ayant déménagé ensuite à plusieurs reprises, nous nous sommes perdus de vue durant 10 ans.
La magie d’Internet a fait que nous nous sommes retrouvés alors que la Patronne et moi venions d’emménager à Tours… et lui habitait aussi avec sa future femme à côté …de Tours ! C’est assez dingue cette coïncidence !

Nous avons donc repris contact instantanément et ils font partis du cercle intime des « vrais » amis. Durant nos 10 ans en Touraine, ils ont toujours été là dans les bons et les moins bons moments.
Ils ont fait partis des premiers à connaître notre projet Canada et nous ont toujours soutenus à aller au bout de nos choses.
Je pense qu’inconsciemment notre projet en a donné l’impulsion donc ils avaient besoin pour « oser » aller au bout du leur. Nomades dans l’âme, ils ont déjà entamé un tour de l’Europe à deux.
Depuis juin, ils ont débuté un tour des Amériques avec leurs deux enfants en débutant par le Québec. Et bien entendu Ottawa-Gatineau faisait parti de leur étape relai-château.

Pour suivre leurs aventures, c’est par ici :  http://sur-la-route-des-ameriques.com/

R.

img-20170706-wa0001